La véritable histoire du Chat – Mésaventure

Ce billet aurait pu s’intituler « Une histoire triste ». Mais je n’ai pas voulu vous saper le moral dès le matin, alors j’ai attendu d’avoir un peu digéré la mésaventure et pris  de la distance avant de retrouver le chemin du clavier.

Par où commencer ? Par le début peut-être…

Voilà, entre le boulot, le sport et ses activités diverses et variées, Elle est souvent par monts et par vaux. Et moi, je n’ennuie parfois, tout seul à la maison. Cet hiver, Elle s’est dit qu’un peu de compagnie me ferait peut-être du bien.

Un copain (ou une copine) à la maison ? L’idée m’a immédiatement emballé ! Nous avons donc commencé à regarder les sites des refuges et nous avons rencontré une petite chatte d’un an environ, disposée à vivre avec un Chat (moi !), et à l’intérieur (en principe). Elle nous a plu au premier regard, nous avons décidé de l’adopter et nous l’avons ramenée chez nous…

Collage textile chats

J’étais très enthousiaste.  Je me suis donc tout de suite employé à la mettre à l’aise, je lui ai montré son coin, j’ai partagé mes croquettes et mes jouets. Vous me connaissez, je suis sociable, drôle, plein de ressources et ouvert à tout !

La petite nouvelle était très câline, et très vive. Vraiment vive, très très vive même… A vrai dire, elle courait dans tous les sens. Dans un premier temps, nous avons mis cela sur le compte de l’adaptation, acheté de nouveaux jouets et nous avons tout tenté pour l’apaiser. Mais rien n’y a fait. Au lieu de la petite chatte douce présentée par le refuge, nous nous sommes retrouvés avec un vrai garçon manqué qui renversait les casseroles, sautait dans les assiettes, se faufilait dans la plus petite ouverture, déchiquetait le moindre emballage, grimpait aux murs, attaquait les chevilles des visiteurs et déchirait les rideaux… Des moments de répit parfois, où elle se transformait en machine à ronrons… Bref, tantôt mignonne, tantôt diablesse !

mésaventure de chat

Bon, ce n’est pas à un vieux Chat comme moi qu’on l’a fait : il y a bêtises et bêtises. Nous l’aimions énormément – elle était si câline – mais quelque chose ne tournait pas rond ! En conséquence, nous avons décidé de consulter une vétérinaire spécialisée dans les comportements des animaux. Et je n’ai pas perdu une miette de la conversation, croyez-moi : la dame a observé un moment, puis expliqué que l’animal n’avait pas appris les auto-contrôles, qu’il n’était pas équilibré (on avait remarqué), et que cela n’allait sans doute pas s’améliorer. Seule option : le mettre très régulièrement dehors… Oui mais voilà, il y a une route très passante devant chez nous. Moi, je sais que c’est dangereux, quand je sors, je reste pénard dans le jardin. Mais cette petite chatte hyperactive n’avait aucune notion du danger !

Que faire alors ? La garder à l’intérieur, au risque de la rendre folle (et nous avec !) ou la laisser sortir, au risque de la perdre ? Pas d’issue possible, nous étions bouleversés ! Après plusieurs jours de réflexion, il nous a semblé qu’il valait mieux qu’elle retourne vivre à la campagne, auprès d’une famille qui aurait un grand jardin, sans route à proximité. La mort dans l’âme, on a rappelé le refuge…

Le jour du départ a été très triste. Nous pleurions tous : la petite chatte, Elle et moi. Quand je me suis retrouvé tout seul sur mon coussin, j’ai pleuré encore. Elle a retrouvé une famille depuis, heureusement, mais nous avons été tellement désolés de ne pouvoir l’aider ! Plus qu’une mésaventure, ce fut un épisode douloureux et je ne sais pas si j’aurai le courage de repartir à la recherche d’un nouveau compagnon…

Bah, tous les deux, on est bien aussi !

histoires de chat

Enregistrer

55 thoughts on “La véritable histoire du Chat – Mésaventure

  1. Oh! Comme c’est triste. Ce n’est pas toujours facile de recueillir des petits êtres dont on ne connaît pas les antécédents. Mais le principal, c’est de savoir qu’elle a trouvé une famille . Vous aurez peut-être plus la prochaine fois . Bonne journée

  2. Oh ben là tu nous mets les larmes aux yeux Mr le Chat, nous sommes dévastés pour toi et Patchacha. Il est vrai que la campagne c’est quand même bien pour les minettes un peu aventureuses! Bon courage à tous les deux, la solitude à parfois de bons côtés. Bisous

  3. Tu es tombée sur un cas sans doute rare, pas de chance ! Tu t tombée sur un chat qui a énormément besoin de se dépenser. Tu as eu raison de ne pas le garder, il aurait été malheureux et de plus en plus agressif.
    Bonne journée

    1. Cette petite chatte a vécu en cage le temps où elle était au refuge… Son côté très câlin a peut-être masqué son hyperactivité ! Mais c’est vrai qu’on a été déçus et tristes !

  4. Il y a environs 16 ans nous avons adopté Séraphine après le départ de Cactus, lors d’une visite dans un refuge pour chats. C’est Séraphine qui nous a choisi et plus particulièrement Céline ma fille : elle s’est installée en « écharpe » sur les épaules de Céline et s’est mise à grogner sur qui voulait prendre sa place où lui faisait trop d’avances câlines…. elle nous accueille dans sa maison depuis toutes ces années . Je suis certaine que tu trouveras le compagnon ou la compagne idéale…
    Bizzzhhh

  5. Ohhh comme je te comprends dans ta tristesse et ton isolement, mon cher Chat !!! Mais tu sais, ma maîtresse à moi a connu une petite chatte toute noire, « Pomme », adoptée par un de ses collègues qui était comme ta petite copine. Elle courait à l’horizontal sur les murs !!! Jamais vu ça… (j’ai essayé, je suis tombé !). Le collègue a tout essayé mais rien n’y a fait. Il a fait comme toi : il a demandé aux élèves qui vivait en ferme et il l’a donnée à qui allait lui offrir en même temps la liberté et l’amour. Pomme ne doit pas vivre de jours heureux aujourd’hui car cela fait bien longtemps déjà mais elle a vécu une très belle vie de chat, occupée à cavaler partout et à sauter dans la paille après les souriceaux …. C’est ce qu’il lui fallait.
    Gimmick a raison. Je lui ai raconté l’histoire. Quand on adopte un animal, on veut toujours le meilleur pour ce petit être abandonné. Toi et ta maîtresse avaient exactement fait ce qu’il fallait : vous l’avez sortie de son refuge en l’adoptant et vous avez trouvé une solution pour le mieux de cette petite chatte trop folle pour une vie tranquille en maison… Elle était inadaptée et inadaptable. Cela existe. La preuve ! Pas de chance….
    Mais je reste circonspecte, moi aussi, à propos de l’adoption des chats abandonnés. Certains l’ont été injustement mais d’autres pour des raisons précises que l’on ne connait pas. Chez nous, il en est passé des chats de hasard… et, hormis Felix qui a changé de maison en cours de vie en venant chez nous alors qu’il habitait une maison voisine, on n’a jamais eu beaucoup de chance non plus avec nos adoptés…. Le mieux reste quand même d’adopter son chat tout petit et de lui apprendre les habitudes de la maison. Ne pleure plus, le Chat, un autre compagnon, plus civilisé, viendra peut-être occuper tes journées de sa présence ? Gimmick aussi doit s’ennuyer un peu ; quand il est dehors, il appelle…. A force, un congénère a fini par pointer le bout de son nez tout blanc entre les feuilles de la haie du voisin mais Gimmick resterait-il toujours aussi accueillant ou finirait-il par se battre avec un autre chat ? Je ne veux pas prendre le risque…..

    1. Ah une mignonne petite Pomme comme notre petite Fofolle ! Bien sûr qu’il leur fallait le grand air… On avait choisi l’adoption en refuge parce qu’il y a beaucoup de chats abandonnés, mais il est vrai qu’on ne connaît rien de l’histoire de ces petits êtres. Adopter un chaton dont on connaît la famille, que l’on sait sevré correctement (comme moi, tiens !), c’est sans doute plus raisonnable. Bah, on fera peut-être mieux la prochaine fois, si prochaine fois il y a… Et je suis sûr que Gimmick est accueillant, il accepte bien les chiens de temps à autre !

  6. il faut se rendre à l’évidence malgré le chagrin, elle est sans doute plus à l’aise dans un jardin, et tu as fait ce que tu pouvais pour le mieux pour elle, meme si vous vous etiez attaché tous les deux elle va s’épanouir plus que dans le refuge. ..
    j’adore la représentation de la scene tu as vrt un talent incontestable!
    biz

  7. Mr le Chat tu as fait le bon choix, vous auriez été malheureux tous les trois, mais il ne faut pas désespérer car vous allez trouver le ou la copine qui vous correspond.
    Bravo à Patchacha pour les illustrations .

  8. j’ai connu moi aussi des adoptions malheureuses et puis mon mari m’a offert un Sacré de Birmanie, une peluche souvenir d’enfance celui de mes parents à vécu 22 ans. Je me suis donc énormément intéressé à cette race de chat si belle et si gentille ayant une femelle entière et souhaitant la faire reproduire. J’ai appris 1 million de choses sur les chats et j’ai vu maman chat élever son chaton, lui apprendre à être propre dans la litière lui apprenant la chasse à la souris lui montrant comment jouer en rentrant les griffes BREF toute une éducation tellement fondamentale que le chaton enlevé top jeune de sa mere n’aura jamais. On appelle cela le delai de VICARIANCE qui doit durer au minimum 3 mois, apres les 2 mois ou le chaton est sevré il faut le laisser avec sa maman encore 1 bon mois car c ‘est à ce moment la que comment l’apprentissage.

    1. Tu as mille fois raison, un petit chat qui a connu sa maman est bien plus équilibré. Cela n’a pas dû être le cas de cette Minette, qui a sûrement vécu un moment dans la rue. L’idée était d’aider un peu ces animaux sans famille, mais pour ce cas précis, c’était mission impossible avec nos conditions de vie.

  9. Merci chat d avoir partagé avec nous ces moments tristes…
    Mieux valait effectivement que cette minette diablesse aille à la campagne…
    Je t embrasse sur le bout du nez..ainsi que ta maîtresse…
    Cet épisode sera imprimé et ajoute à mon beau livre du chat…
    Belle journée quand même à toi…..

  10. Joie de voir une de tes histoire ce matin, vite refroidie 🙁 Heureuse de savoir que cette petite chatte a trouvé une famille adaptée à son caractère. Et ta maîtresse et toi, vous avez retrouvé de la paix et le sourire. Je comprends que ce fut difficile à digérer. Caresse à toi, Chat et gros bisou à ta maîtresse qui a encore fait deux adorables tableaux 🙂

    1. Après le départ de la Minette, nous avons appelé plusieurs fois le refuge pour avoir des nouvelles… On a soufflé quand on l’a vue adoptée. Et puis on s’est reposés aussi !!! Maintenant, ça va mieux, le printemps va arriver, on va peut-être reprendre nos balades… Ensuite, on verra !

  11. Ne renonce pas à prendre une petite copine car cela fera une petite minette sortie du refuge et aimée et ça c’est bien.
    Nous on est 2 à la maison plus un petit lapinou et tout le monde s’entend pas trop mal, bien sur, des fois entre nous deux il y a des disputes et des courses à travers l’appartement, car moi je suis un peu jalouse et je voudrais être toujours le centre d’intérêt principal et du coup notre Moman râle un peu. Mais, on est contentes d’être deux pour se courir après et se blottir l’une contre l’autre pour dormir….

    1. C’est vrai qu’il y a beaucoup de chats dans les refuges, c’est ça qui est triste ! Je n’ai jamais pensé à un copain lapinou… Peut-être que je devrais envisager le sujet…

  12. Quel dommage pour vous ! Dur dur les adoptions !!
    Heureusement elle a pu trouver un autre lieu c’est le plus important pour elle .
    Super de pouvoir mettre cette aventure en textile et broderie .
    Nous avons eu , nous aussi , l’expérience d’un chat avec les mêmes problèmes de comportement lorsque nous vivions en appartement , c’était un petit chat tout mignon , trouvé en refuge lui aussi , nous n’avons pas pu le garder non plus …
    Ensuite nous avons attendu d’avoir une maison à la campagne pour , de nouveau nous entourer d’animaux , ce délai d’attente nous a permis de  » digérer  » notre tristesse et de pouvoir accueillir des petites et grosses bêtes à 4 pattes …

    1. Nous comptions sur l’espace disponible dans la maison, mais cela pose quand même la question des animaux en ville… Il faut trouver le bon, et ce n’est pas aussi simple que nous le pensions !

  13. j’ai cru que la petite chatte allait se faire écraser!!ma fille m’a donné une chatte il y a 12 ans car elle partait vivre en Afrique;celle-ci voulait tout le temps sortir;je la mettais dans le jardin et on la retrouvait dans la rue ou chez des voisins!!puis l’âge venant elle reste presque tout le temps dans la maison(je n’ai pas changé de vieux rideaux car par moment elle s’y accroche encore!!)j’ai souvent eu peur avec les voitures mais ce n’était pas son heure,sans doute

    1. Les chats sont voyageurs, ils aiment leur liberté, pas simple de les enfermer ! Celle-là en tout cas a échappé au pire. Elle se serait peut-être assagie avec l’âge, comme la tienne, mais l’échéance était bien lointaine. Heureusement, elle a trouvé une maison plus adaptée.

  14. Cher chat. Vous avez été très courageux d’accepter de confier la minette explosive à un cadre plus adapté à son tempérament .
    Vous serez plus avertis pour une autre aventure féline.
    Je connais un mignon petit rouquin qui s’est fait délogé de chez lui par une petite vagabonde en détresse très ingrate. Dur, dur.
    Bisous miaoiuwesques.

    1. Comme c’est triste pour le petit rouquin Miss Marple ! Il se serait sûrement bien entendu avec moi, je suis toujours d’une agréable compagnie !
      Pour la suite des aventures, il se peut que l’on se relance un jour finalement. Et oui, nous serons plus avertis !

  15. Laisser passer un peu de temps pour mettre de la distance (car on ne peut pas oublier je pense) avec cette tristesse et cette déception… cette petite chatte n’était pas « l’élue » pour partager avec vous cette vie très complice que vous semblez avoir…Caresse et bisous pour du courage et de l’espoir !

  16. Oh ! zut ! ç’aurait été bien que ça fonctionne
    Je comprends votre déception à tous les deux, mais en effet, le principal est que la minette a pu trouver un logis mieux adapté « -« 

  17. Comme c’est triste de lire tout ça …
    Je n’y connais rien au monde des chats, aussi je ne saurais te conseiller.
    Nous, il y a pas mal d’années, avons essayé par 2 fois de prendre un chien à la SPA… et par deux fois, nous avons dû aussi les ramener …
    Mais les animaux des refuges ont certainement vécu des tas de choses qui leur mettent le cerveau à l’envers parfois …
    Et pourtant, j’en ai aussi vus qui ont été adorables et fidèles à leurs maîtres jusqu’au bout !
    Comme les humains en sommes …
    Bon courage à vous deux et bonne réflexion pour la suite !
    Bises

  18. Salut le Chat, c’est une triste mésaventure que tu nous racontes là! mais tu es bien placé pour savoir que tes semblables ne se laissent pas dicter leurs conditions de vie et d’habitation! j’ai jadis tenté d’acclimater un chat à un nouvel environnement suite à un déménagement d’une zone de campagne à une zone urbaine, en vain! j’ai dû me résoudre à le ramener à l’endroit où nous vivions avant, et j’en ai été très triste!
    Au moins tu sais que cette minette a trouvé un foyer, c’est déjà une consolation.
    Caresse de réconfort et bise à ta maîtresse.
    N’oublie pas de la féliciter pour ses deux jolis tableaux!

    1. Je suis un chat tranquille, alors je voyais l’adoption avec des lunettes de chat tranquille ! Mais à lire les commentaires des copines, je constate que je ne suis pas seul à avoir vécu des mésaventures… Bah, la petite Minette a trouvé une gentille famille, et moi j’ai repris mes habitudes de chat solitaire. Mais cela ne durera peut-être pas, alors j’en profite !!!

  19. Ah comme je te comprends, elle est triste ton histoire…. de mon côté mon pauvre Nyx aussi aurait bien besoin d’un ami comme toi….depuis l’arrivée des filles je m’occupe bien peu de lui et je culpabilise biz

    1. C’est vraiment dommage que nous habitions si loin ! Nous aurions présenté Nyx au Chat, ils auraient fait connaissance, et nous, entre filles, entre toutes les filles, nous aurions bavardé tranquillement ! Voilà qui aurait été cool ! Bon, c’est un rêve, mais je suis sûre que Nyx apprécie toujours autant son foyer…

      1. Ce serait cool en effet ….mais ce n’est qu’un rêve….
        J’espère que tu as raison pour le Nyx, il me semble si triste parfois….mais il se fait vieux (bientôt 13 ans) et son diabète ne l’aide pas.
        Il se terre dans son coin toute la journée et semble toujours déranger quand il apparaît. S’il a une conscience vraiment , il doit souffrir énormément d’avoir reçu tant d’amour avant et d’en avoir si peu à présent, je ne sais même plus quand je l’ai pris dans mes bras pour lui faire un câlin ;-(

        1. Deux petites filles, c’est beaucoup de travail. Je n’ai pas de doute sur l’intelligence des chats, ils sentent bien quand on peut s’occuper d’eux ou pas. Les filles seront peut-être bientôt assez grandes pour câliner Nyx (elles le font peut-être déjà d’ailleurs…) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *