Humeur bleue

par Patchacha
impression sur tissu

Je reviens doucement dans l’atelier. Il y a des tissus bleus sur la table.  Et mon humeur est bleue , ou  grise, ou bleu-gris… Je ne sais pas trop… Une « humeur bleue », qu’est-ce que c’est ?  Est-ce que cela a un rapport avec les mots bleus qu’on dit avec les yeux ? Avec les bleus à l’âme ? Avec la maison bleue adossée à la colline ? Va savoir…

Ce qui est sûr en tout cas, c’est que dans le travail du jour, on entend la petite musique de la vie…

Avec ses lignes de failles…

impression sur tissu

Ses gris d’orage, ses cicatrices…

broderies détail

Et ses points avant, parce qu’on ne peut faire rien d’autre qu’aller de l’avant…

Points avant

L’humeur bleue, c’est peut-être l’humeur du « Jour d’après ». Quelque chose est arrivé, on n’y peut plus rien, il va falloir faire avec. On a mal, on est groggy, mais on doit se relever.

collagraphie et tissus peints

Pour ce travail, j’ai peint le tissu de fond (peintures textiles) et utilisé une impression sur tissu obtenue par collagraphie. J’avais fait plusieurs tirages à partir de ma plaque, 2 étaient des impressions sur tissu.

Réaliserai-je un « Lignes de failles – 2 » avec le second tirage ? Pour le moment, je n’en sais rien.

Parce que le bleu, c’est aussi l’immensité de la mer et l’infini du ciel. Le sans-limite où tout est possible. La paix. C’est également la couleur de mon coussin de méditation. Tout comme celle de la génialissime robe en dentelles que je viens de m’offrir (vous avez raison, j’avais déjà beaucoup de robes, mais parfois, ça fait du bien, une nouvelle robe !).  Mes ongles aussi sont bleus (ce sera peut-être plus discret quand je verrai la vie en rose ?).

L’humeur bleue de demain ne sera peut-être pas l’humeur bleue d’aujourd’hui…

Qu’elle soit couleur grenadine ou menthe à l’eau, je vous souhaite une belle humeur pour cette journée, et vous remercie pour tous les gentils messages que vous m’avez adressés.

patchacha

 

 

Vous aimerez aussi

53 commentaires

odile 6 juillet 2015 - 7 h 18 min

Très beau texte et représentation des « failles » dont j’aimerais
en être l’auteur, je n’ai pas ce talent bien que je me retrouve dans
tous ce que tu écris.
Demain la couleur sera verte (espoir) ???

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 21 h 43 min

Merci Odile ! La couleur sera peut-être verte demain, mais si c’est le cas, j’éviterai les ongles !

Répondre
Dane 6 juillet 2015 - 7 h 33 min

Bonjour
Je ne connais pas la raison de tes bleus à l’âme et partout mais je pense que reprendre ce que l’on aime faire c’est une bonne thérapie. En attendant, j’aime beaucoup ce que tu est en train de faire.
Bonne journée
Biz

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 21 h 44 min

Tu as mille fois raison Dane, le chemin de l’atelier est le chemin de la guérison.

Répondre
momobert 6 juillet 2015 - 8 h 00 min

Bleu , c’est aussi la couleur du ciel de Provence (comme dit la chanson…….)
Les couleurs reflètent nos états d’âme.
ll y a des jours où l’on voit la vie en rose, d’autres jours on la voit en gris, en noir, en bleu, en vert…. ainsi va la vie. Tu as raison de t’acheter une nouvelle robe et surtout de retourner dans ton atelier, il faut rebondir et aller de l’avant.

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 21 h 49 min

Parfois, il faut du temps, mais rester loin de l’atelier n’était pas envisageable… Quant à la robe, je n’en avais pas besoin, mais elle est vraiment parfaite, exactement comme j’aime et un peu de légèreté ne nuit pas ! La regarder suffit à me faire passer du bleu-à-l-âme au bleu de Provence… C’est bon signe sans doute !

Répondre
Catirobin 6 juillet 2015 - 8 h 07 min

J’aimerais pouvoir exprimer mes bleus à l’âme de façon si artistique ! Moi c’est plutôt la couture mais l’important c’est d’avoir quelque chose à quoi se raccrocher.
Je te souhaite une douce journée

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 21 h 52 min

Réaliser la robe ou le top qui nous fait rêver, c’est chouette aussi ! Et tu as raison, quand les mains sont occupées à faire des belles choses, l’esprit est plus zen.

Répondre
Evelyne 6 juillet 2015 - 8 h 25 min

Le bleu, le gris sont des couleurs que j’affectionne particulièrement. Ta création est touchante…
Continue à venir dans ton atelier… Je te souhaite une belle journée !

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 21 h 58 min

J’y viendrai encore et encore, tu peux en être certaine. Parce que jouer avec les fils, tissus et dentelles me permet d’exprimer ce que je vis, que cela soit joyeux ou plus tourmenté, et que finalement, c’est « réparateur ».

Répondre
Mara29 6 juillet 2015 - 8 h 29 min

Fais-toi belle et reprends le chemin de l’atelier pour faire sortir tes bleus à l’âme….. Chaque petit point est un pas vers la convalescence ! Bizzzzzzzzzzz

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 22 h 00 min

Je me sens un peu en convalescence, en effet !!! Et quand j’enfile cette sublime robe, je me sens plus légère…

Répondre
la tulipe 6 juillet 2015 - 8 h 55 min

Coeur serré en te lisant. Ton oeuvre et tes mots me touchent beaucoup. Tu sais magnifiquement exprimer (imprimer 🙂 ?) sur le tissu ce que tu vis. Chapeau l’artiste. Bon retour de la petite musique de la vie, j’espère qu’elle va chanter de plus en plus dans tes oreilles. Bisous doux et tendres.

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 22 h 07 min

Merci Annie pour ton commentaire et tes gentils mots ! La vie ne cesse jamais de chanter en nous, mais parfois, on l’entend un peu moins. C’est juste une question de temps, j’en suis sûre, la Joie finit toujours par reprendre sa place.

Répondre
chriscesar 6 juillet 2015 - 8 h 58 min

Panses tes bleus à l’âme, ils finiront par guérir! et reviens souvent à l’atelier, c’est la meilleure thérapie qui soit!
Des pensées positives pour toi et des bisous!

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 22 h 10 min

Pas de doute, je vais suivre ton conseil… Et puis le Chat s’impatiente, il aimerait bien qu’on lui donne à nouveau la parole, alors oui, je vais revenir dans l’atelier ! Merci pour tes pensées positives.

Répondre
Kristell 6 juillet 2015 - 9 h 58 min

Tes humeurs bleues (aussi sprofondes soient-elles) t’ont permis de produire une oeuvre fragile mais extrêmement élégante et raffinée. Je te souhaite de pouvoir intégrer à ton travail et ton humeur tout d’abord tout un camaïeu de bleu et par la suite pourquoi ne pas ajouter d’autres couleurs ?! (cela dit le bleu est une de mes couleurs favorites!). Bises

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 22 h 14 min

J’utilisais assez peu le bleu jusqu’à récemment, il va sûrement être présent un moment dans mes travaux, mais tu vois juste, d’autres couleurs s’y mêleront tôt ou tard, humeur bleue ou pas…

Répondre
anja 6 juillet 2015 - 10 h 14 min

‘the blues’ peut être mais ton tableau est cousu en sérénité si non, comment fais tu les points si réguliers avec des couleurs qui fondent dans le fond de coup de peintures sur le tissu?
beaucoup d’émotion et ambiance dans ce tableau qui exprime comment tu te sens….

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 22 h 19 min

Au-delà des tourments, la sérénité ? Peut-être… Mes points ne sont pas si réguliers tu sais, je fais comme ça vient. J’aime bien peindre les tissus, on peut avoir exactement l’ambiance que l’on cherche.

Répondre
Mary 6 juillet 2015 - 11 h 34 min

Aller de l’avant, s’éloigner petit à petit… Non pas fuir, juste continuer à avancer vers l’horizon qui se teinte différemment.

Pour l’anecdote, en ce moment passe « Vice-versa », au cinéma : un dessin animé sur les émotions de chacun, les relations… Tristesse est bleue.

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 22 h 21 min

Ton expression est juste, l’horizon finit par changer de couleur… J’ai lu une critique sur ce film tout récemment, critique qui m’a donné envie d’aller au cinéma, mais je ne savais pas que Tristesse était bleue !

Répondre
Mimiblue 6 juillet 2015 - 11 h 51 min

Mots bleus ou maux bleus ? Pas facile à dire. Mais c’est de la couleur et quand l’esprit pense en couleur, c’est que le moral est en train de remonter. Comme si le cercle chromatique se transformait en échelle et que l’on remontait les tranches une à une, en transitant par telle couleur maussade avant d’atteindre telle couleur enchanteresse…. Allez, l’essentiel est que ta vie se colore. Continue de la peindre dans ton atelier…. As-tu vu la dernière production de Momobert ? En noir et blanc… Alors qu’elle a bon moral et qu’elle attend une amie ces jours-ci pour des après-midis de patouille que je leur envie déjà…. Je pense bien fort à toi, moi qui suis souvent dans les couleurs bleues : bleu du ciel de Provence ces jours-ci, bleu de la mer Bretonne d’ici trois ou quatre jours, j’aime voir la vie en bleu de toutes les façons….

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 22 h 26 min

Mes émotions ont repris des couleurs, en effet, rien n’est perdu ! Je n’ai pas vu les travaux de Momobert, parce que j’ai laissé de côté l’ordi ces derniers temps : il va me falloir un certain temps pour rattraper « mon retard ». Dans mes boîtes mails, je dois avoir entre 150 et 200 messages non lus ! Sans parler de Bloglovin. Et plus ça s’accumule, moins j’ai le courage de m’y mettre ! Là, je crois que je vais mettre des lunettes roses. En attendant, profite bien du bleu du Sud !

Répondre
Mimiblue 7 juillet 2015 - 9 h 15 min

Juste regarder s’il y a un message sérieux et/ou urgent puis vider la boite de réception et repartir d’un pied neuf…. Haut le coeur (dans le sens d’un sursaut de courage, hein !!!). Bisous

Répondre
Patchacha 7 juillet 2015 - 21 h 00 min

Je crois bien que c’est ce que je vais faire, sans quoi je ne m’en sortirai pas !!!

Répondre
martichat 6 juillet 2015 - 12 h 10 min

Je n’ai pas lu ton dernier post, mille excuses. C’est noir-noir chez moi en ce moment et je n’arrive toujours pas à trouver le chemin de l’atelier.
J’aime beaucoup ce travail textile. J’espère que pour toi ça va mieux et je t’embrasse.

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 22 h 30 min

Noir-noir ? Alors c’est moi qui t’envoie de douces et belles pensées pour que l’humeur s’éclaircisse. Et tu sais, on peut y revenir tout doucement, sur la pointe des pieds, dans l’atelier, rien que pour toucher les tissus et admirer les dentelles. Trouver un mot qui correspond à son état du moment, le glisser entre 2 tissus, faire quelques points… Moi aussi je t’embrasse.

Répondre
patchcath 6 juillet 2015 - 13 h 24 min

il y a bleu clair et bleu foncé, chaque bleu a un nom bien précis et bien joli, ils sont bien nombreux aussi, penchant sur le vert ou le violet….
bien joli travail textile, bravo malgré (ou grâce à) ton humeur bleue
j’admire

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 22 h 35 min

Malgré ou grâce à… Dans le fond, est-ce que tout, même les moments compliqués, ne peut pas se transformer ou être transformé ? Vivre, c’est peut-être ça ?

Répondre
BETYLE 6 juillet 2015 - 15 h 16 min

Bleu, gris sont des couleurs que j’affectionne particulièrement… car je les trouve reposantes et donc ressourçantes… Difficile d’échapper aux bleus de la vie… Je souhaite que le jaune soleil des ces jours d’été reverdisse tes bleus… et te remette du vert en tête et dans le cœur, un joli vert ESPOIR pour les jours à venir !!!
Je ne te cache pas que tes bleus me font un peu mal aussi… car des bleus, j’en ai déjà essuyés quelques -uns et je sais les ressentir même si je ne connais pas les raisons des tiens…
Je trouve ton ouvrage magnifique, rempli d’émotion… et je t’embrasse tendrement.

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 22 h 42 min

Les mots des unes et des autres mettent du jaune soleil dans ma vie ! Merci pour le partage que tu permets par ton commentaire. Partager est comme un baume sur les cicatrices encore sensibles.

Répondre
Mimiblue 8 juillet 2015 - 21 h 47 min

Du jaune sur ton bleu ? Mais tu vas virer au vert et ce n’est pas fameux pour le teint, ça…. (lol)

Répondre
Patchacha 18 juillet 2015 - 15 h 15 min

Le teint vert, non, ce n’est pas le top ! Rassure-toi, je me suis remise eu vélo, et le teint est désormais plutôt hâlé. L’humeur a repris des couleurs aussi…

Répondre
Mimiblue 19 juillet 2015 - 18 h 20 min

Ouf !!!!

claire 6 juillet 2015 - 22 h 10 min

Si une belle robe bleue peut servir de pansement à tes soucis, ce serait vraiment dommage de ne pas l’acheter !
Tu as une manière très belle de transcrire ces mots bleus …
Ma maman écrivait toujours lorsqu’elle allait mal, sur n’importe quel morceau de papier qui lui tombait sous la main … et puis elle se sentait un peu mieux … (j’ai un carton de ces souvenirs plus ou moins douloureux).
Pour toi, c’est l’expression par l’ouvrage, et tu le fais bien. J’espère que ça t’aide beaucoup aussi.
Gros bisous.

Répondre
Patchacha 6 juillet 2015 - 22 h 46 min

J’ai écrit aussi, comme ta maman, mais je n’ai pas conservé ces textes. La robe est belle, le bas virevolte, un peu comme la vie qui est parfois « bleue », parfois légère.

Répondre
Coeur de freesia 7 juillet 2015 - 12 h 52 min

Je trouve ton tableau très parlant, très vrai. Tu as su avec beaucoup de justesse retranscrire ces jours d’abattement. Je te souhaite de voir très vite de la lumière dans tes jours gris.
Bises

Répondre
Patchacha 7 juillet 2015 - 21 h 00 min

Merci Elena ! Sans nul doute, il y aura des jours meilleurs…

Répondre
Miryl 7 juillet 2015 - 17 h 53 min

Bleu… tu intériorises, tu cherches la paix, et surtout, tu te constitues une cape qui te protège et à l’intérieur de laquelle tu trouves la force de continuer.

Et en plus tu nous offres un tableau très expressif!

Je t’envoie plein de bonnes pensées.
Bises

Répondre
Patchacha 7 juillet 2015 - 21 h 02 min

Merci Miryl ! L’idée de la cape ne m’était pas venue, mais dans le fond, c’est assez proche de ce que je vis ! Le bleu était donc vraiment la couleur du moment.

Répondre
monique 8 juillet 2015 - 16 h 47 min

Merci Patchacha … Des émotions cousues de fil bleu .. tu sais si bien exprimer tes bleus de l’âme.. qu’ils soient bleu acier,bleu roy, bleu saphir, bleu électrique, bleu canard, bleu cyan, ou même céruléum….ils font mal … mais ils vont très bientôt rencontrer des rouges pour de superbes violets et surtout .. des jaunes ….paille, banane, canari, bouton d’or, citron …. et par la magie des couleurs tu vas voir apparaître du VERT !!!!! jade ou anis, printemps ou chartreuse, menthe ou Véronèse ….. l’espoir des jours meilleurs !!!!!

Répondre
Patchacha 18 juillet 2015 - 15 h 14 min

Merci à toi Monique ! Le vert me tente bien aussi, un jour, j’explorerai toutes ses variations… Et je vais m’y mettre, « au vert » !!!

Répondre
pascalinette 9 juillet 2015 - 19 h 35 min

ton travail dans l’atelier est tellement beau,j’espère qu’il te donnera plein de force et t’aidera à avancer(pour voir un peu de ciel bleu)
amitiés

Répondre
Patchacha 18 juillet 2015 - 15 h 18 min

Il y a fort longtemps, il y a eu un gros clash dans ma vie… C’est là que j’ai commencé la couture : un chemisier cousu « à la main ». Je l’ai gardé longtemps, il n’était pas si mal ! L’atelier, ça m’a toujours réparée, il en sera ainsi pour cette fois encore !

Répondre
Greenye 10 juillet 2015 - 18 h 13 min

Voilà un moment que je ne passe pas sur la toile et l’envie de te rendre visite s’est faite…qqpart il y a qqch d’amusant car je suis très bleue en ce moment, je ne m’habille que de bleu et la puce aussi …cependant j’ai relu un peu plus loin dans ton blog jusqu’à la création de cette jeune femme et je découvre que ton humeur est plutôt grise en effet en ce moment, j’espère que la vie t’est un peu plus rose depuis …j’ai cru voir dans les coms que ça va un peu mieux, je te souhaite alors plein de vert et je t’en envoie une tonne, qui de mieux placée que moi pour t’en offrir 😉 surtout que j’en porte peu dernièrement, chose rare depuis bien 10 ans hihihi….serait-ce un signe ? devais-je garder un peu de mon vert pour te l’envoyer ? ha je divague mais ça fait plaisir de réécrire qqs mots aux copinettes, j’espère que ces qqs mots te feront du bien…en tout cas j’aime ton tableau , ainsi que le petit oiseau précédent , je t’embrasse fort !
Biz

Répondre
Patchacha 18 juillet 2015 - 15 h 22 min

Je reçois avec plaisir ta tonne de vert, Greenye, moi qui suis en retard dans tout, et surtout dans mon envoi du coupon préparé pour toi il y a une éternité. Une bonne façon de me remettre à flots (tiens, c’est bleu les flots ;-)…), ce sera sans doute de me mettre à jour… Et c’est rigolo, en effet, que tu sois passée au bleu !!! En tout cas, compte sur moi pour mettre du vert dans mon bleu…

Répondre
Greenye 20 juillet 2015 - 9 h 29 min

Pas de souci miss !
Tu as le temps maintenant, je pars bientôt donc n’envoie rien, de plus tu n’as pas ma nouvelle adresse 😉
J’espère que tu vas mieux en tout cas.
Je t’embrasse.
Biz

Répondre
Patchacha 21 juillet 2015 - 10 h 46 min

J’ai trop honte d’avoir tant tardé ! A l’occasion, envoie-moi ta nouvelle adresse, et j’attendrai un peu avant de préparer l’enveloppe, histoire de ne pas surcharger ta BAL ! Bonnes vacances, bizz !

Répondre
le vieil Ane 11 juillet 2015 - 21 h 06 min

Courage Patchacha ! Tu as raison d’aller dans ton atelier. Rien de tel pour occuper son esprit et aller de l’avant. Et tout simplement ne pas faire de projet mais vivre chaque jour. On n’oublie pas mais la douleur s’atténue ou prend une forme différente. Tes tableaux sont toujours aussi beaux. Tu es une vraie artiste ! Je pense bien à toi. Gros bisous !

Répondre
Patchacha 18 juillet 2015 - 15 h 24 min

Merci Anne pour ton gentil message ! Je viens de faire toute une liste de choses que j’ai envie de réaliser dans l’atelier, je suis peut-être sur la bonne voie ?

Répondre
vero bis 13 juillet 2015 - 21 h 37 min

‘pour voir le bleu, nous regardons le ciel. La terre est bleue aux yeux de qui la regarde du ciel.
le bleu est il une couleur en soi, ou une question de distance ?
ou une question de grande nostalgie ?’ Clarice lispector.

for you! comment va s tu en cette veille de 14.07

Répondre
Patchacha 18 juillet 2015 - 15 h 25 min

Jolie phrase, et jolie photo que tu m’as envoyée ! Mille mercis Véro, le bleu est moins gris je crois…

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience ou à des fins statistiques. Naviguer sur ce site implique un accord avec nos conditions. Accepter En savoir plus

close

​Créations textiles, teintures, ecoprint... Lancez-vous !

  • angle-double-right
    ​Abonnez-vous à la Newsletter pour recevoir les derniers articles.
  • angle-double-right
    ​Démarrez tout de suite en téléchargeant le guide "Piqué libre ludique" offert !