Indigo et bleu de pastel

Envie de bleu ! Mais pas n’importe quel bleu, non. Envie du bleu obtenu par teinture au pastel de mon jardin. Ne me demandez pas pourquoi : je répondrais comme le font les enfants, d’un simple « parce que. » !

indigo et shibori

En réalité, la teinture au pastel est un peu comme « l’objet de ma convoitise » :  c’est quelque chose que j’avais envie d’essayer, vraiment envie d’essayer, mais qui me semblait un peu « technique » et que j’ai donc longtemps différé.

Il y a quelques années, on m’avait offert des graines de pastel, que j’ai mises en terre. Je soigne amoureusement ce plant depuis cette époque… Même s’il n’est pas sûr qu’il ait besoin de beaucoup de soin :  Mimiblue m’a prévenue, il risque de se développer beaucoup !

pastel des teinturiers

Pour tout avouer, ces teintures m’ont donné du fil à retordre. Les essais ratés dont je parlais jeudi dernier, c’était ça ! Sachant que ce genre de travaux est un peu long, un peu « encombrant », et que je ne suis pas d’un naturel patient, cela m’a agacée… D’autant que j’ai utilisé 2 techniques différentes (une teinture à base de feuilles fraîches, et une autre à l’aide de pigments d’indigo du commerce), et que les 2 ont commencé par échouer.

Impatiente, oui, mais aussi persévérante : j’ai recommencé !

Teinture au pastel – cuve à feuilles fraîches

Pour cette teinture végétale, j’ai cueilli quelques poignées de feuilles, que j’ai broyées, ajouté de l’eau chaude, et attendu 1 journée ou 2, le temps qu’une pellicule irisée se forme à la surface de mon bain. J’ai ajouté un peu de chaux (celle que j’utilise parfois pour le jardin), puis mis à tremper mes tissus.

Premier essai, première déception : même après plusieurs heures de trempage, rien en dehors d’une vague couleur jaunasse ! J’ai laissé passer une semaine avant de m’y remettre.

teinture au pastel

A la sortie de ce second bain, une couleur rose sur une des dentelles, légèrement grise sur l’autre. Le tissu quant à lui présentait des taches roses…

teindre au pastel

Pour qui voulait du bleu, c’est assez peu concluant ! Oui et non… Dans un premier temps, j’ai surtout été contente d’obtenir « une couleur » (et il y avait du bleu sur la paroi du seau utilisé). Ensuite, j’ai creusé le sujet, et découvert que la teinte obtenue avec le pastel allait du rose au bleu, en fonction de la quantité de feuilles utilisée. J’avais déjà coupé pas mal de feuilles pour mon premier test raté, il m’en restait moins pour ce 2ème essai !

Désormais, je saurai que pour réussir cette teinture au pastel, il me faut :

  • pas mal de feuilles de pastel (un seau entier)
  • 3 l d’eau chaude
  • une petite 1/2 poignée de chaux, à rajouter après un ou 2 jours de fermentation (la fermentation n’intervient que si la température est « correcte ») et après filtration du mélange (une filtration « délicate », pour éviter d’ajouter de l’oxygène – je pense que mon premier échec était lié à cette condition, non respectée – )
  • un peu de miel (vu sur une autre recette – j’ai ajouté cela lors de mon 2ème essai, en même temps que la chaux – ).

Je m’y remettrai dès que mon plant aura fabriqué assez de nouvelles feuilles !

Teinture indigo – cuve au fructose

Puisque j’étais dans les bleus, j’avais aussi décidé d’utiliser – enfin – mon sachet d’indigo, acheté celui-là, en même temps que les produits chimiques nécessaires pour une cuve à l’hydrosulfite : bon, vous le savez maintenant, ratage total et grincements de dents !

Pourquoi cet échec, je l’ignore, mais il me restait heureusement un peu de pigments. J’ai alors opté pour un changement radical de recette, et travaillé avec une part d’indigo, 2 parts de chaux et 3 parts de fructose (j’ai pris du miel).

teindre avec de l'indigo

Plus probant, n’est-ce pas ? Ouf, je déteste rester sur un échec !

Le bleu obtenu après rinçage est assez clair (mon bain était peu concentré), mais le résultat me convient. Et j’avais passé un peu de temps à nouer des tissus façon shibori…

soie teinte à l'indigo

Tout autant à défaire ces noeuds…

shibori et indigo

J’ai désormais un assortiment de tissus (lin, lainage, coton, soie, gaze, dentelle et fils) dans une gamme bleu-gris qui me plaît beaucoup…

teinture à l'indigo

Et là encore, je recommencerai, tôt ou tard… Pour peaufiner un peu la technique, et essayer d’autres gammes.

Avez-vous déjà essayé ? Si ce n’est pas le cas et que le sujet vous tente, quelques liens pour :

Pour ma part, je vais  commencer à travailler avec ces tissus ! Et penser à mes oiseaux pour le challenge du mois…

patchacha

51 thoughts on “Indigo et bleu de pastel

  1. Et bien si cette dernière fournée te satisfait, qu’aurions nous à rajouter?
    Je ne suis pas fan de chimie (sorcellerie), bouillie au chaudron et autres recettes étranges! Je laisse ce soin à mes amies touche à tout!
    Bisous

    1. Ce n’est pas tant le chaudron – surtout sur ce coup-là, qui a été plutôt laborieux – qui m’intéresse que la possibilité d’obtenir des tissus vraiment en lien avec l’utilisation que je veux en faire !!!

  2. belles couleurs pour ce dernier essai ! Je suis FAN de bleu…..sans doute « un reste » quand j’étais pensionnaire … il y a longtemps. A bientôt pour l’oiseau de Mai. Biz

    1. Nous sommes 2 alors pour le bleu, mais je n’ai pas été pensionnaire ! C’est une couleur que je porte tout le temps, mais je la travaille assez peu… Enfin, pour le moment !

  3. Je crois que je n’aurai jamais ta patience et ta persévérance pour teindre mais tu as eu raison de persévérer, tes tissus sont très beaux et me font envie! Je patiente pour voir ce que tu en fais. Bisous

    1. On ne peut pas dire que j’ai été d’une « patience d’ange » pour cette histoire de teinture, mais heureusement, cela ne se voit pas à l’écran ! Ces tissus serviront pour un prochain tableau…

  4. Pour des essais de teinture de bleus, je te conseille de jeter un coup d’oeil chez Micky (https://mickytissages.wordpress.com). Elle expérimente comme toi ! Au salon Créativa de Reims, il y avait aussi un stand où il vendait un kit de pastel (pastel +les autres « produits »), bref tout était prêt pour teindre son tissu… Mais c’est dommage car ils n’ont pas de site internet. Ils venait du sud de la France. Patchacha en pleine période bleue, j’adore !! 🙂 Bizz

    1. Tu ne crois pas si bien dire pour la période… Je ne porte plus que du bleu, ce qui tombe bien si l’on en juge par la couleur des vitrines (ou peut-être que c’est moi qui ne vois que du bleu !). Quant au site de Micky, j’y suis allée pour la recette de la cuve au fructose, c’est vrai que c’est une mine !

  5. merci de ton captivant article! ta production finale est belle.
    mes oiseaux de Mai sont fins prêts puisque mon propre envol pour Morgat est imminent 🙂
    belle journee en indigo pour toi

    1. Tu es en avance pour les oiseaux ! Et tu as même eu le temps de glisser une carte dans une boîte aux lettres. Ton mail Art, trouvé ce matin, a éclairé ma journée. Bon séjour à Morgat, il y a en ce moment du vent, mais aussi du soleil.

    1. J’avais peut-être les cheveux en bataille, telle une sorcière, devant ma marmite, m’énervant contre cette couleur qui ne voulait pas prendre !!! Je ne dois pas encore connaître assez de formules… Le bleu de Lectoure est un très joli bleu, j’ai lu TOUTES les infos concernant le sujet, après mes différents ratages, mais je rêve surtout de m’arrêter un jour par-là. As-tu visité les lieux ?

      1. Je suis allée à Lectoure pour visiter l’atelier et c’était le jour de leur……fermeture.
        Mais je vais tous les ans en vacances non loin de là. J’y retournerai peut-être cette année et ce coup-ci, je m’informerai des horaires avant 😀

  6. Je suis tes expériences avec bcp d’intérêt parce que j’ai du mal à me lancer … et j’ai laissé la forêt de pastels sauvages vivre en paix le long de « mon petit chemin » ils étaient si beaux ….
    Connais-tu Couleur Garance ??? Il y aura une rencontre internationale en octobre prochain à Lauris (84) qui peut t’intéresser ….

    1. Alors tu as attendu plus que moi ! Mais peut-être vas-tu te lancer maintenant ? Si tu as une « forêt », tu peux te permettre différents essais. Il n’y a pas de produits toxiques à utiliser, pourquoi ne pas profiter d’un après-midi ensoleillé pour cueillir, couper et laisser mariner ?
      Oui, je connais Couleur Garance, c’est une association que j’apprécie, j’ai souvent rêvé de faire un stage avec eux. Mais c’est un peu loin de chez moi… Cela dit, tout peut arriver ! Tu t’es déjà rendue sur le site ?

      1. J’habite pas très loin de Lauris … juste la « montagne à passer » …. Ils m’ont initiée …. + un stage chez Okhra à Roussillon …. et deux marmites d’indigo à « remettre en route » avec qq shiboris …. il y a qq temps déjà !!!
        Je vais profiter du prochain forum en octobre pour me « dymamiter_à-l’Indigo » …. Michel Garcia est le Maître es teintures et sans le connaître, tu verras la couleur de ses mimines et tu comprendras tout de suite …. Je t’en reparlerai …

          1. Pour info, tu peux aller sur le sîte du Conservatoire des Ocres de Roussillon (84) où tu peux trouver des teintures végétales … de même que chez Couleur Garance …

      2. ps. A Lauris (Vaucluse) il ne faut pas rater le jardin des plantes tinctoriales …. créé il y a une 10zaine d’années …. Il vaut le déplacement !

  7. Bravo, tu es arrivée vaille que vaille à en faire pas mal; c’est un bleu doux que j’aime; avec la technique en cours de test, j’obtiens moi un bleu de Prusse; mais c’est stoppé, car je garde mes petits en Anjou…..Et puis, ce n’est pas comme toi une teinture intégrale mais par motifs. tu es d’une belle patience!! Est-ce que tes teintures vont être grand teint? Une amie teint beaucoup mais ses couleurs ne résistent pas au soleil et s’affadissent.

    1. Ah, pour tes essais du moment, tu me donnes un indice alors… Nous sommes dans les bleus… Remarque, ce n’est pas notre seul point commun ! Indigo et pastel sont réputés pour être grand teint, comme la garance et la gaude je crois. Les autres teintures végétales donnent des couleurs parfois plus fragiles.

    1. C’est sûr, sortir ses marmites à couleurs, c’est un peu contraignant ! C’est en tout cas ce que j’ai vécu après mes premiers essais, quand tout est resté en plan dans ma cuisine, le temps que je me remotive !!!

  8. Quel courage et quelle persévérance !
    Je suis une fan de bleu moi aussi… et j’ai acheté de l’indigo « déjà préparé » chez Emma, mais je n’ai pas encore eu l’audace de me « jeter » dans cette aventure !

  9. Je trouve cela super intéressant et bien que tu sois passée par divers stades de « souffrance » enfin des stades de « grrrrr!!! », je trouve le résultats très réussi, alors bravo pour ta persévérance.

  10. Je vois que je ne suis pas la seule à patauger un brin quand je fais mes expériences de teintures et ça me rassure. Mais j’adore ça tout autant que toi : la surprise (bonne ou mauvaise) après le teinture, le résultat final après le rinçage. Parfois rien ne va mais tant pis, je suis contente quand même à la fin du compte. Epuisée mais contente…. Va comprendre !
    En tout cas, ton expérience forgera la mienne quand j’aurai du pastel. Encore faudrait-il que je sème mes graines…. Toujours pas fait ! Je voulais que le jardin soit fait et, à présent, je redoute le côté « invasif » de la plante. Elle déborde ou pas ? Mais pour du bleu, que ne ferais-je pas …..

    1. Mon plant a grossi, mais n’est pas monstrueux, puisqu’il faut que j’attende avant une prochaine récolte. Je laisse même les fleurs pour avoir des graines, c’est tout dire ! Je crois que je suis moins patiente que toi côté teinture, mais c’est peut-être aussi parce que j’ai moins d’expérience…

      1. Quand tes fleurs monteront en graines, tu verras que les tiges se garnissent d’épis presque noirs. Je trouve l’étape plutôt esthétique, très graphique. Bon courage pour ton prochain atelier « teinture », j’ai hâte de voir les photos et le passage du jaune au bleu…..

  11. je n’ai pas encore essayé le pastel ; par contre cette année j’ai planté de la camomille , des cosmos rouge , de l’indigo et de la garance , tes tissus sont beaux je trouve les couleurs issus de plantes beaucoup plus lumineuses que les autres , bravo pour ta persévérance et tes essais !

    1. Tu vas pouvoir teindre tout l’été ! Je n’ai essayé ni camomille, ni cosmos, mais tu me donnes des idées… Quand j’aurai un peu avancé sur d’autres projets, j’essayerai avec des pigments de garance, j’en ai en stock !

  12. Qu’il est beau ton assortiment de bleu/gris !!! Ta persévérance a été bien et même très bien récompensée !!! J’ai hâte de voir le devenir de tout ça… et l’envolée de ton oiseau du mois… Gros bisous l’artiste… non l’Artiste !!! ;)… Et c’est sérieux, je suis admirative encore et toujours…

  13. Pour sûr, tu as de la constance et de la volonté !!!
    Tout cela me rappelle ma visite à LECTOURE (http://bleudavoine.canalblog.com/archives/2014/07/27/30317753.html), et, comme j’avais entendu la dame dire que c’était difficile de réussir les teintures, je n’ai même pas eu envie d’essayer !!! Elle expliquait que le température et, je crois, le séchage des feuilles, étaient très importants.
    Tu peux voir là :
    http://www.bleu-de-lectoure.com/site/index.php?option=com_content&task=category&sectionid=1&id=8&Itemid=22
    Je sens que tes ouvrages vont me plaire !!!
    Bises

    1. Merci pour ces liens Claire ! Il va m’en falloir des feuilles pour obtenir ne serait-ce que quelques grammes d’Or bleu ! Je me souviens de ton reportage… En tout cas, c’est sûr, la teinture demande un peu d’expérience, que je n’ai pas ! Ca viendra peut-être, ou pas !

  14. Tout à fait intéressant cette teinture au pastel, je ne connaissais pas.
    Par contre les noeuds shibori oui! 🙂
    Les teintes obtenues avec l’indigo sont de toute beauté!!! que vas-tu faire des tissus?
    Bravo pour tous ces essais!
    Bises

    1. Je continue à chouchouter mon plant, histoire de faire de nouvelles tentatives ! Je vais sans doute utiliser ces tissus comme fonds de tableau… Peut-être comme fond pour mes dernières collagraphies…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *