Trois semaines…

Cela fait trois semaines que je n’ai pas mis les pieds dans l’atelier ! Trois semaines sans bricoler, c’est très long. Et pourtant, la période a passé à toute allure.

Mais au fait, pourquoi cette désertion ? Tout simplement parce que je ne pouvais plus y entrer ! Je me suis en effet lancée dans des travaux de rafraîchissement des deux petites pièces sous les toits qui me servent d’atelier/bureau.

rafraîchir un atelier couture
Une bonne peinture et une petite dose de courage…

Voilà un moment que cela me trottait dans la tête. Je ne sais pas comment cela se passe chez vous, mais pour ma part, je suis capable de supporter assez longuement certains désagréments, jusqu’au moment où… Ce jour-là, la coupe est pleine, et il faut alors que j’agisse, sur l’heure ou presque.

Concernant ces 2 pièces, c’est la moquette que je ne pouvais plus voir en peinture ! J’ai donc cherché, et trouvé, un nouveau sol. Monsieur-moquette est alors passé à la maison prendre les mesures, puis il a dit : «Nous pouvons programmer une pose en mai ». Aïe, ce n’était pas exactement ce que j’avais prévu ! Et il a ajouté : « Cela vous laissera le temps de refaire les peintures si vous le souhaitez ». Tiens, je n’y avais pas pensé, sans doute parce que j’étais focalisée sur le sol. Et à bien y regarder, un coup de frais sur les murs n’était pas un luxe. Seulement voilà, rafraîchir un atelier couture, forcément rempli à ras-bord, c’est plutôt coton !!!

Alors que faire ?

D’abord ranger… Éliminer tout, absolument tout ce qui ne sert plus : ben oui, quand il faudra vider complètement les pièces, autant ne pas avoir à porter ce qui est inutile…

  • Un  tas pour les containers de recyclages : gros le tas, il faut savoir prendre les mesures qui s’imposent !
  • Un tas pour les prochaines Puces Couturières : gros aussi, assez de ces choses qui peuvent servir et ne servent jamais…
  • Et le reste : ma foi encore assez conséquent, mais désormais bien rangé dans des boîtes.

Il m’a fallu une grosse semaine pour venir à bout du tout, heureusement que j’ai eu de l’aide !

un chat dans l'atelier de couture
On adore sauter par-dessus les piles de livres, mais il faut bien récupérer après…

Ensuite se bourrer de vitamines, pour pouvoir déplacer et re-déplacer ce qui encombre. C’est là que cela s’est gâté pour l’atelier…

coin couture
Une grosse pile bien encombrante…

Renoncer enfin à tout projet de balade... Tant pis, il y a des priorités. Et le bon côté des choses, c’est que l’on fait vraiment l’inventaire de ses placards.

Au passage, j’ai retrouvé quatre encours, totalement oubliés au fond de l’un d’entre eux et un sac en kit (pas oublié celui-là, mais il n’y a avait pas d’urgence). J’ai très peu d’encours, je ne réalise en général que de petits projets compatibles avec ma disponibilité. Mais que faire de ceux-là ?

encours broderie
Dans un cadre ou pour une pochette ces fleurs ?

Bon, il ne manque qu’une couture à l’écharpe bleue, mais le petit tableau-essai sur le temps vaut-il la peine de se voir ajouter une bordure ? Et comment tirer parti de ma jolie broderie au ruban, souvenir d’une année à l’école de broderie Pascal Jaouen… Quant au bel ouvrage démarré avec Karen Ruane, il me faudra sans doute un peu de temps.

Allez, à voir plus tard, l’objectif du moment, c’est la remise en état des lieux. La peinture du bureau/chambre d’amis m’a accaparée toute la semaine dernière. Des fenêtres ouvertes malgré les températures négatives, c’était tonique !

réorganiser son coin couture
Du blanc sur les murs…

Je me suis à peine arrêtée jeudi, pour admirer les flocons virevoltant sur le quartier. Il faut dire que c’étaient les premiers de l’hiver !

Quimper
Depuis ma fenêtre sous les toits…

Peu de neige, mais le paysage était très inhabituel, et la pause-photo bienvenue !

Un dernier coup de pinceau vendredi soir… Et puis tout à remettre en place. Des chantiers-peinture, on a en vu d’autres, mais celui-là est compliqué en raison de l’encombrement des lieux. Le Chat est passé de temps à autre, histoire de soutenir le moral les troupes, mais s’est tenu prudemment à distance des pots de peinture. La petite dernière, en revanche, n’en a pas perdu une miette !

chantier peinture
Comment sauter malgré les piles entassées ?

En tout cas, la première pièce, la plus grande, est finie. Il était temps… Trois semaines c’est long quand on ne peut toucher ni à une aiguille, ni à l’ordinateur (couvert par une bâche, et puis par tout un tas de choses au fur et à mesure des travaux… De toute façon, il faisait bien trop froid dans la pièce pour y travailler!). Quant au coin-couture proprement dit… il me reste 2 mois… Ouf ! Qui a dit que rafraîchir un atelier couture était facile ?

patchacha

58 thoughts on “Trois semaines…

    1. Heureusement que les chats m’ont soutenue, en effet… Parce que lorsque j’ai vu qu’il me faudrait faire encore une couche (la troisième) sur un des murs, j’ai connu un grand moment de désolation !!!

    1. Oh, mais j’ai aussi préféré ne pas voir que les angles des murs commençaient à griser un peu… Mais là, comme une envie de renouveau… Et puis je me dis que plus j’attends, moins je serai en état de le peindre 😉 !

        1. Mince ! Quand la santé ne suit pas, difficile de se lancer dans ce genre de travaux. La priorité, c’est bien de récupérer, et j’espère sincèrement que les choses iront dans ce sens pour toi !

  1. Oui… mais quel plaisir quand tout est neuf, lumineux , trié et rangé !!

    Merci pour toutes ces bonnes idées et des caresses aux chats….

    1. C’est juste, j’ai un plaisir fou à entrer dans le bureau, d’ailleurs je ne l’ai pas quitté depuis ce matin ! Je m’occuperai de l’atelier d’ici peu, mais avant, je prends le temps d’apprécier autant la nouvelle pièce que mon matériel bien rangé !

    1. Un vrai plaisir, oui, parce qu’on sait exactement tout ce que l’on a, on sait où cela se trouve, et on peut chercher quelque chose sans tout avoir à sortir 😉 !!! Il était temps…

    1. Si je ne le fais pas, qui le fera ? Voilà ce que je me dis quand je me sens un peu découragée…
      Maintenant, je vais profiter des quelques jours de congés qu’il me reste pour… terminer mes encours !

  2. Bienvenue au club!
    Nous refaisons complétement, nous aussi, le bureau-chambre d’amis et pièce de stockage de tous mes tissus!Et quand je dis complètement, c’est complètement : nouvelle fenêtre, nouvelle moquette, peintures, papier peint, agrandissement du placard, etc.
    Quand nous avons tout vidé, nous nous sommes demandé comment toutes ces choses avaient pu tenir dans cette petite pièce.
    Comme cette pièce est aussi celle de l’ordinateur, je suis sans ma bécane pendant des semaines et dois partager le portable avec mon mari! Plus d’accès à ma machine à coudre , mes tissus, mes papiers. Je tourne en rond, je rode autour des cartons 😀
    Alors, je compatis largement à tes soucis d’organisation.
    Bon courage pour les travaux !
    Bises

    1. Alors nous sommes exactement dans les mêmes dispositions ! Sauf qu’ici, il y aura des étapes. La pièce 1 est peinte, la pièce 2 à peindre d’ici quelques semaines : dans l’intervalle, je vais pouvoir bricoler un peu, et j’ai récupéré mon ordi ! Il faudra tout re-vider en mai… Bon… Mais c’est quand même incroyable tout ce que l’on peut stocker !

  3. Oui quand ça nous  » prend  » on ferait bouger les montagnes !! Mais je suis d’accord avec toi pour dire qu’il faut renover et que ça fait bien du bien !
    Nous sommes en train , nous aussi , de refaire la toilette de notre maison et le tour viendra pour mon atelier …..
    Bises et bonne continuation

    1. Ah, là ce sont des tonnes de tissus et livres qu’on a bougées !!! En tout cas, un petit coup de neuf de temps en temps, ça fait du bien : une maison, c’est un peu de nous, et quand elle vieillit et étouffe sous « les choses », c’est peut-être un peu nous aussi qui nous encroûtons et ne parvenons pas à nous alléger !

