Phare – Souvenirs d’été (1)

Se lever à 6h30, vite filer sous la douche, déjeuner, finir de se préparer, attraper le sac… Etre à pied d’oeuvre à 8h, s’activer, enchaîner les tâches, manger avec un lance-pierres,  enchaîner à nouveau… Je pourrais continuer ainsi un moment, tant septembre et octobre sont pour moi (pour vous aussi peut-être ?) des mois « intenses ».

Mais parfois, en rentrant du boulot, je lève les yeux vers le ciel, je regarde les nuages courir et mon esprit s’évade. J’oublie la liste des choses à terminer, la liste des choses super urgentes, la liste des courses aussi. Je suis ailleurs. Et c’est ainsi que l’autre soir, j’ai cheminé avec, dans la tête, des souvenirs d’une balade en bord de mer…

A peine arrivée, j’ai jeté le sac et attrapé un carnet pour noter une idée que j’ai commencée à travailler dimanche dernier.

Et c’est un phare qui est sorti de mon carnet…

phare imprimé

A vrai dire, cet été, je suis allée faire un tour du côté de Penmarch, et déjà au pied du phare d’Eckmühl, j’avais eu envie de le « dessiner ». Mais en regardant les photos prises sur place, j’ai trouvé la construction très carrée, aussi ai-je décidé de laisser plutôt mon imagination guider ma main ! Le dimanche après-midi est, chez moi, un moment propice à la rêverie. On peut alors se retrouver très loin du « point de départ ».

Quand j’ai pris un peu de recul pour observer ce travail, je l’ai trouvé légèrement différent de ce que je fais parfois…  Aquarelle ? Peinture ? Collage ? Rien de cela, ce phare est une estampe réalisée par collagraphie, une technique que j’affectionne et dont je vous parle régulièrement. Vous vous souvenez, l’odeur de l’encre, les couleurs qui se mêlent…

La « différence » vient peut-être de la technique utilisée. C’est de la collagraphie, mais j’ai poursuivi, et un peu modifié, mes précédents essais de superpositions de plaques , réalisés à l’occasion d’une autre balade en bord de mer (c’était, ce jour-là, à Cap Coz). Le procédé a donné lieu à quelques ratés (que je vous épargne) mais m’a permis d’obtenir, sur certains tirages, des motifs et couleurs plus « tranchés ».

J’ai gardé 3 phares…

phares, impression sur papier

Trois ambiances presque identiques, mais pas tout à fait. En souvenir d’un joli moment, et pour souffler un peu… J’aime assez ces couleurs un peu « passées », il y aura peut-être des versions sur tissu, histoire d’ajouter quelques points de broderie.

patchacha

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

45 thoughts on “Phare – Souvenirs d’été (1)

  1. J’aime le fruit de ton dimanche après-midi 🙂 J’imagine les moments d’excitation, les questions, les déceptions, les « ah oui, celui-ci je l’aime! », le tri et la satisfaction de cet après-midi hors du temps.
    bisous à toi qui me fait rêver.

  2. Au premier coup d’œil j’ai pensé… aquarelle, mais très vite j’ai changé d’avis en reconnaissant la technique 🙂
    J’adore ton phare et ses trois impressions légèrement différentes.

  3. j’ai suivi les liens, je regarde, je lis mais je ne pense pas que je peux faire un collographie…quel encre faut-il utiliser par exemple et à la place d’un presse, le cuttlebug pourra servir? en tout cas: tout ce travail est très beau et j’aimerai voir en réalité comment tu les fait…..je vais à la recherche d’un video peut être.

    1. Tu peux sûrement ! La cuillère, ou un baren, suffisent en fonction du relief que tu as créé sur ta plaque. J’ai en projet de courtes vidéos pour illustrer mes posts, mais pour l’instant, j’ai trop de travail « à côté » !

        1. La rentrée n’est pas la période la plus calme ! Bon, j’ai oublié de te dire que côté encres, j’utilisais des Aquawash, mais on peut utiliser des encres acryliques ou des encres à l’huile.

  4. Beaucoup de douceur dans ce phare qu’on imagine au lever du jour. Je pensais également que c’était de l’aquarelle mais c’était intrigant pour l’herbe. Le procédé que tu utilises permet un bruissement délicat. j’aime.

    Bises

  5. c est vraiment chouette comme résultat!
    j’aime beaucoup et original du coup!
    oui c est la course pour tous et l’été qui s’enfuit , mais nous allons retrouver les belles teintes automnales

  6. Je joins ma voix et mes compliments à celles des autres femmes : c’est vraiment doux et incite en effet à la ballade ! La collagraphie est une technique dont je ne connais rien … peut-être un jour j’essaierai d’en faire , je garde cette idée  » sous le coude  » ….

      1. ahhhh …. aurais-tu une idée de l’endroit où on se retrouverait toutes autour d’une presse ?….. si c’est la même que la mienne il me tarde alors , encore plus , de reprendre notre année …..

  7. comme c’est toujours riche ici chez toi! J’en sors avec des idées. Il faut quand même que je te dise que ces moments de « grâce » le sont justement parce que tu n’as pas plus de temps à consacrer. Je me rends compte que maintenant, ou j’ai soit disant le temps je suis moins créative et agis moins vite. Donc prends ces moments quand ils se présentent.

      1. moi aussi, je m’interroge à la lecture du com d’Irma,,,et si on se trompait, en imaginant qu’après…,, nous aurons tout loisir de ‘papouiller’, alors qu’en fait,,on sera moins stimulées car moins
        dans l’urgence.
        à Méditer à coup sûr!!

  8. J’ai une belle histoire avec Eckmühl : j’ai habité quelques mois à St Guénolé (pour des raisons professionnelles paternelles) et le soir je ne voulais pas tirer les double-rideaux parce que ma chambre était régulièrement balayée par le faisceau de lumière du phare d’Eckmühl, pas très très loin puisque j’y allais presque tous les jours d’un coup de vélo. J’avais 13 ans. C’est là que j’ai pris le goût du port le matin (les bruits ne sont pas les mêmes l’après-midi) et dans le créneau horaire du midi, c’est là que j’ai couru la lande jusqu’à la plage de Pors Carn etc… etc… J’ai plein de souvenirs de coiffes, de broderies, et d’une géographie qui a……. totalement changé. J’y suis retournée à 23 ans mais sans me rappeler ce court séjour sous la tente, juste en face d’une plage pleine d’algues que je n’aimais pas beaucoup. Et puis j’y suis repartie voilà trois ans, sur une journée, et j’ai été extrêmement déçue par …. tout !!! Le port ne ressemblait plus à celui que j’avais tant aimé, le phare était entouré d’une foule de choses quand je me le rappelais tout à fait isolé (???) et je ne parlerais pas de la lande qui n’en est plus….. Les maisons ont poussé partout, les rues ont changé bref, il ne reste de cette belle période qu’un goût immodéré pour les phares et leur faisceau de lumière que je ne reçois d’ailleurs pas chez moi, ici, à St Quay…. Hélas !!!! Les phares ne fonctionnent plus, pour la plupart, mais deviennent feux de position alors….

    1. C’est une jolie histoire, vraiment ! Même si les lieux de notre enfance ont changé, le souvenir peut être vivace et revenir, net et lumineux. Je n’étais pas retourné à Eckmühl depuis bien longtemps, mais j’ai été moins déçue que toi sans doute car à l’époque, il y avait déjà plein de « trucs » autour du phare.

    1. Moi, c’est ton dernier tableau qui m’a subjuguée !
      Quant à la collagraphie, l’été est passé sans que je puisse explorer le sujet comme je le souhaitais, mais j’ai quand même réussi à faire « quelque chose » avant l’automne 😉 !

  9. « Je regarde les nuages courir et mon esprit s’évade » …
    Déjà, cette phrase me parle … C’est une chose que je connais bien. Ces moments sont magiques, nécessaires, agréables … empêchent certainement le cerveau d’exploser !
    Tout comme la poussière attend patiemment que l’on s’occupe d’elle, la liste des courses peut attendre aussi (souvent) … Il faut se laisser le temps de rêver !
    Je viens d’aller voir quelques vidéos sur le net pour essayer de mieux comprendre … car je trouve que ton phare est très beau, et j’avais l’impression de ne pas avoir bien saisi la technique. Mais si … et je me demande bien comment tu as réussi à passer si bien les couleurs distinctes, etc …
    Je crois qu’il va falloir que j’essaie par moi-même pour mieux me faire idée !!! Et paf, une nouvelle technique à essayer …
    En tous les cas, encore bravo à toi … et continue de rêver surtout … Bises

    1. Rêver, c’est sans doute le meilleur moyen pour ne pas exploser, en effet ! J’espère que tu en as vraiment le loisir maintenant ! C’est difficile de se rendre compte vraiment tant qu’on a pas essayé… Allez, passe du côté de la Bretagne et je t’invite dans mon atelier.

      1. Ouh là … tu es tentatrice !
        Qui sait si un jour je ne répondrai pas favorablement à ton invitation …. ça me ferait hyper plaisir …
        Oui, je prends le temps de rêver maintenant … et c’est fort agréable …
        Bises

  10. oh ! que oui, les mois de rentrée sont vraiment éreintants !!! Tu as raison quelques fois d’oublier ces maudites listes !
    Ton évasion en tout cas, nous permet de voir de bien belles choses. J’aime tes 3 phares je les imagine très bien intégré dans un joli cadre sur un mur blanc… de quoi repartir en voyage illico !!!
    BIZ et courage continu surtout à rêver et nous faire rêver !

  11. Hello, je suis allée voir les phares moi-aussi cet été, avant de reprendre le chemin du boulot lundi. Le bruit des vagues sur le sable ou les rochers et les cris des oiseaux dans le ciel se sont imprimés dans ma tête pour quelques temps encore. Bises à Patcha et à Chat

  12. A vraiment toujours aussi beau et poétique ton travail c’est fait du bien au cœur. J’ai loupé pleins de tes derniers articles car depuis juillet pleins de changement pour moi. Un mariage et puis maintenant un futur bébé… Une nouvelle adresse mail et tout et tout à remettre à jour. Je vais me réinscrire via ma nouvelle adresse comme ça je pourrai à nouveau de suivre régulièrement. Pleins de bisous de la Bretagne nord et bonne journée.

    1. Parfois, on arrive à suivre les blogs des unes et des autres, d’autres fois moins (c’est mon cas en ce moment)… Ainsi va la vie ! En tout cas, j’ai un très grand plaisir à lire d’aussi jolies nouvelles ! La Bretagne sud est légèrement couverte aujourd’hui, mais cela n’empêchera pas une balade en forêt tout à l’heure : besoin d’air, et de feuilles pour un peu d’eco-print…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *