Une histoire de mer et de larmes

Broderie contemporaine, illustrations textiles

livre textile

Voilà un moment que cette histoire me trotte dans la tête. Je l’avais emmenée avec moi en vacances, j’y avais travaillé un peu, mais l’ouvrage était resté inachevé…

C’est une histoire de mer et de larmes. Ca va ensemble ? Je ne sais pas. Mais les deux ont un goût de sel… Pas de happy end. La mer est parfois violente. Cette histoire l’est aussi, elle est de celles qui vous font perdre votre innocence.

larmes de dentelle

Que faire d’une histoire pareille ? L’écrire peut-être ? Mais écrire quoi ? Trop de points d’interrogation, trop de larmes… Alors simplement quelques signes brodés sur un mouchoir.

mouchoir brodé

Des signes obscurs, pour y voir clair. Des signes rassemblés dans un livre, un livre désormais fermé par une jolie dentelle.

livre textile

De la dentelle pour des larmes…

livre et dentelle

Pas de happy end a-t-on dit, mais le calme a fini par revenir sur le sable.

étoile appliquée

L’histoire est écrite, les larmes sont taries.

tableau entelle et appliqués

Reste les fleurs. Et la mer, qu’une histoire de plus ou de moins ne viendra pas perturber.

« Regarder la mer (…)
Rester, rester
Sur le mur de pierre
Là où le soleil s’est mis (…)

Laisser, laisser

Le temps s’en aller là
Laisser aller les voiles rouges
Sur la mer qui bouge
Laisser sur l’eau transparente
Glisser les soucis de la vie
Glisser les jolies sirènes aussi
Dans la baie des fourmis »

C’est une chanson ça, non ?

patchacha

 

47 Commentaires

  1. Bérénice

    Beaucoup de pudeur et d’émotion…. Touchée, loin en dedans…

    Réponse
    • Patchacha

      Pas toujours simple de partager certaines choses…

      Réponse
  2. aline

    Quelle histoire remplit de tristesse. … cela te fait un beau tableau rempli d’émotions. …

    Réponse
    • Patchacha

      La tristesse s’invite parfois dans la vie… J’avais besoin d’en faire « quelque chose ».

      Réponse
  3. Catirobin

    J’aimerais pouvoir écrire mes peines de façon si poétique! Cela m’aiderait sûrement à passer à autre chose. Bonne journée

    Réponse
    • Patchacha

      Il m’a fallu du temps avant de pouvoir les écrire… Mais c’est un pas de fait.

      Réponse
  4. Mara29

    Que d »émotions dans ces lignes ! Bizzzzzzzzzzz

    Réponse
    • Patchacha

      On a parfois besoin de les exprimer. Et elles allaient « parfaitement » avec la météo du jour !!!

      Réponse
  5. la tulipe

    Juste merci de toutes ces émotions que tu exprimes si bien et que tu provoques. Bisous doux

    Réponse
    • Patchacha

      Pas toujours évident de partager ce genre d’histoire…

      Réponse
  6. pascalinette

    Le plus dur est de continuer à avancer mais peut-être que de l’écrire aide à tourner la page
    bises

    Réponse
    • Patchacha

      C’est juste, écrire a été pour moi un moment important !

      Réponse
  7. doudou

    Je viens juste de poster une photo qui ressemble à ton histoire. Je te la dédie.
    Bises réconfortantes

    Réponse
    • Patchacha

      Ton attention me touche beaucoup ! L’image correspond parfaitement au moment.

      Réponse
  8. Isabeille

    En effet, cela a l’air très triste puisque ça parle de larmes. Mais je ne connais pas l’histoire, Patchacha et ton article n’en dit pas plus. Il suggère un grand chagrin dont tu ne dis pas la cause.
    Aurais-je loupé un épisode? Y a t-il eu une histoire d’amour avortée, un accident?

    Réponse
    • Patchacha

      Non, tu n’as pas loupé un épisode. Le flux, le reflux, c’est simplement la vie, avec parfois des moments plus difficiles à vivre que d’autres.

      Réponse
  9. Albine

    Je souhaite que tes jolis mouchoirs brodés ne servent plus à tarir des larmes . Biz

    Réponse
    • Patchacha

      J’ai rassemblé beaucoup de mouchoirs anciens cet été… Je compte bien m’en servir pour autre chose que des larmes !

      Réponse
  10. Claudine G.

    Une histoire un peu triste au bord de la mer…
    La mer emporte t-elle toujours les larmes ???
    Bises

    Réponse
    • Patchacha

      En se laissant bercer par les vagues, je crois que oui…

      Réponse
  11. CATANGEL17

    Émouvant et beau à la fois et très belle interprétation

    Réponse
    • Patchacha

      Il y a toujours quelque chose derrière un tableau… Parfois c’est joyeux, d’autres fois, c’est plus grave…

      Réponse
  12. anja

    nous avons un proverbe en hollandais: la douleur qu’on partage la fait diminuer par la moitié.
    j’espère que ça marche pour toi.
    et oui il te restera un moitié, mais les tristesses et douleurs s’entassent, incontournable, dans la vie………s’exprimer par la créativité est le seul remède peut être…..ça et des mots réconfortants de se savoir pas seule….et je vois que t’as beaucoup d’amies!

    Réponse
    • Patchacha

      Les mots sont toujours d’un grand réconfort, c’est juste ! Et il est un moment où exprimer, écrire, créer permet d’avancer. Ce moment-là est sûrement venu pour moi.

      Réponse
  13. Mimiblue

    Et la vague efface sur le sable…..
    Car la mer, c’est une marée qui tantôt monte haut, tantôt ralentit sa marche. Elle reprend ce qu’elle avait déposé. Elle apportera autre chose, lors d’une autre marée…. Il suffit d’attendre…. Il faut juste admettre qu’on a beau regarder la mer : qu’elle soit haute, qu’elle soit basse, qu’elle soit lisse, qu’il y ait de la houle, qu’elle fasse des vagues en rouleaux, qu’elle vienne nous lécher les pieds, elle n’est jamais pareille. Chaque nouvelle marée est une page qui se tourne, une histoire qui se finit…. Et le deuil est fait quand il n’y a plus de larmes en réserve, qu’il faut attendre la nouvelle marée pour remplir le tonneau de l’humeur et des sentiments.

    Réponse
  14. anelyse

    un peu triste mais émouvant
    dans tous les cas très beau

    Réponse
    • Patchacha

      C’est vrai que la vie n’est pas toujours exactement comme on voudrait qu’elle soit…

      Réponse
  15. Mary

    Poser des mots sur les maux, de la poésie pour accompagner la tristesse… Ça me fait penser à une citation de Lisa Rochambeau-Lapierre (je me demande d’ailleurs si je ne l’ai pas déjà écrite en commentaire, il y a quelques temps) :
    « Là où est le chagrin, là où est la souffrance, là où est la peur… la tendresse et les fleurs ne demandent qu’à pousser. »

    Réponse
    • Patchacha

      Merci Mary, c’est une très belle citation, qui correspond assez bien à mon état d’esprit du moment.

      Réponse
  16. Missy Marple

    Ton tableau en patchwork est très émouvant et très beau. Les larmes de fleur en dentelle sont expressives.Et ton livret de mouchoirs renferme avec pudeur les moments difficiles. C’est formidable d’avoir pu créer un si bel ouvrage dans le chagrin.

    Bises.

    Réponse
    • Patchacha

      Le chagrin doit s’exprimer, d’une façon ou d’une autre. Chacune va trouver son moyen pour le laisser sortir. Et la vie reprend ensuite…

      Réponse
  17. martichat

    c’est beau mais trop triste
    j’aimerais pouvoir laisser couler des chagrins de cette façon…

    Réponse
    • Patchacha

      Les grands chagrins sont parfois difficiles à laisser sortir, mais sans cette étape, difficile de se reconstruire.

      Réponse
  18. Miryl

    Pas toujours évident de traduire la tristesse en mots, et pas forcément nécessaire quand on peut exprimer les choses autrement, comme tu l’as fait à travers ton art textile. Beaucoup de tristesse, l’histoire d’une perte (?)…et des larmes qui deviennent des larmes de dentelle si émouvantes! en même temps il est très beau ton tableau!

    Réponse
    • Patchacha

      Il m’a fallu des semaines avant de pouvoir terminer ce tableau, et du temps aussi avant de trouver les mots. La guérison ne vient pas si facilement.

      Réponse
  19. Evelyne

    Très émouvant… très beau…
    Très triste aussi actuellement… mais je n’ai pas l’énergie pour exprimer cela par des créations… cela viendra.
    (je n’ai pas reçu de notification, je suis arrivée là par ton Pinterest… je vais me réinscrire)

    Réponse
    • Patchacha

      Il faut parfois savoir laisser du temps au temps, et laisser s’exprimer ce qui nous habite quand c’est le moment, pas avant… Je vais aller voir la liste des abonnées, mais il n’y a pas de raison que tu n’y sois plus…. J’en viens, tu es bien sur la liste.

      Réponse
  20. patchcath

    Des larmes de dentelles, des émotions qui éclatent dans tes mots aussi nombreux que les grains de sable, tendresse et douleur mêlées, c’est beau de nous dire et nous montrer tout ça

    Réponse
    • Patchacha

      Larmes, mouchoirs… La vie n’est pas toujours comme on voudrait qu’elle soit, mais c’est la vie, et c’est un grand cadeau !

      Réponse
  21. marie claire

    quel beau concert de voix ! d’ une tonalité si chaleureuse …. je joins ma voix aux autres pour dire comme ce que tu crées me touche , tu es une belle personne Patchacha , à bientôt de te retrouver dans ces échanges que tu sais si bien partager

    Réponse
    • Patchacha

      Beaucoup de chaleur en effet dans tous ces mots reçus ! Et s’il y a parfois des larmes, les échanges, les partages viennent adoucir les chagrins.

      Réponse
  22. claire

    La mer vit pour elle, à son rythme, elle se met en colère, rage, crie, hurle, rugit presque … puis se calme, se fait douce, accueillante, apaisante …
    Un peu comme la douleur en quelque sorte …
    Ton carnet de douleur, brodé auprès auprès de ta complice a certainement servi de thérapie …
    Au plan purement artistique, j’aime ta page, l’idée de ranger le carnet de douleur dans un petit coin caché (à ne pas ressortir …), et les larmes de dentelle … oui, j’aime beaucoup.
    Amicalement.

    Réponse
    • Patchacha

      Un carnet de douleur, comme l’expression est jolie ! C’est quelque chose dont on a envie de prendre soin, avant peut-être de démarrer un nouveau carnet, qui sera peut-être un carnet de joie…

      Réponse
  23. liochka

    très belle façon d’apprivoiser et j’espère expulser cette tristesse. C’est la plus belle des thérapie… Te fais pleins de bisous….et oui, je suis certaine que ton prochain carnet sera de joies intenses.

    Réponse
    • Patchacha

      Merci Liochka pour tes encouragements ! Les joies, les peines, ça fait partie de la vie, et à côté de mes chagrins, il y a aussi beaucoup de Joie, alors le prochain carnet sera peut-être en effet un carnet de joies.

      Réponse
  24. patchcath

    De bien jolis points pour adoucir ta rage et ta peine.
    Et de la dentelle pour ficeler tout ça. C’est une très belle idée.
    Ton cœur s’apaise et la mer emporte nos secrets. mais il s’écorchera peut-être encore quand la mer retrouvera sa colère.
    C’est la vie, et on en fait partie.
    Je suis admirative de tes travaux

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

J’ai toujours adoré les fleurs. Les tissus aussi !

Associations de matériaux, superpositions en tout genre, un peu de broderies main, un rien de piqué-libre… J’aime jouer avec les formes et les matières. Et j’aime partager mon univers.

Téléchargez les ateliers « Teinture facile/piqué libre !