Sashiko, un petit dessus de plateau

Broderie contemporaine, illustrations textiles, Tutoriels

Récemment, j’ai fait mes débuts officiels en sashiko. Ce que j’ai montré avant, c’était de l’improvisation totale, maintenant, on arrête de plaisanter et on fait les choses sérieusement…

C’est ainsi que j’ai réalisé une « pièce d’étude », que j’ai décidé d’utiliser pour décorer un plateau en bois plutôt basique.

sashiko

Un petit tapis à thé…

 

Le matériel pour se lancer dans le sashiko :

  • un carré de tissu à sashiko de 5 cm (ou du lin, ou du drap de couleur, c’est peut-être plus « fun »),
  • du fil à sashiko (dans mon « improvisation », c’était du mouliné, en 2 brins, mais il n’était pas de top qualité, alors c’était un peu moyen),
  • du carbone à tissu pour transférer les motifs,
  • une aiguille à sashiko (plus large) ou à coudre ou à broder, assez longue et rigide
  • des ciseaux.

La broderie sashiko :

broderie sashikoAssez simple : c’est un point avant, pas trop long, pas trop court, mais régulier (de la taille d’un grain de riz, dit-on, soit 3 à 6 mm).
On dit aussi qu’il ne faut faire qu’un point à la fois, mais Susan Briscoe, dans son livre « Le patchwork japonais » explique qu’on fait plusieurs points en plissant le tissu, alors chacun fait comme il veut, ou comme il peut…
Un principe : au croisement des lignes, les fils doivent s’éviter, donc ne pas se toucher.

Les motifs sashiko :

Le modèle choisi pour le plateau s’inspire d’une feuille de chanvre, c’est un motif protecteur. On peut en broder plusieurs côte à côte, le rendu est plutôt sympa !

Astuce : On brode d’abord une verticale, puis toutes ses perpendiculaires. Les fils sont rentrés sous les points (S. Briscoe indique quant à elle qu’on fait des nœuds… Comme je ne vais pas utiliser de molleton, j’ai évité).

broder du sashiko

Ordre des broderies su motif

On tourne l’ouvrage, on brode une autre verticale puis ses perpendiculaires…
On peut trouver des modèles à broder sur des blogs comme à cette adresse  ou encore à celle-là.

Montage du projet :

Une fois son carré brodé, il suffit d’ajouter des bandes de part et d’autre, puis une doublure assemblée endroit contre endroit en n’oubliant de laisser une ouverture pour pouvoir retourner. Il suffira ensuite de fermer le tout à points glissés.

dessus de plateau sashiko

Et voilà, basique mais sympa… Pour mon plateau !
Pour casser le côté classique, j’utiliserai la prochaine fois un drap uni coloré et coordonné à un tissu de fond plus « fun ».

patchacha

 

6 Commentaires

  1. jubema29

    bien le reportage ! c’est un bon compte rendu du cours
    Je crois que tu vas devenir la journaliste du club !

    Réponse
  2. Patchacha

    Je ne me prends quand même pas trop au sérieux…

    Réponse
  3. jojo

    j adore depuis le temps que j avais envie je mets ton lien sur mon blog merci bises si tu ne veux pas je le retire

    Réponse
  4. Patchacha

    Pas de souci… j’aime trop ton blog ! Sauf qu’il me donne envie d’arrêter de travailler et de ne faire que bricoler !

    Réponse
  5. lamia

    Très très joli , bravooo pour ce beau travail si bien fait.
    bisouuuu

    Réponse
  6. Patchacha

    Je ne suis pas une pro de la broderie, vus de près mes points manquent de régularités !!!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

J’ai toujours adoré les fleurs. Les tissus aussi !

Associations de matériaux, superpositions en tout genre, un peu de broderies main, un rien de piqué-libre… J’aime jouer avec les formes et les matières. Et j’aime partager mon univers.

Téléchargez les ateliers « Teinture facile/piqué libre !