  4. Rhooo quelle aventure! Et quel casse tête pour trier ranger organiser afin d’accéder aux murs sans trop de problème…. ceci dit tu as eu l’aide du Chat et de la Petite…
    Bonne pousuite pour la réorganisation de l’atelier
    Bizzzhhh

    1. Casse-tête, c’était le mot ! J’ai cru un moment avoir eu les yeux plus gros que le ventre… Mais la motivation était là ! Je vais profiter maintenant des prochains jours pour bricoler, et rendre visite aux copines…

  5. l’avantage c’est que pour travailler tu y seras plus à l’aise.. avec le tri effectué. j’ai tout bousculé pour mieux ranger mais j’ai pas vidé pour autant… et à force d’accumuler j’te dis que ça…. pour la peinture, etant donné que c’est encombré partout je ne vois pas comment je pourrai faire. le plafond n’a pas été peint il est toujours en plâtre… je crois qu’il va rester encore comme ça jusquà ma mort… mais quest ce que c’est bien d’avoir la chance de posseder une piece à soi et ne pas devoir ranger quand on bricole… fermer la porte et zou ….
    bon courage à toi pour la suite. bonne journée

    1. Je crois que je n’avais jamais complètement vidé mes placards… Le tri et le rangement permettent de savoir exactement ce que l’on a, et c’est très appréciable. D’une certaine façon, on sait où l’on veut aller en matière de créations, alors autant ne garder que le nécessaire.
      Côté encombrement, cela a été compliqué, vraiment très compliqué, mais le jeu en valait la chandelle !

  6. Bravo!! Je devrais m’attaquer au problème aussi, mais je suis accaparée par tant d’autres trucs….Je trouve tes 2 essais beaux, à ne pas laisser de côté. Les fleurs en rubans ferait un coussin? On est riches, riches de tant de choses qui sommeillent en nous: ton article est métaphorique! Allez, vite, au travail,, rattraper le temps qui n’est pas perdu mais qui est précieux!

    1. Toutes les créatives sont riches ! Même un bout de ficelle est un trésor… Le tout, c’est de n’avoir avec soi que ce qui sert dans le moment, et ça c’est dur. Une forme de détachement sans doute…
      En tout cas, merci pour l’idée du coussin, qui élargit les possibilités (j’étais restée du côté des pochettes…)

  7. Quel courage !!! Dis toi, que ça fait parti aussi du bricolage. Tu travailles avec tes mains non ?
    Mais d’un autre côté je t’envie d’avoir un atelier…..
    Courage, ça devient bon !
    Bises

    1. Ah, trouvé ton message ! Oui,c’est aussi du travail avec les mains. Et avec le dos, le cou, les épaules… Bref, à faire tant qu’on est en état 😉 !
      J’ai pensé à toi quand j’avais le nez dans les placards. Ca diminue, ça diminue…

  8. Bravo pour la belle énergie ! Car j’ai l’impression que l’on te laisse toute seule face à ton fourbi : les voisins sont carapatés chez eux et regardent les flocons tomber, la chatte roupille et le Chat fait bien peu d’effort… Mais, je te fais confiance : tu mènes ton chantier d’une main de maître et rien ne peut t’arrêter !
    J’ai suivi les cours de l’école de broderie de Jaouen à Nantes et j’ai soigneusement rangé toutes mes tentatives et tous mes exercices dans un livre en cartonnage fabrication maison dont je suis assez fière … Juste pour éventuellement te donner une idée !
    Des bises d’encouragement et d’admiration…

    1. Tu as analysé la situation ! Par moment, j’ai bien cru ne pas en venir à bout… Mais une pièce de faite (enfin presque), c’est trop bien déjà ! Je ronronne de plaisir devant mon ordi, et tout à l’heure, je vais creuser le sujet de ma broderie. J’avais peiné à l’école de broderie, c’est tellement minutieux et exigeant. Pas étonnant que tu sois fière de tes exercices !

  9. En quelque sorte, tu as commencé le grand ménage de printemps en hiver !!!
    Je te comprends tout à fait, car j’essaie actuellement de faire la même chose dans mon atelier… mais je ne suis pas aussi courageuse que toi pour trier drastiquement et jeter … Pourtant, je me soigne !
    C’est vrai que de TOUT bouger, puis ranger derrière est terriblement satisfaisant.
    Par contre, quand tu dis que tu retrouves facilement tes affaires, je dirais …pas vraiment. Car, pour moi, changer les choses de places … et je ne fonce plus les yeux fermés où je savais que c’était et il faut quelques minutes pour me souvenir où je les ai mises … Mais voir les choses bien en ordre dans des boites regroupées par genre, c’est quand même génial.
    Le travail de peinture est long, mais, tu le dis bien, qu’est-ce que c’est génial quand c’est fait !
    Bises aux chats, et bon courage pour la suite de ton renouveau !

    1. C’est exactement cela, je commence mon ménage de printemps… Et je fais mon chantier-peinture de l’été en même temps : d’une pierre deux coups !
      Tu parles de retrouver moins facilement les affaires quand on les change de place. C’est en partie vrai, surtout pour les petites choses, mais pour les tissus, je ne savais même plus ce que j’avais, et surtout il fallait tout sortir pour trouver quelque chose ! Et je n’ai pas réorganisé tout à la fois, comme cela je serai habituée aux premiers changements quand j’attaquerai les seconds 😉 !
      en tout cas, j’ai de beaux gros sacs pour les prochaines puces de couturières…

  10. Ah le coup de « une ou deux couches suffisent » et au moment où on se rend compte qu’il en faut une troisième, le gros coup de mou!!! J’ai connu ça et je me fais encore prendre régulièrement. Mais l’envie d’avoir un coin propre et net redonne le coup de pouce pour terminer. Un bon tri fait du bien. Notre futur déménagement m’a poussé à le faire. Aller vers ce qu’on a vraiment envie de faire. J’avoue que j’ai encore quelques « je es utiliserai peut-être un jour » mais de moins en moins et je me sens plus légère,plus en accord avec moi-même. Quelle année! Fin mai, tu auras fait le chemin démarré l’été dernier et ton questionnement aura trouvé ses réponses! Trop contente pour toi 🙂 Bisous

    1. C’est vrai que côté travaux, tu as donné aussi ! Mais tout est cheminement, du coup de pinceau au tri… Quelle année oui, pour les unes comme pour les autres. Les choses se clarifient petit à petit, et c’est bien.

  11. Ici il y aurait tellement à faire, à trier… pour aller dans une maison beaucoup plus petite, j’y crois! Mais là, pas la force de rien… je vient de passer deux jours avec mes petites filles malades… une nuit entrecoupée d’appels, de toux, de pleurs… et une grand-mère complètement à plat!!! Allez zouh, au lit! Belle continuation Patchacha! Bizz

    1. Ah, les grands-mères sont souvent sollicitées pendant les vacances, qui ne correspondent pas du tout au repos pour elles !
      Pour ce qui est du matériel, je crois bien qu’à nous toutes, ce n’est pas un magasin mais un supermarché du textile qu’on pourrait ouvrir… Mais on n’est pas obligée de tout trier d’un coup, on peut y aller doucement aussi !

  12. Et tu as très bien fait de te lancer….. Certes, travailler sans déménager la pièce pour de vrai, voilà qui est bien compliqué. Mais refaire les murs quand le sol doit être changé, ça c’est une excellente idée…. Quand nous avons refait mon bureau-atelier, mon mari s’était dit que le plafond était propre. Le seul de la maison parait-il… Mais, une fois le papier peint posé et le sol tout propre, le plafond s’est avéré bien gris, bien sale…. Alors il a fallu le refaire mais à bras raccourcix pour ne pas envoyer de peinture sur les murs… Tu parles si c’est facile, tiens ! Toi, en tout cas, tu as eu de l’aide !!! On voit bien l’intérêt de la petite pour les travaux … Je pense que Nelson serait aux anges si je mettais tout mon bazar à terre, moi qui lui fais la guerre dès qu’il se faufile (?) derrière la machine parce qu’il mâche le fil et que je me retrouve avec des coutures de trois centimètres à la machine…. Tu ne regretteras pas et tu vas produire à toute vitesse dans un bureau tout propre !!!

    1. Je ne sais pas si je vais produire vite, je suis un peu à plat cette semaine ! Mais déjà, quelques balades sur les blogs, quelques idées notées, un peu de broderie, c’est bien !
      A plat ou pas, je ne regrette absolument pas d’avoir commencé ce chantier ; et je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin ; il y en a que ça amuse beaucoup 😉 , je peux inviter Nelson si tu veux !

      1. Si tu veux un coup de main… »hâtif »… je t’envoie Nelson…. Il n’est pas très appliqué et un peu bâcleur mais il te fait le propre par le vide vite fait !!! 😉

  13. Mais tu as retrouvé des trésors dans ton rangement pré travaux! J’ai aussi découvert à l’occasion d’un « petit remaniement » des carrés patchwork appliqués pour Halloween totalement oubliés. Incroyable de passer tant de temps dans un ouvrage , de le laisser « temporairement » en suspens pour une autre activité plus de saison et pouf! on oublie!…

    Tu es en tout cas super courageuse d’avoir pris la décision du grand ravalement de printemps version atelier. Ça va être super après! (avec des petites empreintes de pattes de chat dasn la peinture?).

    Gros bisous avec une pointe de soleil (et les premières fleurs de prunus.)

    1. C’est chouette de retrouver des choses après coup, n’est-ce pas ? Là, je suis surtout contente d’avoir retrouvé un bureau clair, et l’accès à l’ordi ! Je fais une pause avant la prochaine pièce, besoin de récupérer un peu aussi.
      Pour ce qui est de la peinture, je comptais beaucoup sur la légère odeur pour décourager la P’tite, et ouf, ça a fonctionné.
      Soleil ici aujourd’hui… Mais j’ai été bien désolée de voir des fleurs de magnolias brunies, par le gel de la semaine dernière peut-être ?

  14. quelle plaisir de se retrouver une fois le travail est terminé. Chez moi j’ai encore une chambre qui a bien besoin de rafraîchissement aussi. Quand les jours sont beau, j’ai envie; le nettoyage du printemps….mais les jour pluvieux me freinent…bientôt je n’aurai plus de excuses (j’espère)

    1. Le printemps n’est pas au rendez-vous ces jours-ci… Mais finalement, avoir commencé rangement et peintures avant sa venue a des avantages : on pourra profiter des beaux jours sans avoir à se préoccuper de ménage !!!

  15. Quel courage… je suis vraiment admirative. Toutes mes félicitations. Il faudrait que je fasse la même chose dans mon atelier…. retirer la moquette!!!!! Mais à l’idée de devoir TOUT retirer, je renonce. J’ai déjà fait l’effort à deux reprises de trier et réorganiser, c’est déjà un sacré boulot 😉 du reste il faudrait bien que je refasse un troisième tri. La moquette ce sera sans doute à faire quand je vendrai la maison….. Bisous et merci pour ton gentil commentaire.

    1. C’était un plaisir de te retrouver !
      Quant au chantier, me mettre en mouvement m’a demandé un vrai effort, mais une fois qu’on a démarré, plus de retour arrière possible… Autant le faire tant qu’on peut ! Et il y aura sûrement encore un peu de tri quand les poseurs viendront et qu’il faudra vider absolument tout !!! Je préfère ne pas y penser maintenant…

  16. rien ne t’arrête! félicitations pour ton ardeur au labeur, et quelle belle satisfaction apres, sous l’œil amusé de tes compagnons à 4 pattes 🙂

  17. les travaux de peinture je crois que tout le monde connait!!mais comme on est heureux quand c’est fini!!pour le bazar,je fais comme toi,je stocke jusqu’au moment ou des années étant passées,je jette(et évidement j’en ai besoin peu de temps après!!)bref éternel dilemme!!
    bon courage pour la suite de la peinture

    1. Ah oui alors, on peste pendant, mais quand on entre dans une pièce claire, c’est vraiment top !
      J’espère ne pas regretter mon tri… Mais de toutes façons, entassé comme cela l’était, c’était inutilisable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *