L’Amour du Fil – Coup de coeur 1

Au salon L’Amour du Fil, j’aime particulièrement visiter les  « Maisons d’artistes ». Je suis donc descendue vers le lieu où elles se trouvaient, et je suis d’abord entrée dans la maison « Kaffe Fassett ». Patchs colorés, jolis tissus, plaisants à voir… Ensuite, il y avait les  beaux ouvrages d’Anne Woringer.

Mais c’est par les tissus japonais anciens que j’ai été fascinée !
Des kimonos, des tabliers, des sacs, des pantalons, des couvertures de futons, tous objets du quotidiens usés, raccommodées et rapiécés cent fois…

boros
Des lignes, retouches, pièces qui cachent l’usure mais révèlent le soin apporté aux « choses », racontent une histoire et qui, au fond, touchent l’âme…

boros japonais
chemise japonaise
Le terme « Boros », nom donné à ces pièces, désigne l’utilisation des tissus jusqu’à leur limite.
borosBoro textile
tissus rapiécés japonais
Cette exposition, qui regroupent les pièces collectionnées par le japonais Kosaku Nukata, m’a littéralement happée.  Elle m’a semblé aller bien au-delà du simple thème de la récupération (à l’époque, on n’avait guère le choix) parce que derrière chaque retouche, on percevait le respect apporté aux objets qui accompagnaient le quotidien.

tissu japonais ancien
J’espère que ces quelques images vous auront plu… Si c’est le cas, vous pouvez faire un tour , on trouve de belles pièces en tapant « Boro textile » sur un moteur de recherche.
A suivre, un autre coup de coeur…

patchacha

26 thoughts on “L’Amour du Fil – Coup de coeur 1

  1. Subjuguée, c’est vraiment le mot ! Il y avait par ailleurs de très belles choses, mais c’est vraiment « l’âme » qui fait la différence ». Belle journée à toi aussi.

  2. Ces tissus racontent des histoires, c’est vrai, et les réparations sont faites avec tellement d’application et de patience. Parfois même elles font de ces morceaux de tissus du quotidien des
    oeuvres d’art. Je comprends ta fascination.
    Bises

  3. oh ce que tu me fais plaisir tu es juste la 2ème à montrer ces merveilles alors qu’on ne voit partout de ce salon que le yarn bombing et les patchs géométriques, merci merci !
    J’adore les Boros !
    Biz

  4. On n’a pas toutes les mêmes yeux, ni les mêmes goûts !!! Je suis contente que tu apprécies ces textiles, je les ai vraiment trouvés extraordinaires. J’aurais aimé que l’expo soit davantage mise
    en valeur !!!

  5. C’est effectivement très touchant la façon dont chaque pièce est réparée avec soin et que les marques du temps nous laissent entrevoir des bribes de l’histoire de ceux qui ont porté ces vêtements,
    de leur labeur, de leur vie au quotidien! Un vrai coup de coeur pour moi aussi! Plein de bises.

  6. Imagines-tu que je venais d’aller faire « copier » sur l’adresse du meme site que tu nous proposes en fin d’article… Tu vois comme les grands esprits se rencontrent. C’est extraordinaire comme les
    Japonais semblent capables de porter des vêtements bien au-delà de ce que nous les porterions et à quel point ces vêtements peuvent être réparés, ravaudés, reprisés…. Je n’en reviens pas non plus
    mais quelle dimension émotionnelle… Tu as raison, moi aussi j’ai été happée sur le site que tu proposes et le soir, juste avant d’aller me coucher, je m’en prends deux ou trois pages histoire de
    voyager dans ma tête et de me préparer à des rêves choisis. Merci pour ce partage !

  7. Voilà qui est drôle !!! Mais pas vraiment étonnant, ces pièces étaient vraiment fabuleuses. Et moi aussi je compte bien m’en reprendre un petit peu de temps en temps. De là à rapiécer mes
    vêtements… Je ne dirais pas non, mais ils ne sont même pas usés… Je ne dois pas travailler assez en les portant !!!

  8. Les pièces étaient trop belles, cela aurait été trop dommage de ne pas partager !!!

    Côté photo, j’ai des leçons à prendre… sur ton blog par exemple, que je viens de découvrir !!!!

  9. Perplexe ???  Les réparations n’ont sûrement pas été faites dans un but esthétique et puis la limite entre l’esthétique et le non esthétique est propre à chacun. Mais ces pièces sont, à mon
    sens, surtout des témoins d’une histoire, et ne sont exposés que parce que nos yeux ou notre coeur ont été touchés, par une forme de respect des choses peut-être.

  10. Je suis totalement hermétique aux boros…
    j’ai plutôt l’impression d’une vaste exploitation d’un courant de mode…
    mais c’est comme ça qu’est né aussi l’art du patchwork… on est dans la vague « art du quotidien »
    Un vaste débat philosophique…
    Un certain peintre a bien vendu très cher une belle toile nommée: monochrome… le principal, finalement c’est toujours l’offre et la demande.
    Bon dimanche

  11. Certains sont émus davant une oeuvre, d’autres pas du tout ! Et finalement, c’est tant mieux, c’est ce qui fait la richesse du monde artistique ! Bon dimanche à toi aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *