Être dans le feu de l’action, être sur le fil du rasoir, être débordée, être dans de beaux draps, être partagée, être sous le coup de l’émotion, être en retard, être dans tous ses états, être dubitative, être à cran, être à court, être sur ses gardes, être en colère…

Être enthousiaste, être libre, être sous le charme, être aux anges, être en forme, être à jour, être décidée, être heureuse, être à l’aise, être en paix…

S’arrêter parfois…

collagraphie et dentellesEstampe et dentelles.

Respirer, savourer…

estampesCollagraphies.

Le temps d’une seconde, le temps d’une heure, cesser de vouloir être partout, de vouloir tout faire.

cartes textilesCartes textiles.

Cesser de vouloir, et essayer d’être… Être, sans rien d’autre derrière, juste un instant. Le tourbillon repartira bien assez vite…

patchacha

Enregistrer

58 thoughts on “Etre…

  1. Bonjour
    je suis depuis longtemps votre blog en silence, j’aime beaucoup son atmosphère et vos créations.
    Ces cartes textiles sont magnifiques, pouvez vous nous en dire plus sur les techniques utilisées ?
    Bonne journée

    1. Bonjour Françoise, je suis heureuse de « rencontrer » une lectrice qui n’est plus silencieuse ! Je réponds un peu en retard (être en retard… récurrent chez moi !). Côté technique, j’ai imprimé du papier à l’aide d’une plaque de collagraphie, comme là : https://www.patchacha.fr/un-coup-d-oeil-dans-l-atelier-collagraphie/ . Et cousu tout simplement un peu de tissu ou de dentelle. J’aime énormément fouiller dans mes tiroirs de dentelles anciennes, et j’aime aussi beaucoup associer papier et tissus !

  2. Bonjour
    Et heureuse de vous lire
    De très jolie cartes
    Et être soi même tout simplement, et faire ce que l’on a envie , c’est aussi une belle maxime ,mais difficile à réaliser.
    Belle journée

    1. C’est même tout un chemin, ballotés que nous sommes entre les différents états ! Mais devant une belle dentelle, ou absorbés par un ouvrage, je crois bien que nous finissons par nous accueillir nous-mêmes et trouver une forme de paix. Et ces instants, si courts soient-ils, nous nourrissent peut-être au-delà de ce que nous imaginons ?

  3. Le tourbillon c’est nous qui le créons.
    En ce moment c’est le carême jusqu’au 16.4 (Pâques) pour se délester du trop. Y a plus qu’à…
    Bonne libération du superflu que nous engendrons.
    Bises

    1. Coucou Marie Jo, je t’avais reconnue dans la liste des abonnées ! Pas trop le temps de broder mes teintures, forcément, je m’offre régulièrement une tasse de thé 😉 ! Bizz

  4. Sincèrement, je crois que « l’être », tu l’as bien trouvé, ces cartes, et tout ce que tu fais le prouve à chaque fois.
    Ton imagination m’époustoufle aussi à chaque fois … on dirait que tu arrives toujours à mettre sur le papier tout ce que tu veux !
    Je ne doute pas que c’est quand même le travail d’une longue maturation et d’essais multiples.
    TU ES formidable … il faut le dire !
    Bises

    1. Je ne sais pas si j’arrive vraiment à traduire mes états intérieurs sur le papier ou le tissu… Mais forcément, nos travaux traduisent un peu ce que nous sommes… Et dans l’instant, je suis toute rouge !!!

  5. Eh bien en voilà des Êtres et des êtres !! Je les mettrai bien avec  » savoir  » : savoir aimer , savoir prendre le temps , savoir partager , savoir désirer , savoir écouter , savoir regarder… C’est ce qui rend l’humanité aussi riche , dommage qu’on ne sache pas plus souvent s’arrêter dans notre course à vouloir toujours plus et ne pas savoir profiter de l’instant présent.
    J’aime beaucoup tes estampes et tes collagraphies !Merci pour tes partages.
    Très belle semaine !

  6. Etre OK avec tout ce que tu dis : une philosophie très objective et pas rêveuse…. Etre prête à tout et surtout à renoncer. Etre disponible dans son corps et dans sa tête…. Etre heureuse et être prête à recommencer. On finit toujours par remonter son retard. Il suffit de se donner le temps et d’accepter d’être dans un rythme moins soutenu histoire d’aller plus loin. Moi, si je tire sur la bonne femme, elle s’effondre…. Donc pour une journée d’hyper activité, c’est deux voire trois jours sans rien pouvoir faire. Alors, être raisonnable et faire selon ses possibilités ! Tu sais, personne ne viendra te médailler et si, un jour, tu cesses ton activité, tu verras comme on t’oublie rapidement …. Crois-en une retraitée !!

    1. Comme tu as raison, il y a de multiples façons « d’être ». Mais prendre de la distance avec le « faire » est plus qu’indispensable. J’expérimente en ce moment le « une chose après l’autre ». Je ne suis plus partout, et tant pis. Je m’interroge régulièrement sur l’essentiel…

    1. S’asseoir et s’offrir une tasse de thé, ou de café, c’est déjà un bon début. Peut-être mettre un bon disque, et se laisser respirer, se laisser rêver… Parfait pour un dimanche après-midi. Le repassage attendra !

  7. En effet, pour pouvoir faire, (du moins dans les activités créatrices), il faut d’abord être, c’est-à-dire trouver le calme. Tes belles créations montrent que tu sais trouver cet équilibre. J’aime beaucoup tes estampes et ces mélanges de matières, papier, dentelles, et broderie…

    1. C’est vrai que certaines conditions doivent être réunies pour créer. Parfois, les freins sont trop grands… Et puis l’étincelle arrive, et comme les idées ne sont jamais bien loin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *