Faire quelque chose de nouveau, les cyanotypes

par Patchacha
impressions sur tissus

Il y a longtemps que je ne prends plus de bonnes résolutions. Mais cela ne m’empêche pas d’avoir quelques « idées en tête » quand l’année démarre. Il s’agit en général plus d’envies que de vrais projets, alors parfois, elles passent à la trappe. L’une d’entre elles a ainsi totalement disparu en 2019. Il s’agissait d’explorer plus régulièrement des sujets nouveaux.

Dommage, non ?

Explorer de domaines « neufs », c’est d’abord un moyen de sortir de ses routines. C’est également une façon stimuler sa créativité… Et ses neurones ! Mais surtout, apprendre, même des choses qui ne servent à rien, a toujours été un plaisir pour moi. Je parle bien sûr d’apprentissages dans les domaines du textile et du mixed-média !

Alors cette année, pas question de finir janvier sans essayer quelque chose de nouveau. Pour cette fois, ce sera la technique du cyanotype.

C’est un procédé photo très ancien, qui utilise une solution sensible à la lumière et produit par endroits un beau bleu de Prusse. Attention les yeux, l’article qui suit s’annonce bleu, très bleu !

Pourquoi les cyanotypes ?

Je ne vous apprends rien, je suis une inconditionnelle des impressions sur tissus ou sur papiers. Ecoprint, transferts divers, gravures… J’utilise régulièrement nombre de ces techniques. Mais jamais celle que j’ai très souvent admirée chez Anne, qui fait des merveilles bleues (pas seulement d’ailleurs) !

Longtemps, je me suis dit que c’était trop compliqué. Et puis un jour, au détour d’une commande sur un site anglais, je me suis laissée tenter par un petit kit.

Essayer la technique

Je ne vais pas vous proposer un tuto dans ce billet, j’ai trop peu d’expérience en la matière. Je vais seulement vous montrer que si l’envie d’essayer vous titille, c’est possible !

Matériel

Pour réaliser des cyanotypes, il faut se procurer deux produits qui seront à mélanger : du citrate d’ammonium ferrique et du ferricyanure de potassium (il existe des kits prêts à l’emploi). Du tissu ou du papier. Et un peu de soleil !

Comment faire ?

Une fois le mélange réalisé, on l’applique sur son support, puis on laisse sécher. Le tissu – c’est ce que j’ai utilisé – est alors vert-jaune.

Le fait que la solution soit sensible à la lumière impose de préparer les tissus (ou papiers) dans un endroit plutôt sombre. C’est d’ailleurs ce qui m’avait freinée au départ, mais finalement, pour cette première étape, je me suis installée dans ma cave.

On pose ensuite les végétaux ou objets de son choix sur le support, et on expose au soleil.

Ce sont les parties qui reçoivent les rayons qui deviennent bleues !

J’ai essayé avec ce qui me tombait sous la main. Pas facile en hiver de trouver des végétaux variés. J’ai dû piocher dans ma collection de feuilles séchées ! C’est quand même plutôt une technique à expérimenter aux beaux jours, parce qu’il faut une belle luminosité.

Après exposition, on retire les objets…

Les parties qui ont reçu les rayons sont d’un bleu-gris, celles qui étaient couvertes par les objets sont d’un jaune-vert. Il suffit ensuite de rincer. La magie opère, le support devient bleu vif et les parties non exposées retrouvent leur blanc initial.

Pour les plus curieuses, voici un lien vers une vidéo de quelques minutes sur le sujet.

Mes résultats sont un peu brouillon, j’en conviens, mais c’est quand même magique. J’ai utilisé des objets, mais aussi des photos imprimées sur un support transparent. Pas très probant pour les mouettes, le contraste n’était sans doute pas suffisant…

impressions sur tissus

Mais j’aime beaucoup mon chat ! Pas question de le laisser dormir dans un placard. Les chats ont de toute façon besoin d’exercice !

impressions soleil

Les dentelles donnent de jolis résultats aussi. Il me restera à travailler le coupon concerné.

Créer avec le soleil m’a, en tout cas, beaucoup plu. Merci encore à Anne qui m’a donné l’envie d’essayer ! Je ne deviendrai sans doute pas une spécialiste du sujet mais peut-être verra-t-on, de temps à autre, des cyanotypes enrichir une de mes créations ?

