Mini tuto sérigraphie

Aujourd’hui, un (mini) tuto sérigraphie… Parce qu’on a parfois besoin  d’un petit morceau de lin rayé, d’une fleur imprimée ou d’un chat avec un oiseau sur la tête et que la sérigraphie est une méthode d’impression assez facile à mettre en oeuvre, sans forcément avoir beaucoup de matériel.

Bien sûr, je ne parle pas ici de sérigraphie « pro », permettant d’imprimer avec une émulsion photosensible ou toute autre chose de ce genre-là, mais juste de la technique de base avec un pochoir et un écran.

carte sérigraphiée

Le matériel

L’écran de sérigraphie « tout fait » est pratique évidemment, mais il existe d’autres moyens pour qui souhaiterait s’amuser un peu.

fabriquer son écran de sérigraphie

On peut improviser un écran, en fixant un tissu sur un cadre. La seule réelle difficulté consiste à trouver un tissu avec une maille adaptée : en effet, c’est la maille de l’écran qui détermine la quantité d’encre/peinture déposée. J’ai choisi de tester des voilages, l’un avec une trame assez serrée, l’autre un peu moins. Aucun des 2 ne m’a donné entière satisfaction, je pensais fouiller dans mon stock quand je me suis souvenue d’une astuce vue sur Net…

En parlant du Net, vous y trouverez facilement des informations pour fabriquer des cadres « sérieux », mais le tambour à broder est une bonne option, meilleure qu’une vague fixation sur un truc en bois (mon essai « rectangulaire »), parce qu‘il faut vraiment, mais vraiment, tendre son tissu.

Les pochoirs sont de simples feuilles de papier découpées au cutter.

L’impression

J’ai choisi pour mes essais non pas des teintures épaissies, mais une  peinture textile, que j’ai étalée avec une vieille carte en plastique.

peinture textile et sérigraphie

Mon résultat est acceptable, sans plus (bords pas assez nets), sans doute parce que mon « écran » improvisé était de qualité médiocre, et peut-être aussi parce que ma peinture était trop liquide et a eu tendance à fuser légèrement.

tuto sérigraphie

Au passage, ça fonctionne aussi sur papier…

sérigraphie sur papier

 

L’impression du chat est de meilleure qualité…

sérigraphie tutoriel

L’astuce ? J’ai utilisé un vieux collant, très très tendu, comme écran. Une autre peinture également…  Je n’ai rien inventé, j’ai vu ça sur le Net voilà un moment et j’avais envie de partager l’idée avec vous, parce que c’est ludique et facile ! Vous l’aviez déjà peut-être vue/mise en pratique, cette idée ?

Pour ce tuto sérigraphie, un autre essai amusant…

A la place du pochoir en papier, j’ai suivi une idée vue sur Calico skies : du Mod Podge tout autour du motif, pour rendre « imperméable » ce qui ne doit pas « prendre » la peinture.

pas à pas sérigraphie

Pas de Mod Podge dans ses tiroirs ? Un fond de vernis-colle alors ? Ca marche aussi. On dessine son motif sur le collant avec un feutre permanent, puis on passe son produit tout autour du motif. L’application doit être généreuse  pour « boucher » les petites ouvertures de l’écran et c’est bien de « s’appliquer » un peu mieux que moi pour avoir un motif net.

tuto sérigraphie
Cela fonctionne bien, sur papier comme sur tissu, mais je réserverai cette technique « mod-podge » à des motifs plus gros que ceux que j’ai réalisés (7x3cm, c’est un peu limite pour avoir des caractères bien nets).

fabriquer un écran de sérigraphi

C’est en tout cas très ludique, et vraiment simple.

Pochoir ou écran ?

Normal de se poser cette question. Je l’avais déjà évoquée dans un des derniers articles : la sérigraphie est au final une histoire de pochoir. Quand on veut faire une impression simple, sur un tissu normalement résistant, avec un pochoir-plastique que l’on possède, inutile de se fabriquer un écran, la brosse à pocher va parfaitement convenir. Quand le tissu est plus fragile et que je veux éviter de le frotter, je « râcle » la peinture, et c’est là que l’écran intervient, pour permettre une bonne répartition de la peinture. Et quand je veux utiliser un pochoir-maison-papier, forcément fragile, juste pour une occasion, mieux vaut aussi « râcler » que frotter avec une brosse : là aussi je sors l’écran. Alors question de rendu sans doute, mais aussi de matériel : tissus et pochoirs.

En conclusion, il faut peu de matériel pour se lancer : un tambour à broder, un vieux collant, du papier et un peu de peinture…

Ce mini tuto sérigraphie sera bientôt accessible à partir du menu (peut-être après vos éventuels commentaires, pour me permettre de le compléter si nécessaire…). Vous a-t-il donné envie d’essayer ?

patchacha

57 thoughts on “Mini tuto sérigraphie

  1. Idée à suivre, bien entendu ! Depuis hier je suis avec « les mains dans la teinture ». Pour notre exposition de peintres ( cf archives septembre 2014 sur mon blog) en Septembre prochain, nous préparons des kakémonos ( 1 m sur 2 m) pour les suspendre devant les grandes fenêtres de la chapelle d’Art Contemporain. En ce moment je teins du tulle blanc en noir. Bonjour les « mimines « ! Biz

    1. Je suis retournée voir les kakémonos de l’an dernier… Très joli travail, et je comprends que tu t’y mettes dès maintenant. Gants indispensables, bien sûr (mais il y a toujours un moment où l’on doit les retirer !). Amuse-toi bien !

  2. Bonjour Patchacha !

    Oh oui !!!! Ton article me donne envie d’essayer… J’ai fait (il y a très longtemps, pendant mes études…) de la vraie sérigraphie mais il faut un sacré matériel. Là, je vois que je vais pouvoir m’amuser sans investir ! Super !!!

    Merci pour ce partage et belle journée !

    1. Pas pensé à la moustiquaire, merci pour le rappel ! Peut-être parce que je n’en ai pas chez moi… Il y a vraiment tout un tas de pistes pour fabriquer un cadre sans se ruiner…

  3. C’est très intéressant de comprendre comment tu fais. Merci pour le partage ! Tu es une grande pédagogue !! Avec toi, tout a l’air simple. 🙂 Bon, à vrai dire, je ne pense pas que je vais essayer dans l’immédiat. J’essaie de dompter une surjeteuse ! Bizz

    1. Dompter une surjeteuse, voilà sûrement un projet prenant, les réglages sont parfois délicats. J’ai eu l’occasion d’en utiliser une et à l’époque, je notais ces réglages ainsi que le tissu concerné dans un carnet. Ce n’était pas toujours évident pour moi d’obtenir un fini impeccable avec des jerseys (tu vois, tout n’est pas toujours simple) ! Amuse-toi bien en tout cas.

  4. Bonjour , c’est très bien expliqué mais en fait , j’avoue que je ne comprends pas (c’est peut-être une question de rendu ? ) quel est le rôle de l’écran , et le rendu final est-il différent de la peinture au pochoir lorsqu’on la réalise directement sur le tissu ? je suis un peu ignare ….merci de m’éclairer …bonne journée

    1. Normal de se poser cette question. Je l’avais déjà évoquée dans un des derniers articles : la sérigraphie est au final une histoire de pochoir. Quand on veut faire une impression simple, sur un tissu normalement résistant, avec un pochoir-plastique que l’on possède, inutile de se fabriquer un écran, la brosse à pocher va parfaitement convenir. Quand le tissu est plus fragile et que je veux éviter de le frotter, je « râcle » la peinture, et c’est là que l’écran intervient, pour permettre une bonne répartition de la peinture. Et quand je veux utiliser un pochoir-maison-papier, forcément fragile, juste pour une occasion, mieux vaut aussi « râcler » que frotter avec une brosse : là aussi je sors l’écran. Alors question de rendu sans doute, mais aussi de matériel : tissus et pochoirs. Je ne manquerai pas de rajouter ces éléments dans le tuto, merci d’avoir évoqué le sujet !

      1. merci pour ces précisions … tout est dans la nuance 🙂 , quand je vais me confronter à quelques essais je réaliserai effectivement l’intérêt de l’une ou l’autre approche !

  5. coucou

    bonne idée le collant, je vais peut-être m’y remettre avec mes petites filles je crois qu’elles vont aimer.
    merci pour ce tuto
    bonne journée
    TT

  6. oui, mais non 🙂 je commence doucement avec le quilting libre. Tu vois que ton influence est là aussi! Ta tête de chat avec l’oiseau est « enjoyante ». Oui, c’est un nouveau mot rien que pour toi!! Bisous. En regardant à nouveau ton article, je me dis que j’en ai peut-être fait sans le savoir. Tu le verras bientôt quand l’expo de mon groupe aura démarré. J’ai utilisé du freezer paper. Mais c’était plutôt un pochoir. J’ai un peu de mal à saisir la différence…Dans la sérigraphie, tu mets plusieurs couleurs? Oui, je suis ignorante :-)et bavarde…rebisous!

    1. Enjoyante, voilà qui me plaît énormément !!! Merci pour cette trouvaille !
      Pochoir au Freezer et sérigraphie, c’est la même idée : j’utilise juste le premier sur des tissus faciles et la seconde sur des tissus plus fragiles et avec des pochoirs en papier-machine. Plusieurs couleurs parfois aussi, mais difficiles à caler, comme au pochoir ! J’admirerai tes travaux sous peu alors ? En attendant, amuse-toi avec le piqué-libre !

  7. Je ne suis pas chez moi, je n’ai donc pas pu avancer dans ma découverte d’une technique qui te passionnerait; j’ai pour ma part toujours eu envie de faire de la sérigraphie, et ton tuto est accessible; en fait, quel matériel as-tu acheté, peux-tu nous faire une liste des « must have »? C’est super-intéressant en tout cas, merc!!! bisous!! Bravo!!!

    1. Pour ce tuto-là, je n’ai rien acheté du tout ! Je crois qu’on a toutes le cercle à broder, le papier, une raclette et un peu de peinture (une peinture acrylique fera parfaitement l’affaire si on ne lave pas ses pièces). Un jour, je ferai un article sur mes « 10 indispensables » ou quelque chose du genre… Un jour… En attendant, je suis impatiente de découvrir ta technique…

  8. J’ai essayé avec du tulle et le résultat était pas mal. A voir ce que cela donne comparé aux collants (sachant qu’il existe différents type de tulle).
    Merci de nous faire partager tes trouvailles.
    Brigitte

    1. Je n’ai pas essayé le tulle, le mien a des mailles trop « espacées »… L’utilisation de collants m’a séduite parce que l’on peut vraiment tendre la matière dans le cercle.

  9. géniale!! et oui j’ai envie d’essayer…j’ai acheté de l’organza (premier prix) pour ça!
    avec la peinture ça ne sera pas encore clair ce qu’il marche….à voir…mais d’abord un weekend à cheval!
    mon oiseau sur tête était trop tard sur le blog d’Albine..il sera pour mai ou avant chez moi….j’aime si bien l’initiative d’Albine que je veux jouer tous les mois.

    1. Pas toujours évident d’être à l’heure pour les challenges ! Je suis curieuse de découvrir ton « oiseau sur tête »… En attendant, profite bien de ton week-end à cheval !

  10. Tes explications sont très claires et l’apport de photos pour mieux comprendre est intéressant. Merci pour ce tuto qui, bien sûr, nous donne envie d’essayer. Je suis opposée aux dépenses excessives en matières d’art car je préfère les astuces, le système débrouille accessible à tous.
    Là, tu as réussi à nous motiver.
    Pour tendre le tissu, on peut aussi l’agrafer sur un cadre du commerce sans verre. C’est ce que j’avais choisi pour les tamis lors de la confection de papier fait-maison
    Bises

    1. Tu as raison, on a tellement de ressources dans l’atelier qu’il est parfois dommage « d’acheter » encore ! Pour mon essai rectangulaire, j’ai utilisé un cadre photo brisé, mais j’ai trouvé qu’il était difficile d’ajuster la tension en agrafant, voilà pour quoi j’ai préféré le tambour à broder.

    1. Que du bricolage maison dans ce tuto, et un lien vers un « mode de fabrication » plus élaboré… Mais j’ai aussi un cadre acheté, enfin troqué contre un service (présenté dans les articles sur « l’objet de ma convoitise »), parce que je compte utiliser cette technique régulièrement et que je voulais un grand format !

  11. ça a l’air toujours si simple quand tu expliques quelque chose…
    mais je ne crois pas que je me (re)lancerais là-dedans (après l’expérience en tant qu’étudiante il y a… hum…) pour le moment.

  12. J’ai bien aimé tes réponses à Mara et Marie;
    1- quand tu parles d’ « émulsion photosensible « , tu n’es pas très loin de la technique que je veux approfondir bien avant d’en parler, car je ne serai pas capable de faire un tuto aussi simple que le tien
    2- Un truc que je ne comprends pas, tu dis que le pochoir en papier ne sert qu’une fois, mais qu’on peut faire plusieurs tirages, donc il ne sert pas qu’une fois?
    Je suis un peu gou-gourde, mais toi tu es PAR-FAITE et tu rends tout ludique!!

    1. Ah ah, tu es aussi du côté des émulsions, ou de la réaction à la lumière peut-être ? Je sais que tu aimes autant que moi les expérimentations ! J’attendrai… Pour le pochoir papier, il sert autant de fois que tu n’as pas lavé ton écran. Tu le poses sur le tissu, tu étales ta peinture, tu lèves l’ensemble écran/papier (qui reste collé grâce à la peinture), tu reposes sur du tissu, tu remets de la peinture… Cela peut durer un moment… Voilà pourquoi tu peux avoir plusieurs exemplaires de ton motif. Mais à partir du moment où tu décides de laver ton écran, c’est fini !
      PS : J’ai adoré le PAR-FAITE, surtout parce que je sais ce qu’il en est réellement 😉 !!!

  13. Merci pour ce partage…je garde l’idée « sous le coude » pour un futur essai, mais quand? ça c’est une autre question. En tous cas, je suis sûre qu’on peut obtenir des résultats intéressants.

    Bises

    1. La technique permet toutes les fantaisies, parce que l’on peut se fabriquer un pochoir au pied levé ! Mais reste à trouver le temps, ça, c’est une autre histoire. Je n’ai toujours pas trouvé la recette miracle, je cherche pourtant !!!

  14. je suis épatée par ce tuto ; là dans le moment, je n’ai pas le temps, mais j’ai un dossier dans l’ordi pour y classer les projets importants
    ce tuto sera N° 1 de la liste

    bises

  15. Bien évidemment que ça donne envie d’essayer !
    Mais je garde ça encore pour dans quelques temps …
    J’imagine qu’on doit drôlement devoir tendre le collant pour ne pas qu’il plisse … ce doit être un collant nylon et pas mousse, non ?
    En tous les cas, merci pour tes explications toujours claires et précises.
    Bises

  16. Tuto tentant bien sûr car, comme toujours, très bien expliqué !!! Merci de nous faire partager tes bonnes idées… Toujours un peu frustrant de ne pas avoir le temps de tout tester !!! Comme il me plait… ton « chapiou »… quelle jolie carte !!!

    1. Les idées, ça peut rester un moment dans un coin de la tête ! C’est comme cela que ça marche en tout cas chez moi… Et puis un jour, je trouve le moment, ce qui ne manquera pas de t’arriver aussi !

  17. merci de prendre du temps à nous informer ! c’est enrichissant! j’aime bcp ton resultat chat!! je n’ai pas encore pris le temps de rebondir à ton carré sur mon blog, je cours ces temps ci, j’emmènage ma cadette sur orleans le weekend apres le taf. vivement les conges fin Mai!!
    Touraine pluvieuse….pfffft

  18. Merci pour ce tuto,
    encore une activité qui me tente alors que je n’aurais jamais osé me lancer
    je mets donc de côté les explications. je vais terminer ce que j’ai commencé afin de ne pas trop m’éparpiller, mais depuis que j’ai découvert ton blog je suis tentée par tant d’activités nouvelles. Merci

    1. Tant mieux !!! C’est bien de se lancer des défis parfois et de tenter de nouvelles choses, sans attendre de résultat particulier, juste pour essayer quelque chose de nouveau ! Et pour cette activité en particulier, pas de matériel à acheter, on recycle…

  19. Coucou, je suis Encore sur ton blog, je découvre plein de choses superbes et …ah mais j’aurais trop d adjectifs pour tout ce que je vois!! J’adore! Je m’empresse d’envoyer cette page à ma fille pour des activités du mercredi avec les enfants,je garde qu’en à moi l’idée pour lorsque je les aurai…mais peut être m’y mettrai-je un de ces jours tout de même, j’aime cette technique si simple, je voulais m’abonner à ton blog mais je ne trouve pas la manip! Je n’ai pas le même contact avec FB et autres!
    Amicalement Ghislaine de Calédonie

    1. Tu verras, la sérigraphie, c’est chouette avec les enfants ! Je t’inscris pour le blog si tu veux, c’est avec plaisir que j’aurai ainsi de tes nouvelles (et je vais aussi aller visiter le tien !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *