Teinture végétale – baies de lierre

par Patchacha

Pour la feuille qui viendra enrichir ma série en février, j’ai choisi le lierre, parce que j’aime sa forme et qu’il y en a partout. Et en me baladant, j’ai remarqué que certains lierres étaient actuellement couverts de baies. C’était une belle occasion de me (re)mettre à la teinture !

J’espérais un gris-rose-violet, mais avec mon peu de pratique du sujet, rien n’était assuré.

Trempage avant mordançage (à faire, d’après mes lectures), mordançage à l’eau de pluie, extraction du colorant, toujours à l’eau de pluie (on n’en manque pas en ce moment, alors autant que cela serve…), puis teinture : je ne crois pas que la teinture végétale soit une science exacte, mais j’ai essayé de faire les choses dans les règles !

teinture lierre
Tissus mordancés en attente de rinçage et baies de lierre.

Côté teinture, la couleur est engageante, et l’odeur agréable en plus…

J’ai filtré, je ne souhaitais pas avoir d’empreintes, façon « éco-print », mais c’est une option que j’explorerai une prochaine fois.

teinture végétale
Bain de teinture obtenu avec les baies chauffées.

J’ai plongé mes tissus dans ce bain, mis à chauffer le tout, puis j’ai laissé refroidir dans la casserole. J’ai attendu une journée supplémentaire avant le rinçage. C’est long, d’autant que j’avais déjà laissé le tissu refroidir dans le bain de mordants, et ça prend de la place. Surtout quand on fait ça dans sa cuisine…

Et voilà le résultat :

teinture végétale sur tissu
A l’arrière, les tissus de départ, devant les tissus teints

Incontestablement, les tissus ont changé de couleur… Mais de façon très inégale.

Un marron pour la laine, un rose-rouge pour la soie, un beige-rosé pour une dentelle, et un… jaune pour une autre ! Le lin et le coton écru ont grisé.

J’avais rassemblé différentes matières, et je savais que les teintures prenaient mieux sur les fibres animales que sur les fibres végétales, mais la différence entre la laine et un des cotons est vraiment surprenante !

Mais au final, un assortiment de tissus plutôt en harmonie…

teinture baies de lierre

… dans des teintes un peu « fanées » qui me plaisent assez. Et vous ?

patchacha

Vous aimerez aussi

41 commentaires

Miss Marple 21 février 2014 - 9 h 08 min

C’est surprenant en effet la différence de réactivité à la teinture. J’aime énormément l’effet poudré de ta soie et le marron-violet profonde de la laine.
C’est trop top de faire des expériences de "sorcière-tissu".

Bises exceptionnellement ensoleillées.

Répondre
Marie-Pierre 21 février 2014 - 9 h 33 min

C’est finalement beaucoup de travail, et le résultat est incertain, mais c’est une "popote" que j’aime bien aussi! Surprenantes les différentes teintes obtenues! Bien hâte de voir ta réalisation!…Occupée à autre chose, j’avais mis de côté ma page ,"lierre" aussi, que je vais pouvoir retrouver avec un grand plaisir aujourd’hui! Belle fin de semaine! Biz

Répondre
pascalinette 21 février 2014 - 9 h 53 min

çà fait beaucoup de différences de couleurs mais çà donne un ensemble coordonné très sympathique;tu vas nous faire des merveilles avec tout çà
bises

Répondre
TIFFANY 21 février 2014 - 10 h 48 min

alors là tu m’épates de plus en plus, superbes tes teintures et impressionnantes tes casseroles quel boulot, mais le résultat est magnifique, je trouve tes teintures sublimes, bravooooooo bisesss TIFFANY

Répondre
Liochka 21 février 2014 - 11 h 00 min

De la coloration naturelle !!! Whaouh ! Ca a l’air pas si simple que ça…. et j’en reviens pas de la différence de teinte selon les tissus ! Du moins, c’est parfait pur avoir une palette de couleures assorties.

Répondre
Miryl 21 février 2014 - 11 h 59 min

Les teintes que tu obtiens sont fines et "romantiques", surtout sur soie et laine…Quelque chose m’étonne: le mordançage à l’eau de pluie? est-elle suffisamment chargée en sels pour jouer le rôle de mordant?. Pour le coton (et aussi d’autres tissus), je pense qu’il prend mieux la couleur si il a été "cuit" avant afin d’enlever l’apprêt. Mais peut-être était-ce le cas pour tes tissus (?)…
En tout cas, chapeau pour tes essais, c’est beaucoup de travail, et je n’en aurais pas l’énergie en ce moment!
Bises

Répondre
josy15 21 février 2014 - 12 h 18 min

très intéressant en effet, et les couleurs tiennent bien ?

Répondre
doudou 21 février 2014 - 12 h 31 min

Moi j’aime, c’est clair qu’avec les teintures végétales sont toujours pleines de surprises.

Répondre
ANNE 21 février 2014 - 12 h 51 min

J’aime bien le rose-rouge…………Et c’est intéressant que ce soit différent…………..Je t’imagine telle une alchimiste dans ta cuisine; le tout est de ne pas se tromper de casserole…

Répondre
les savoirs d'antan 21 février 2014 - 13 h 55 min

merci pour ce partage
bravo pour ce beau résultat
amicalement

Répondre
Mara29 21 février 2014 - 19 h 06 min

Quelle chimie! quelle chimiste tu fais …..J’aime beaucoup toutes ces teintes pastel !

Répondre
TIC tics 21 février 2014 - 19 h 34 min

Je n’ai jamais pratiqué ce genre d’expérience et je suis bluffée ! Surtout par ce jaune !!
ça doit être assez captivant, j’imagine !! Bravo !

Répondre
claire 21 février 2014 - 20 h 39 min

Effectivement, le résultat est très aléatoire, mais l’ensemble est harmonieux.
Par contre, avant de te lire, j’ai cru que les dentelles n’étaient pas teintes ! Quelle différence de coloris !
Je trouve ton travail très sympathique, ça me donne envie de faire cela … un peu plus tard, disons lorsque j’aurais un peu plus de temps libre …
Bises.

Répondre
Isabeille 21 février 2014 - 22 h 40 min

Quel boulot! C’est quand même plus rapide avec Dylon 😀

Répondre
alexandra 22 février 2014 - 11 h 21 min

c’est ce qui est intéressant avec les teintures végétales la découverte finale et les couleurs sont toujours si lumineuses , quand tu parles de mordançage à l’eau de pluie je pense que le terme de mordançage renvoi plutôt à l’utilisation de produit comme l’alun pour rendre la fibre plus apte a tenir la couleur. Mais ce n’est pas indispensable et le résultat obtenu est bien joli

Répondre
Patchacha 22 février 2014 - 16 h 07 min

Mon préféré est aussi la soie, mais j’aime bien les autres couleurs qui sont douces ! Et tu as raison, c’était amusant… Long, mais amusant !

Répondre
Patchacha 22 février 2014 - 16 h 08 min

Oui, c’est vraiment beaucoup de travail, il faut être motivée ! Mais pour obtenir ce genre de teintes, très douces, il n’y a pas mieux. Bon travail sur ta feuille, je viens de terminer le mien !

Répondre
Patchacha 22 février 2014 - 16 h 10 min

C’est exactement l’intérêt que j’ai trouvé à ce "lot" : les teintes sont douces et en harmonie ! J’ai déjà une petite idée de ce que j’en ferai, mais je manque un peu de temps !!!

Répondre
Patchacha 22 février 2014 - 16 h 10 min

Ca fait du désordre dans la cuisine, parce que c’est long, mais c’est assez plaisant ! Je recommencerai…

Répondre
Patchacha 22 février 2014 - 16 h 12 min

Les teintures, je trouve ça assez long, mais je crois qu’il doit y avoir une question d’habitude ! Et tu as raison, l’intérêt (en tout cas pour moi), c’est bien la palette obtenue.

Répondre
Patchacha 22 février 2014 - 16 h 15 min

Oui, c’est long, il faut avoir du temps devant soi parce qu’il y a beaucoup d’étapes (j’avais lavé 2 fois mon coton, mais ne l’avais pas cuit…). Pour l’eau, j’ai lu partout qu’il fallait utiliser une eau douce (de pluie, de source, ou adoucie) pour éviter que les composants de notre eau du robinet ne fassent une réaction non attendue ! Mais je suis assez novice, alors je suppose qu’il me faudra de nombreux essais avant de savoir exactement quoi faire !!!

Répondre
Patchacha 22 février 2014 - 16 h 16 min

Assez bien, les tissus teints l’an dernier sont encore chouettes. Mais ce ne sont pas des couleurs "grand teint", alors un lavage "avec précaution" s’impose !!!

Répondre
Patchacha 22 février 2014 - 16 h 17 min

Surprenantes, parfois ratées, mais on peut toujours reteindre, alors finalement, il n’y a pas grand risque !

Répondre
Patchacha 22 février 2014 - 16 h 19 min

Amusant, intéressant ! La prochaine fois, j’essayerai des choses plus basiques…

Répondre
Patchacha 22 février 2014 - 16 h 20 min

Et j’ai tout noté sur mon cahier de recettes magiques, comme ça je pourrai recommencer !!! Les baies sont faciles à trouver…

Répondre
Patchacha 22 février 2014 - 16 h 22 min

Alors là oui, le jaune, je ne m’y attendais pas !!! Dans mes dernières eaux de rinçages, c’est du jaune qu’il restait. Et j’étais impatiente d’avoir tout rincé, tout séché et de comparer aux tissus de départ. Très étonnant…

Répondre
Patchacha 22 février 2014 - 16 h 23 min

Les dentelles étaient vraiment quelque chose que j’avais envie d’essayer ! Je recommencerai… mais quand j’aurai un peu plus de temps libre !!!!

Répondre
Patchacha 22 février 2014 - 16 h 24 min

Aucun doute ! Je voulais pour cette fois ce genre de coloris, mais je compte bien ressortir avant peu mes "autres" teintures, celles qui vont plus vite !!!!

Répondre
Patchacha 22 février 2014 - 16 h 28 min

La laine marche bien pour la teinture, tu dois connaître ça par coeur ! Et je te rassure, j’ai utilisé de l’alun et de la soude pour le coton et le lin : ce sont ces produits que j’ai dilués à l’eau "douce". J’ai ajouté dans la casserole un lin non mordancé, et ça a pris aussi (pour combien de temps, c’est une autre histoire…)

Répondre
Greenye 22 février 2014 - 19 h 29 min

Rien que pour l’expérience j’adore mais pour le résultat j’aurais été déçue, couleurs un peu trop fades à mon goût mais je suis sûre que tu en feras un truc superbe comme à ton habitude !
Biz

Répondre
Jbrod 22 février 2014 - 20 h 24 min

C’est intéeressant cette expérience

Répondre
Mimiblue 22 février 2014 - 22 h 17 min

On est toujours totalement surpris par le résultat en matière de teintures naturelles. C’est l’intérêt. Un vrai jeu qui ne dit rien de la manière dont cela se terminera. J’adore !!! Et j’adore aussi les couleurs un peu rabaissées plutôt que les teintes très affirmées. Et, curieusement, sans avoir vu ton article avant, j’ai ouvert aujourd’hui la boite de Pandore ou, plutôt, la boite Tupperwaere où je gardais ma dernière écoteinture. ; ouverture un peu tardive. Je dis tout très prochainement…. et je montre !!!

Répondre
Patchacha 23 février 2014 - 15 h 18 min

Je voulais pour cette fois des couleurs pâles, pour mes différents projets du moment, et j’avais une idée du résultat avant de me lancer ! Mais une autre fois, j’essayerai autre chose…

Répondre
Patchacha 23 février 2014 - 15 h 19 min

Les expériences ont toujours un côté "excitant" !!! Je retenterai avant peu…

Répondre
Patchacha 23 février 2014 - 15 h 20 min

Curieuse de voir ton résultat ! Je me demande si ce n’est pas toi qui m’a transmis le virus… En vrai, je crois bien que si !!!

Répondre
Mimiblue 23 février 2014 - 16 h 06 min

Par contre, je suis d’accord avec une de tes lectrices que j’ai lue ci-dessus : le mordançage étant l’ouverture des fibres de ton fil afin que la teinture y pénètre mieux, il se fait avec un moyen plus "agressif" que la simple eau de pluie. Sur de la laine naturelle, j’ai vu mordancer avec du feuillage sauvage : l’armoise que l’on trouve sur le bord des routes. Moi je mordance à l’alun (peu cher chez le pharmacien). Toutefois, les tissus, notamment quand ils sont neufs, sont souvent imprégnés d’une sorte d’amidon et il faut les "décatir". L’eau de pluie permet de les rincer de ces substances protectrices (qui leur donne une certaine raideur, d’ailleurs, raideur qui se réinstalle, après lavage, s’il a été succinct, dès qu’on repasse la pièce) afin que le mordanceur puisse agir. On peut aussi mordancer au Sulfate de Fer (l’anti-mousse de nos jardins !) qui, lui, modifie les couleurs naturelles et les fait virer, parfois à une toute autre nuance. L’expérimentation peut s’avérer sympa. En tout cas, la rouille que l’on fabrique en posant des pièces métalliques sur le tissu mouillé d’eau et de vinaigre blanc, passe au noir avec le Sulfate de Fer.

Répondre
Ran_tan_plan 23 février 2014 - 16 h 47 min

je n’ai jamais fait de teinture naturelle, j’utilise toujours la teinture pour la peinture sur soie mais là j’ai teint des napperons au crochet blanc que j’ai fixé au micro- onde et les résultat sont assez décevant. ( Pour le gang de la Wool)Tu fixes tes tissus teints? Bisous

Répondre
Mimiblue 23 février 2014 - 16 h 57 min

Je fixe avec du vinaigre blanc que je mets dans ma mixture et, après rinçage et dégorgement, je repasse humide.

Répondre
Patchacha 23 février 2014 - 18 h 06 min

Je me suis mal exprimée dans l’article, j’ai utilisé de l’eau de pluie qui est douce, mais il y avait des mordants dedans (alun et crème de tartre pour la laine et la soie, alun et soude pour les cotons et lins). J’ai également ajouté du vinaigre, suivant les conseils d’une personne qui avait déjà teint… Mais je reste une novice !!!

Répondre
Patchacha 23 février 2014 - 18 h 08 min

Mes connaissances sont assez basiques, je me contente de faire comme "j’ai lu" ou selon une recette que j’ai pu apprendre : le mordançage avec les produits adaptés doit permettre à la teinture de "tenir". Je n’ai jamais vraiment utilisé de peinture pour soie.

Répondre
Les collections du moment - Le blog de Patchacha 9 septembre 2015 - 7 h 04 min

[…] déjà expérimenté la teinture façon « eco dye », c’est un sujet que je souhaite approfondir depuis longtemps.  J’y ai travaillé un […]

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience ou à des fins statistiques. Naviguer sur ce site implique un accord avec nos conditions. Accepter En savoir plus

close

​Créations textiles, teintures, ecoprint... Lancez-vous !

  • angle-double-right
    ​Abonnez-vous à la Newsletter pour recevoir les derniers articles.
  • angle-double-right
    ​Démarrez tout de suite en téléchargeant le guide "Piqué libre ludique" offert !