Et vous, ça vous tente de faire quelque chose de nouveau ?

patchacha

Vous aimerez aussi

58 commentaires

Mara29 28 janvier 2020 - 7 h 10 min

Waouuuuuuuuuu! C’est magique et magnifique ! Pour un peu ça me donnerait l’envie d’essayer ….. Bizh

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 19 min

Et pourquoi pas ??? Il faut juste viser un jour sans pluie 😉 !

Répondre
Pascaline 28 janvier 2020 - 7 h 26 min

Hum !! intéressant !!! je garde l idée pour le printemps , trop de rangement en ce moment, et peu de temps pour innover.
Bonne journee créative.

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 20 min

Sage décision ! Mais le printemps arrivera vite, alors vivement que le rangement soit terminé 😉 !!!

Répondre
Cocopatch 28 janvier 2020 - 7 h 32 min

ah, je garde cette belle idée pour le printemps aussi!! merci!!

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 22 min

On a besoin de jolies feuilles, il faut que les tissus soient secs et les rayons un peu « rayonnants », alors oui, autant attendre le printemps !!!

Répondre
Sylvie 28 janvier 2020 - 7 h 32 min

Bonjour je viens de découvrir votre blog et je me régale, je suis à la recherche de toutes les infos et trucs sur la teinture végétale je réutilise les tissus anciens ,chanvre et lin… et franchement un grand merci pour les tutos j ai hâte d explorer toutes les techniques proposées
Bonne journee

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 53 min

Je suis vraiment ravie que vous aimiez ces partages ! Ce sont des techniques que l’on peut explorer sans fin tant il y a à découvrir.
PS :@matribuamoi, porcelaine et jolis coussins (pas que…) ? J’aime bien découvrir de nouveaux univers !

Répondre
Anelyse 28 janvier 2020 - 7 h 42 min

Superbe réalisation.

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 23 min

Merci Anelyse !

Répondre
la tulipe 28 janvier 2020 - 8 h 17 min

Au cours d’un passage éclair chez Anne, nous avons fait (je dis nous et pas elle car si elle me lit, elle écrira que nous l’avons fait ensemble, mais c’est surtout elle qui a fait) un cyanotype. Oui, c’est magique!!! Chouette, deux blogs où je pourrai admirer des cyanotypes et ce que vous en faites toutes les deux! Mon mari et moi trouvons que tes mouettes sont bien. J’aime beaucoup ta pochette avec ton chat etlLes quelques points que tu as ajoutés. Je n’essaie pas de nouvelles techniques, je ne suis pas une curieuse comme toi. J’ai fait le bilan de ce que j’aimais faire peu avant notre déménagement et j’ai fait le tri dans tout ce que j’avais accumulé. Restent surtout les tissus 😉 Bises et bons cyanotypes!

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 26 min

Je savais que tu avais déjà essayé avec Anne ! C’est vrai que c’est bien plus sympa de démarrer à 2… Je ne crois pas que j’en ferai très régulièrement, parce qu’on ne peut pas être partout. Mais il me reste un peu de liquide, conservé bien dans le noir, et l’envie d’améliorer les mouettes 😉 !
Et je crois que l’on peut être curieuse en restant dans un domaine de prédilection : tes ouvrages ont à chaque fois quelque chose de neuf !!!

Répondre
Christine 28 janvier 2020 - 8 h 51 min

J’ai testé un kit de cyanotyte sur papier cet été, c’est vraiment magique ! Et je me suis dit que je ferai certainement des essais sur tissu l’été prochain. Il faudra que je me penche sur la technique pour utiliser des photos, ton chat est vraiment très réussi.
Bonne journée

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 29 min

Ce bleu est assez fascinant, pas étonnant que tu aies déjà testé. Et que l’envie d’aller plus loin soit là… Pas beaucoup plus difficile, dans le principe, de travailler avec des photos : c’est juste une impression sur un papier transparent. Mais c’est plus technique de parvenir à une photo adaptée… Pour ma part, j’ai besoin de faire encore des essais !

Répondre
Mary 28 janvier 2020 - 8 h 52 min

Merci Patchacha pour cet article très intéressant. j’essaierai dès que possible car, comme vous ,j’aime beaucoup toutes les sortes de teintures naturelles, martelage, héliographie …Je l’envoie à une amie qui aime travailler les bleus.

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 30 min

Dans certaines traditions, on dit que le bleu est un cadeau des dieux fait aux femmes…

Répondre
Marie-Pierre 28 janvier 2020 - 9 h 18 min

Une expérience superbe et très tentante ! Surtout quand on adore le bleu !
Depuis que je suis arrivée dans ma nouvelle commune, je tente quelque chose de nouveau : je me suis inscrite à la chorale !…
j’aime chanter, mais pour certains chants, pas toujours très facile. .. j’ai même failli capituler les semaines passées…
Belles créations Patchacha ! Bises

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 32 min

C’est fabuleux d’essayer des choses nouvelles, cela génère des émotions positives qui sont bénéfiques à tout point de vue ! Je suis contente pour toi, même si ce n’est pas toujours évident, c’est un bon moyen de sortir un peu et de rencontrer de nouvelles personnes.

Répondre
mapi 28 janvier 2020 - 9 h 35 min

oh ! surprenant et surtout pour les photos, vous pouvez mieux expliquer les oiseaux et le chat !

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 57 min

Intéressant, n’est-pas ? Les photos sont imprimées sur du papier transparent (vendu en papeterie – l’imprimante est basique). Il faut qu’elles soient un peu contrastées. Les zones foncées sur la photo empêcheront la lumière de passer et resteront blanches, les parties transparentes seront exposées aux rayons et deviendront bleues, tout simplement !

Répondre
pascalinette 28 janvier 2020 - 9 h 37 min

j’apprends toujours de nouvelles choses en venant chez toi,j’adore;par contre je préfère encore venir voir les résultats chez toi!!j’aime aussi tester de nouvelles choses(mais c’est resté dans un tiroir pour l’instant!!)on est trois amies à avoir acheté une peinture textile,on va devoir s’y mettre!!on doit l’appliquer avec des pochoirs;on va devoir décider de ce qu’on veut mettre et on va se lancer!!
bises

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 35 min

On n’est pas si éloignée alors dans notre envie de faire du nouveau ! Créer ses tissus, c’est vraiment chouette. Et quand vous aurez terminé avec les pochoirs, vous pourrez utiliser le reste de peinture pour des fonds à broder peut-être…

Répondre
Claudine G 28 janvier 2020 - 9 h 46 min

Effectivement c’est magique ! Et c’est tentant… Mais irais-je au bout de cette envie ?…
Je suis un peu trop dans le patch et la broderie… plus traditionnels
Belle journée
Bizzzhhh

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 36 min

On n’est jamais trop dans quelque chose du moment qu’on aime !!!
C’est une activité à essayer peut-être avec ton groupe ?

Répondre
patricia 28 janvier 2020 - 10 h 32 min

Bonjour à toutes,
Merci pour cette technique, je ne connaissais pas, je pense tenter cela cet été.
J’aime beaucoup les mouettes et le chat.
Bonne création à toute l’équipe.
Patricia

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 37 min

Il y a des merveilles réalisées ainsi ! Alors oui, c’est à tenter !!!

Répondre
Anne 28 janvier 2020 - 11 h 13 min

Merci de donner mon lien; tu aurais dû dire que c’est absolument addictif et qu’on peut utiliser les ratés, les transformer; ce bleu -là est si beau! Tes photos sont magnifiques aussi; le chat est réussi et la pochette pareil; parfois, avec les transparents, ça rate; et il vaut mieux un beau soleil d’été, car là ça devient rapide! Depuis 5 ans, j’apprends encore avec les cyanotypes (il y a un excellent livre en anglais; je l’avais prêté à Annie qui intervient au- dessus) Parfois, un rapide aller- retour dans de l’eau chlorée, du café, du thé et on transforme un cyanotype. quelques points de broderiez et zou…
Je trouve que tu fais toujours des trucs superbes, personnels, créatifs, j’aime aussi tes dessins, ton style propre; comme toi, j’aime tout essayer; contrairement à ton chat, je n’aime pas ronronner, ne pas mettre ma touche personnelle (je déteste copier de A à Z, car tous, on est influencé par untel et untel -cf **). J »aime aussi créer mes tissus; là , j’ai du tissu qui rouille et j’en fais en même temps par diffusion de thé pour un livre -rouleau à venir……….Ma cuisine ressemble à un labo de sorcière!
**Il faudrait que je parle un jour sur mon blog, d’une artiste italienne incroyable; je viens de la découvrir par une phrase anodine…et non aurait dit que je la copiais, alors que j’ignorais son existence, qu’elle a un musée à son nom et qu’elle est morte il y a une dizaine d’années. Vie la toile qui permet ces rencontres, comme la tienne si fertile en idées!

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 47 min

J’ai préféré ne pas effrayer les lectrices avec le risque d’addiction 😉 !!!
Quand je suis installée à mon bureau, c’est-à-dire très souvent, j’admire le beau panneau brodé que tu m’as offert. Il fallait bien qu’un jour, j’essaye. J’ai tout à apprendre encore sur les cyanotypes, je referai certainement des tests l’été prochain, quand il y aura du soleil et des plantes. Je préparerai avant, sans doute, quelques montages photos ; j’aime beaucoup les travaux d’Hannah Lamb. J’essayerai aussi les changements de couleurs… Mais d’ici là, je me régalerai en admirant tes travaux à toi, toujours originaux et vibrants ! Et je serai ravie de découvrir cette artiste italienne.

Répondre
Albine 28 janvier 2020 - 19 h 24 min

Soleil…Je veux du soleil pour faire des cyanotypes aussi beaux que les tiens…Merci l’espoir fait vivre. Caresses aux chats bisous pour toi.

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 19 h 33 min

Je te réponds… Et la pluie tambourine sur mon velux ! Moi aussi je veux du soleil !!! Et pas seulement pour mes prochains essais…

Répondre
marie christine vigreux 28 janvier 2020 - 11 h 20 min

superbe à essayer

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 57 min

Oui, sans hésiter !

Répondre
Arlette 28 janvier 2020 - 11 h 55 min

Bonjour,
Cela donne vraiment envie d’expérimenter, je pense pour le printemps prochain, merci de nous découvrir cette technique

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 18 h 48 min

Tant mieux alors !!! C’est une jolie façon d’obtenir des empreintes, et ce bleu est magnifique !

Répondre
Monique Bertucci 28 janvier 2020 - 13 h 38 min

J’adore. J’ai toujours eu envie de tester la technique sans jamais franchir le pas. Tu me donnes vraiment envie de m’y mettre. Bisous

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 19 h 00 min

Nous étions deux alors, à avoir envie sans oser ! Je me faisais une montagne de la préparation dans le noir, parce que je n’ai pas vraiment d’endroit pour cela, mais finalement, la cave était indiquée 😉 . Tu nous montreras des photos ?

Répondre
Nelly Bitaine 28 janvier 2020 - 19 h 55 min

bonjour ,comment faites vous pour imprimer sur supports transparents
merci

Répondre
Patchacha 28 janvier 2020 - 21 h 23 min

J’utilise tout simplement une imprimante de bureau et des formats A4 transparents achetés en papeterie.

Répondre
TIC tics 28 janvier 2020 - 19 h 56 min

Je trouve ça très beau ! Mais l’idée d’acheter un produit dédié m’empêche de m’y mettre, car je reste fidèle au recyclage !! Question de philosophie !! Quelque fois c’est limitant !! lol
Bravo pour tes essais !

Répondre
patchacha 28 janvier 2020 - 21 h 21 min

Je suis assez d’accord avec toi ! La curiosité est forte chez moi, et je trouve cette technique vraiment chouette, mais je ne la développerai sans doute pas : parce qu’on ne peut être partout, et parce que je ne souhaite pas multiplier les « produits accessoires ». Je travaille d’ailleurs « la limitation » en ecoprint ces temps-ci !

Répondre
CLAIRE AVOINETTE 28 janvier 2020 - 22 h 13 min

Tu penses que du bleu ça m’intéresse « grave » comme disent les jeunes !
J’ai déjà vu ça ici et là, mais, moi aussi, ça me paraissait très compliqué, et il fallait obligatoirement du soleil … D’ailleurs, tu l’as trouvé où ces derniers jours celui-là ???
Et je ne savais pas que le tissu sortait d’abord en vert, ni qu’il changeait encore de couleurs au rinçage … tu vois que tu nous apprends plein de choses !!!
Je me demande aussi s’il est possible de trouver les produits en France plutôt que de commander à l’étranger .. ??
Ton résultat est bluffant, surtout avec le dessin du chat … tu as utilisé un genre d’impression sur feuille acétate comme celui utilisé comme protection sur des dossiers reliés au boulot ?
Et puis tes pochettes sont très très belles … tu arrives toujours à mettre tes tissus en valeur … Bravo !
Mille merci pour toutes ces belles choses que tu nous montres.
Bises

Répondre
patchacha 29 janvier 2020 - 11 h 19 min

C’est amusant, parce que moi, ce n’est pas la présence de soleil qui me préoccupait, mais l’obscurité relative nécessaire pour la préparation des supports. Ils ne doivent effet être exposés qu’à la dernière minute. En tout cas, même en plein hiver, il y a eu une fenêtre météo ici en Bretagne !!!
Tu peux facilement trouver ce produit en France (sur un certain gros site où tu trouves tout ou presque, et chez Au fil d’Emma qui vend des feuilles prétraitées).
Alors tu pourras facilement te lancer aux beaux jours !

Répondre
Mimiblue 29 janvier 2020 - 0 h 06 min

J’a-do-re !!!! Tu penses bien que si l’on m’a appelée Mimiblue, ce n’est pas que pour les premières lettres de mon nom mais aussi parce que j’adore le bleu et que je privilégie cette couleur très souvent, jusque sur les murs de ma maison d’ailleurs. Ce bleu me donne envie de faire du cyanotype, c’est sûr. Je connaissais, bien entendu, mais je n’ai jamais eu sous la main le produit qu’il fallait au moment où je le voulais. En revanche, j’ai fait de l’hélio impression : j’ai peint mon tissu avec une peinture très délayée, très liquide. Idéalement, c’est la couleur pour soie qui convient le mieux. Puis, avant que ce soit sec, j’ai tout comme toi déposé des feuilles et des fleurs puis j’ai étalé le tissu mouillé en plein soleil. La technique est simple, il faut que ce soit le printemps ou l’été pour avoir grand soleil mais comme il ne faut pas de produit, on peut s’y mettre à peu près quand on veut. Je l’avais fait avec Irma, nous nous étions bien amusées. Avec une de ses amies, nous avions tenté le cyanotype mais avec des produits plus complexes de tissus déjà imprégnés et secs, avec une lampe hyper puissante capable de remplacer un soleil mais nous avions été trahies par la technique. En revanche, je sais que mon mari a fait des cyanotypes dans les écoles, avec une histoire de boite à construire….. Il faudrait que je lui demande la recette car je suis certaine qu’à faire faire ça aux enfants, il n’était pas question de produits chimiques. Alors une nouvelle expérience en vue ??? Pourquoi non ? Je sens que j’ai éveillé ta curiosité. Je lui demande dès demain !!!

Répondre
patchacha 29 janvier 2020 - 11 h 36 min

Je ne suis pas étonnée que tu aies déjà plus ou moins essayé, mais je pensais c’était plus simple avec des coupons de tissus déjà traités comme on en trouve sur le Net, et une lampe : pas de manipulation, pas besoin de soleil !!!
En tout cas, dans les écoles, cela se fait parfois, et avec les produits chimiques semble-t-il ! Perso, j’éviterais, on n’est jamais à l’abri d’un petit malin qui ne suivrait pas les consignes 😉 . Je préfèrerais la peinture diluée, comme toi et moi l’avons déjà testée. Mais je ne sais pas si cela fonctionnerait avec les transparents… A tester aux beaux jours !!! Je serais curieuse de savoir ce que ton mari avait essayé.
PS : je vois l’heure de ton message, tu t’es couchée bien trop tard 😉 !!!

Répondre
Mimiblue 29 janvier 2020 - 16 h 38 min

Alors, l’homme perd un peu la mémoire et se rappelle juste la construction d’une boite en lieu et place d’un appareil photo avec un tout petit trou. Il appelait ça des « Rayogrammes » une émanation d’idées de Man Ray https://indexgrafik.fr/man-ray-rayogrammes/…. Mais il a perdu la recette avec les ans. Je suis désolée….Il se rappelle juste qu’il employait du papier sensible. Donc, niet pour les enfants susceptibles de mettre ça à la bouche voire de lécher comme on les voit faire souvent…. Je suis un peu déçue, je supposais déjà que tu allais pouvoir faire un truc sympa avec les mômes pour la Fêtes des Mères ou des Pères…. Tant pis. Pour la technique avec peinture, non, le transparent empêche le passage des rayons de soleil. J’ai testé, je n’ai rien obtenu qu’un carré blanc !!! Tu vois l’heure de ma réponse, c’est nettement plus tôt…. 🙂 Quand je te dis que je ne suis pas raisonnable (et du coup je me réveille à l’instant de plus d’une heure de sieste : quel temps perdu !)

Répondre
patchacha 29 janvier 2020 - 21 h 36 min

Alors nous ferons de la peinture-soleil, c’est bien aussi ! Et j’aurais dû me douter que le transparent empêcherait le soleil d’atteindre la peinture… Grâce à toi, je ne perdrai pas de temps en essais inutiles 😉 !
Merci de me rappeler l’existence des rayogrammes, je les avais totalement oubliés !!!

Répondre
marivero 29 janvier 2020 - 7 h 35 min

Oooh ce bleu! C’est absolument fascinant, (déjà le nom en lui-même me fait rêver, comme si la Prusse -qui n’existe plus en tant que pays- était un lieu magique où on crée ces bleus….) mais la fabrication avec l’aide du soleil, c’est aussi un procédé, quasi-magique! Ça et l’indigo, je vais en avoir des choses à expérimenter , j’ai hâte d’avoir les vrais beaux jours pour expérimenter toutes ces techniques!

Répondre
patchacha 29 janvier 2020 - 11 h 37 min

C’est vrai que le nom, comme la couleur, font rêver !!! Vivement le printemps alors…

Répondre
Miryl 29 janvier 2020 - 13 h 00 min

Le cyanotype, une très vieille technique des premiers photographes. Cela me rappelle la peinture soleil, que j’avais découverte grâce à toi, mais bien sûr, le processus est tout à fait différent du cyanotype. Actuellement, que ce soit pour l’une ou l’autre des techniques, il me manque l’ingrédient principal: le soleil. Faudrait trouver une technique d’impression au brouillard 🙂
Ce que tu as obtenu est très beau, le chat est splendide!

Répondre
patchacha 29 janvier 2020 - 21 h 39 min

Ici aussi, le soleil est capricieux ! C’est sans doute pour cela que les pros travaillent avec une lampe. Voilà longtemps que j’admire les travaux de certains artistes, je savais que c’était une technique très ancienne, mais j’ignorais qu’elle avait servi à constituer des « herbiers » il y a plus de 150 ans !

Répondre
Miss Marple 29 janvier 2020 - 17 h 28 min

Oh c’est vraiment magnifique! J’adore ta devise du bleu donné en cadeau par les Dieux aux femmes. Il me semble d’ailleurs que pendant longtemps les saintes vierges d’église étaient parées de bleu. Comme je broie un peu du noir en ce moment c’est peut-être l’idéal pour ce genre d’essai. Il peut y avoir de beaux soleils en hiver.
Merci pour ce beau bleu partagé!
Bisous glaziks.

Répondre
patchacha 29 janvier 2020 - 21 h 42 min

J’aime trop le bleu ! Mais j’ai apprivoisé d’autres couleurs récemment, notamment au niveau des vêtements, et j’aime aussi… Oui, je crois bien que les couleurs redonnent parfois un petit coup de peps, c’est sûrement le moment d’essayer pour toi ! Il existe des kits avec du papier tout prêt, peut-être que tu pourrais te lancer dans un album tout bleu ?

Répondre
Liochka 29 janvier 2020 - 21 h 02 min

Whaou ! C’est trop beau ! J’en reviens pas du résultat avec la photo du chat !!!!
La technique a l’air un peu difficile (pour moi) mais c’est magnifique.
Je me régale de découvrir tout ces techniques.
Merci de nous faire découvrir tout ça.
Bonne soirée. Biz

Répondre
patchacha 29 janvier 2020 - 21 h 43 min

Cela me paraissait compliqué aussi, voilà pourquoi mon kit est resté 2 ans dans le tiroir ! Heureusement que je l’ai conservé dans le noir… Mais finalement, comme pour beaucoup de choses, il suffit de se lancer. De toute façon, que risque-t-on vraiment ?

Répondre
Marie Claire 30 janvier 2020 - 21 h 11 min

Oui très sympa tes teintures ! Je ne connais pas du tout cette technique … Quand j’aurai l’occasion je m’y essaierais sûrement …
Bises et bonne soirée

Répondre
patchacha 2 février 2020 - 21 h 01 min

C’est finalement plus simple qu’il n’y paraît – tout au moins en première approche – , alors n’hésite pas ! C’est ludique.

Répondre
anja 30 janvier 2020 - 21 h 41 min

bravo: c’est si beau. J’avais d’abord ‘appris’ chez Anne, mais je n’ai jamais utilisé cette technique…un jour…peut être. Le résultat avec le chat est un vrai chef d’œuvre!

Répondre
Patchacha 2 février 2020 - 21 h 03 min

Oui, il faudra que tu testes… Avec une photo de ton chien !!!

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience ou à des fins statistiques. Naviguer sur ce site implique un accord avec nos conditions. Accepter En savoir plus

close

​Créations textiles, teintures, ecoprint... Lancez-vous !

  • angle-double-right
    ​Abonnez-vous à la Newsletter pour recevoir les derniers articles.
  • angle-double-right
    ​Démarrez tout de suite en téléchargeant le guide "Piqué libre ludique" offert !