Couture addict, brodeuse pas-super-douée-mais-motivée, bricoleuse acharnée, patouilleuse passionnée… Je ne sais pas quel qualificatif utiliser, mais le fait est que j’aime avoir du tissu, des fils ou encore des pinceaux entre les mains. Alors un atelier indisponible pour cause de travaux, c’était… difficile !

Juste avant de le vider totalement, j’ai donc décidé de me préparer un petit kit de survie. Mon choix s’est vite porté vers un  ouvrage à broder pas trop grand ni trop compliqué, facile à transporter n’importe où. Le support était tout trouvé : il me reste quelques pièces de tissus teints.

tissus ecoprint
J’aurais pu ajouter teinture-addict…

Ce sera donc une nouvelle pochette.

Projet en cours
Oui, je sais, j’ai déjà plein de pochettes !

L’idée pour mon kit ? Tout doit tenir dans une petite trousse…

couture addict
Pas trop grand, pas trop petit, juste bien…

Le problème, c’est qu’une fois lancée, je ne me suis pas arrêtée là et ce n’est pas un ouvrage que j’ai préparé… mais 5 ! J’avais de la matière… J’ai même coupé un sac, pour quand j’aurai récupéré mon atelier !

work in progress
Pochettes et trousses d’artiste en préparation. Ça peut toujours servir, non ?

Bien sûr, mon kit est un peu plus imposant que ce que j’avais prévu. On oublie la trousse alors. Qu’à cela ne tienne, je l’ai rangé dans mon sac brodé « Ne jamais perdre de vue les étoiles ».

sac ecoprint
Un kit de survie un peu conséquent… Au cas où le rangement serait plus long que prévu !

Un message somme toute assez approprié quand on a des caisses partout dans la maison et qu’on est dans les peintures depuis 2 bons mois !

Est-ce que j’aurai le temps de broder tout ça ? Ou au moins une pochette ? Dans l’immédiat, sûrement pas ! Une pièce est vide, l’autre pleine à ras bord. D’ici jeudi, il faudra inverser complément les choses…

Mais le principe d’un kit de survie, c’est que c’est « au cas où… » n’est-ce pas ? Et puis des jours plus tranquilles finiront bien par arriver.

patchacha

46 thoughts on “Kit de survie

  1. J’espère pour toi que des jours plus tranquilles ne tarderont pas. Mais j’aime beaucoup l’idée de ton kit de survie. J’en prépare un chaque fois que je vais sur les marchés artisanaux, parfois peu fréquentés ici…

    1. J’espère aussi sortir bientôt de ma phase de travaux !
      Quant à amener une petite occupation sur les marchés, je trouve que c’est une très sage précaution : il y a parfois des moments de creux ! J’en profite pour discuter avec mes voisines/voisins, mais j’emporterai aussi la prochaine fois ma petite trousse !

  2. Une belle idée ce kit….de survie….Je suis de tout coeur avec toi concernant
    les travaux. ..Ayant subi le ravalement pendant 8 mois…biz et carresses aux chats.

    1. Pour tout avouer, côté travaux, je commence à saturer ! Mais c’était cela, ou ne rien faire, alors j’ai fini par choisir la première option. Et la nouvelle clarté des pièces me redonne du courage quand je mollis un peu !

  3. J’adore l’idée que tu est du abandonner de stocker ton kit dans la trousse transparente ! Hi hi hi, c’est ça être créative, beaucoup d’idées. Des envies plus grandes que le temps que nous avons.

    1. Un peu, oui ! Mais sauf que là, il me fallait vraiment sortir de quoi m’occuper/me détendre, parce que même si je crois que je ne pourrai pas bricoler cette semaine, la remise en ordre de l’atelier risque de durer un peu…

  4. j’aime tes matières, tes tissus, tes teintures;.. j’irai bien fouiller dans ton atelier!!!
    gros bisous… belle journée à toi, MIP

    1. Il y en a des choses, dans nos ateliers ! Enfin, le mien est totalement vide ces jours-ci (d’ailleurs, ça résonne !), mais cela ne durera pas. Et avec le tri que j’ai fait ces derniers mois, je crois que tout sera mieux rangé et donc beaucoup plus fonctionnel !

  5. Tu as oublié de dire que tu étais aussi photographe, de tissus en particulier! Depuis le temps que j’admire ta façon de prendre tes tissus et réalisations en photo, voici l’occasion!
    Mon kit de survie est un kit que j’emmène toujours avec moi. J’en ai même pris un alors que nous sommes arrivés hier pour les derniers jours avant déménagement. Emmener un petit kit ma tranquillise. Même si je ne m’en sers pas,il est là! Cette fois-ci, un point de croix de Noël. Bises et bon transvasement 🙂

    1. Pas toujours évident de prendre des photos d’oeuvres, mais les tissus, c’est plus facile !
      Je ne préparais de « kit » que pour les vacances, mais je crois que désormais, j’essayerai d’avoir 2 ou 3 trucs de coupés, pour les moments où j’ai peu de temps à consacrer à mes petites activités d’aiguilles.

  6. Je me fabrique aussi des « kits de survie », pas en cas de gros travaux comme toi, mais pour les weekends hors de la maison, ou pour les vacances en camping. Comme je déteste coudre à la main, ce dont surtout des broderies variées que j’emmène avec moi.
    Bon courage pour la fin de tes travaux:-)

    1. Les petites broderies, je crois que c’est ce qu’il y a de plus pratique ! Moi non plus, je n’aime pas coudre à la main.
      L’an dernier, j’avais emmené un peu de papiers pour des collages rebrodés, j’avais bien aimé !

  7. J’adore tes tissus,tu vas nous faire une merveille avec tout çà;je te rassure ,on prévoit toujours plus que ce qu’on ne peut faire ,mais çà rassure au cas ou!!et puis tu sauras ce que tu peux faire une fois que tout sera rangé;bises

    1. J’avais envie de refaire des trousses d’artiste en couleur !
      Mais c’est sûr, j’ai coupé beaucoup plus de pièces que je n’ai de temps, on est toutes un peu pareilles !
      En tout cas, quand j’aurai fini, je vais en effet savourer ces petits ouvrages…

  8. Bonne idée , ce kit de survie !
    Pour moi, je ne sais pas ….Il faudrait tout avoir sous la main! Les ouvrages à venir ne sont pas vraiment définis ….Tu es l’organisatrice née! Bon courage pour les travaux, bizzzzzzzzzz

  9. avant d’écrire un commentaire je lis ce qui a déjà été écrit pour ne pas répéter. Et comment on est rassuré de ressembler à cette communauté de fans de tissu, brodeuse, bricoleuse. Chez moi il n’y a pas de déplacement hors maison sans kit de secours. Et comme le dit la tulipe: le kit me tranquillise et aussi les envies sont plus grandes que notre temps disponible.
    Courage tu vois la fin de ce « calvaire » du non-atelier.

    1. C’est amusant et rassurant de constater que l’on est toutes pareilles !
      J’avais l’habitude de ne démarrer de nouveaux ouvrages que lorsque les précédents étaient terminés, mais ce « kit » me donne envie d’avoir toujours une petite bricole sous la main.
      En tout cas, les moquettes devraient être en place vendredi soir. Restera le rangement…

  10. Indispensable le kit de survie! je m’en étais composé un aussi quand je m’absentais ces dernières années.
    Les caisses partout dans la maison, c’est presque comme chez nous…les travaux dans la cuisine ont commencé il y a une heure. Mais heureusement nous n’en aurons pas pour 2 mois. En tout cas je compatis.
    Tes tissus sont magnifiques, toujours un plaisir de les admirer sur tes photos!
    Bizzzz

    1. Ah, les travaux, on souffle quand c’est fini ! Ta cuisine sera peut-être prête en même temps que mon deuxième étage ?
      Bon, cela n’a pas été deux mois de travail continu, heureusement ! Seulement deux mois de camping continu 😉 …

    1. J’avais envie de me remettre à la teinture, la saison est idéale pour cela ! Mais ce n’est guère le moment de rajouter du désordre au désordre, alors les petits points ‘iront bien aussi.

  11. moi aussi j aime avoir plein de projets nombreux sont ceux qui attendent mais ça ait vivre merci pour tout ce que vous p apportez a chaque fois que je vous lit merci merci

  12. Et avec le soleil revenu broder dehors est un régal. Il suffit d’oublier le bazar qui règne dans la maison et de méditer, le nez sur la toile. Il sera toujours temps de se remettre au rangement quand le temps aura changé et que le gris sera revenu. Profite !!!

    1. Broder dehors, voilà qui me fait envie ! Le souci, c’est que le bureau aussi est inutilisable. J’ai bien exfiltré l’ordi, mais pour travailler, c’est un peu court. Je n’éviterai donc pas un rangement dans les prochains jours. Pas grave, quand ce sera fait, ce ne sera plus à faire 😉 !

  13. OKAOUTAKA … Voilà le nom que je devrais donner à la maison tant il y a toujours ces mots qui reviennent … que ce soit pour ce qu’on garde ou ce qu’il faudrait faire …
    Tu es très organisée, et ces ouvrages prêts à être rapidement emportés sont l’idéal. Perso, j’ai des choses en attente, dans des paniers, des sacs, des cartons, … mais un jour ou l’autre, ça ressort et c’est utilisé … ça me fait sourire et me ravit !
    Courage pour la fin des travaux, ce sera tellement agréable pour toi lorsque ce sera vraiment terminé et que le moindre rayon de soleil qui illuminera l’atelier te fera sourire de bonheur…
    Bises

    1. Il est rigolo ce petit nom ! Et à chaque maison son fonctionnement et son organisation… La mienne est assez petite, il n’y aura donc pas de paniers ou cartons avec des choses en attente. Mais un petit sac, oui, ça je vais garder, pour les jours où j’ai envie de me poser ! Et je crois bien qu’il y en aura de plus en plus.

  14. Sinon, la prière aussi c’est bien ! Particulièrement celle où tu demandes une accélération des travaux… mais finalement la prière ou la broderie c’est la même chose.
    Des bisous

  15. Eh bien les addictions c’est terrrrrriblement bon ! Et le kit est indispensable lol !!
    En plus ce que tu y as mis est vraiment tentant ! Même si tu n’a pas le temps de tout utiliser ….
    Ici aussi travaux …. Il faut bien rénover mais pour le moment ça  » n’atteint  » pas mon atelier … pas encore , alors pas encore besoin de kit de survie !
    J’ai mis de côté le projet océan pour revenir à d’autres petites choses d’allure plus spontanée sans cadre , ça fait du bien aussi.
    J’attends que les extérieurs ne soient plus en chantier pour refaire des teintures.
    Passe une belle journée , bises.

    1. Les travaux, cela revient de temps à autre dans les maisons… Même si on est soulagé « après », ils sont aussi, d’une certaine façon, un moyen de sortir du cadre, de voir les choses sous un autre angle, et même de trouver de nouveaux fonctionnements. Etre bousculé – un peu – parfois, c’est bien !
      En tout cas, l’une comme l’autre, on attendra pour les teintures, mais on se régale de « petites choses » !

  16. Tu as raison, nos mimines ne peuvent pas rester inactives…. et notre kit de survie nous rassure, nous fait du bien – coudre, patouiller….c’est un peu notre drogue 😉
    J’ai également des projets de rénovation dans mon atelier qui, actuellement, me sert pour mes deux activités: la couture et la peinture/mixed-media. Il est très encombré, je ne peux plus circuler sans faire tomber quelque chose et mon plan de travail pour la patouille est vraiment riquiqui. J’ai décidé de séparer les deux activités. Cela ne va pas être chose facile, mais je vais essayer. Mais il va falloir d’abord refaire un grand tri……. les copines vont en profiter 😉

    1. Oh, voilà un beau et grand projet ! Un kit sera indispensable, il serait trop dommage de faire les choses dans la précipitation 😉 . Mais ce genre de projet a des avantages : il permet bien sûr le tri, mais aussi une réflexion sur ce que l’on veut vraiment faire/poursuivre, et c’est toujours intéressant !

    2. Hé Momo, tu vas devoir agrandir la pièce alors ? Pour scinder les deux activités, il va falloir occuper davantage la mezzanine, non ? Je verrai ça l’an prochain…. Bonne réflexion et bon courage !

    1. Pas eu le temps de toucher à mon kit cette semaine ! Je m’en doutais, voilà pourquoi j’ai été « raisonnable »… Je crois qu’il servira quand je serai dans la phase « rangement », et plus dans la phase « travaux » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *