Dans l’atelier, odeur d’algues et tataki zomé…

par Patchacha
tableaux textiles bord de mer

Une caisse pleine d’algues et un marteau à la main, c’est ainsi que vous imaginez les choses après avoir découvert le titre du billet du jour ? Et bien, ce n’est pas exactement cela… Oui, je vais vous parler de tataki zomé, et d’algues aussi. Mais en images pour ces dernières. Aujourd’hui, il y aura donc du bleu, et du vert !

A vrai dire, en ce moment, je travaille sur plusieurs projets à la fois. Comme vous peut-être d’ailleurs ?

Mais chez moi, ce n’est pas habituel, et mon petit atelier a un peu de mal avec cette façon de faire. Il y a des piles de tissus partout…

Odeur d’algues…

Dans la première pile, des bleus, beaucoup de bleus, des rouilles, un peu de vert et des tissus neutres… Normal, je pioche dans celle-là pour trouver les morceaux dont j’ai besoin pour la réalisation de mes tableaux textiles « bord de mer ».

Tissus teints maison

J’avais testé le fond peint la dernière fois, et je souhaitais essayer une autre façon de faire…

technique art textile

Ce n’est pas la première fois que j’associe tissus et fibres diverses, mais comme on ne peut pas tout faire, j’avais délaissé ces techniques. J’y reviens avec bonheur ! Et quand je « touche » ces fibres, quand j’essaye de traduire mon souvenir en image, mon esprit part ailleurs. Au bord de la mer, là où l’on sent l’odeur des algues ! Là où j’aime aller, tant « en vrai » que par la pensée…

Il y aura donc encore des tableaux. Des tableaux avec un bol d’air iodé. Des tableaux carrés, parce que j’apprécie le format. Et j’avais eu de bons retours l’an dernier en les présentant, alors je prends doublement plaisir en les créant.

Tataki zomé

L’autre pile est constituée de mes essais de feuilles martelées. Beaucoup d’essais, à cause de ce projet de petit guide sur le sujet. Des feuilles, des fleurs, des ratés, des réussites… J’ai eu envie d’explorer différentes techniques de fixation des couleurs.

tataki zomé

La rédaction et l’illustration demandent du temps, aussi ai-je hésité à aller au bout du projet. D’autant que l’on trouve des infos sur le Net. Pas assez précises à mon goût, mais c’est une autre histoire.

Je le terminerai finalement. Ensuite, le guide vivra sa vie de guide. Mais qu’il soit « dévoré » ou « oublié sur une étagère », il m’aura permis d’explorer plus sérieusement la belle technique du tataki zomé. Et de prendre plaisir à coudre différentes « petites choses »…

coussins en lin, tataki zomé

C’est ainsi que les piles diminuent…

Mise à jour du 12 juin… Le guide est terminé, chic ! Pour en savoir plus, un clic sur l’image qui suit.

empreintes de fleurs et feuilles
patchacha

Vous aimerez aussi

44 commentaires

Cécileg 29 mai 2019 - 7 h 09 min

C’est magnifique ! …et dire que j’ai plein de draps blancs qui ne demandent qu’à se transformer !

Répondre
Patchacha 29 mai 2019 - 14 h 32 min

Tu vas pouvoir t’amuser alors : les peindre, les teindre, les déchirer, les broder… Les draps blancs, c’est une vraie chance d’en avoir dans nos armoires !

Répondre
Veronique Leonard 30 mai 2019 - 11 h 43 min

Bonjour, tout d’abord merci pour votre blog… Comment préparer un tissu pour le tataki zome ? Si c’est du drap ancien bien utilisé, on peut l’utiliser comme ça ? Et puis pour fixer avec du fer, cela ne tache pas le tissu ? Je suppose qu’il faut bien rincer… Votre guide m’intéressera..
Merci de votre réponse.
Véronique.

Répondre
Patchacha 30 mai 2019 - 12 h 29 min

bonjour Véronique, merci tout d’abord de suivre le blog ! il me faudra encore quelques jours avant de finaliser le guide (j’attaque la partie « projets »), mais promis, dès qu’il sera en boutique, j’enverrai une « Newsletter spéciale » !

Répondre
jocelyne 29 mai 2019 - 7 h 15 min

il m’arrive souvent d’avoir des projets divers en route, d un côté couture de l’autre peinture…..mais c surtout quand l’inspiration me bloque…j’attends que cela revienne….j’aime des feuilles sur tes coussins…il m’arrive d’en faire aussi mais dès fois j’arrive a percer le tissu…surement à cause de mauvais outils….ou tissu trop vieux et usé…..encore bravo

Répondre
Patchacha 29 mai 2019 - 14 h 06 min

Alors là, je n’ai pas encore réussi à trouer mon tissu !!! Cela dit, j’aime assez les trous, c’est par là que s’exprime « l’âme » des tissus anciens… Quant à l’inspiration, elle ne doit pas te manquer si souvent que cela, il y a très souvent de belles choses chez toi !

Répondre
Mara29 29 mai 2019 - 7 h 47 min

Magnifiques, tes coussins ! Tu peux continuer à faire diminuer ta pile …..Bizhhhhhhhh

Répondre
Patchacha 29 mai 2019 - 14 h 07 min

Bon, d’accord, message reçu 😉 !

Répondre
la tulipe 29 mai 2019 - 8 h 09 min

J’aime beaucoup tes piles de tissus aux couleurs douces… et ce que tu fais avec. Tableaux, coussins, j’aime tout 🙂 Bises

Répondre
Patchacha 29 mai 2019 - 14 h 08 min

Voilà qui est encourageant ! En tout cas, le gros avantage des teintures, c’est que l’on a une gamme dans les couleurs souhaitées…

Répondre
Marie Claire 29 mai 2019 - 8 h 38 min

Oui très sympas tes coussins !
Et bien sûr j’ai aussi plusieurs projets en route…. Mais demain et pour 2 jours je vais aussi sentir l’iode et les algues direction la Rochelle !! Bizz et belle journée

Répondre
Patchacha 29 mai 2019 - 14 h 09 min

Une petite balade ? En voilà une bonne idée, j’espère quelle te – vous – ressourcera !
Quant aux projets, j’imagine bien que tu n’en manques pas…

Répondre
TIC tics 29 mai 2019 - 8 h 40 min

Tes tableaux aux couleurs de la mer ont trouvé le support idéal! Toutes ces variations de teintes, c’est extraordinaire!
Connais tu Odile Texier ?
Quant à tes feuilles martelées, elles ont d’une netteté incroyable! j’avais adoré joué du marteau l’année dernière avec Nadine. ça me fait penser que cet encours est toujours sur la pile des projets en cours !!!

Répondre
Patchacha 29 mai 2019 - 14 h 13 min

Je connais Odile Texier de nom, mais pas en personne…
Je suis contente de te rappeler que tu n’as pas terminé ton travail autour des feuilles/fleurs martelées 😉 ! Il y a plusieurs façons de faire, plusieurs façons de fixer (ou pas d’ailleurs), et ce qui fait la richesse de la technique…

Répondre
Mimiblue 29 mai 2019 - 9 h 17 min

Donc tu as opté pour le sulfate de fer pour fixer tes tataki zome…. Je suis comme Tic Tics, impressionnée par la netteté de tes impressions. Pour fixer les miens, j’avais juste fait un aller-retour dans le sulfate de fer et ça semble suffire. A voir dans le temps. Une de mes amies, qui a fait un « livre botanique » avec des pages de tataki zome de feuilles et de fleurs, a recommencé l’expérience parce que le premier livre, toujours aussi agréable à feuilleter pourtant, a perdu de ses couleurs. Beaucoup de ses impressions ont viré au beige-marron ; elle n’avait rien fixé et elle regrettait surtout les couleurs des fleurs qu’elle avait choisies. Cette fois, je pense qu’elle va avoir faire un trempage rapide dans le sulfate de fer ou la soupe de clous. On verra ce que l’avenir lui réserve, nous réserve. On apprend beaucoup avec le temps : ma mère possède une des dernières photos faites de mon père avec sa petite chienne. La photo est bien cadrée et joliment faite, dans un décor soigné. Un vrai portrait. Mais avec le temps, petit à petit, tout le portrait vire au bleu et la netteté disparaît progressivement. Quand la photo aura totalement viré au bleu, les deux auront disparu pour de bon….

Répondre
Patchacha 29 mai 2019 - 14 h 20 min

Pour ces coussins, oui, j’ai opté pour le sulfate. Mais j’ai aussi testé autre chose, parce que j’aime également les couleurs plus douces ! Quant aux fleurs, c’est vraiment délicat, et c’est peut-être « à cause d’elles » que j’ai creusé le sujet.
En tout cas, pas de doute, il faut fixer si on veut un peu de durée. Dans le cas contraire, même dans un livre fermé, cela s’altère relativement vite. Cela dit, comme pour la photo dont tu parles, les couleurs finissent un jour par perdre un peu d’intensité. C’est d’ailleurs vrai aussi pour les tissus « industriels », et dans le fond, c’est bien que tout ne soit pas éternellement figé !

Répondre
Albine 29 mai 2019 - 9 h 31 min

Belles realisations….pour ma part..ce seront des pinceaux et de l’ocre…la Toscane est mon lieu d’hebergement…biz

Répondre
Patchacha 29 mai 2019 - 14 h 22 min

Oh, la Toscane ? Tu me fais rêver… Voilà trop longtemps que je ne suis pas allée en Italie ! C’est ainsi, mais je viendrai admirer avec un plaisir redoublé tes photos (si en publies…). Profite bien !

Répondre
MIP 29 mai 2019 - 9 h 51 min

J’adore tes tissus.. mon essai de teinture au pissenlit de cette année a complètement loupé… j’en reste là pour l’instant.. et voila que tu me redonnes l’envie!!! ça attendra le mois d’août, au proccion!!! gros bisous … et belle journée à toi!!!

Répondre
Patchacha 29 mai 2019 - 14 h 24 min

La teinture, notamment naturelle, c’est souvent de nombreux essais préalables ! Mais quel que soit le résultat, cela fait souvent un fond intéressant… Et puis on peut toujours teindre « par-dessus » !

Répondre
Monika 29 mai 2019 - 10 h 28 min

AH ! mais on peut donc faire des impressions aussi nettes avec des algues ou des fleurs !!?
je suppose qu’il faut un produit pour les fixer et beaucoup d’expérience …
J’aime beaucoup ce que tu en fais, j’attends donc ton guide !
Bravo pour ta persévérance !

Répondre
Patchacha 29 mai 2019 - 14 h 25 min

Pour les algues, je plaisantais, les miennes sont brodées sur les tableaux. Mais à condition de bien choisir sa variété, cela devrait pouvoir se tenter ! Pour les fleurs en tout cas, c’est possible, et amusant. Mais là aussi, il faut choisir sa variété !

Répondre
Isabeille 29 mai 2019 - 10 h 34 min

Waouh, ces coussins sont vraiment classe ! J’adore l’association de tes empreintes de feuilles avec l’uni naturel.

Répondre
Patchacha 29 mai 2019 - 14 h 26 min

J’ai toujours trouvé moi aussi que lins et empreintes végétales se mariaient à merveille !

Répondre
Mary 29 mai 2019 - 11 h 36 min

Cet été je vais travailler davantage la technique Tataki zomé que j’aime particulièrement.
Tout ce je vois sur ton site m’emballe. J’essaierai aussi quelques teintures végétales

Répondre
Patchacha 29 mai 2019 - 14 h 28 min

Plus on explore le sujet, plus on affine le rendu… Et puis il y a le plaisir de s’installer dehors et de voir apparaître petit à petit le dessin…

Répondre
chriscesar 29 mai 2019 - 11 h 41 min

Plein de jolies choses comme d’habitude 🙂

Répondre
Patchacha 29 mai 2019 - 14 h 30 min

Merci Chris, j’ai profité du projet e-book pour tester des choses que je ne faisais pas d’habitude… Et j’ai fait pareil pour les tableaux, les petits défis, j’aime bien !

Répondre
Miss T 29 mai 2019 - 13 h 32 min

Oh les beaux coussins! Tu me donnes envie de retrouver mes modestes essais de l’été dernier afin d’y ajouter un peu de broderie avant de les transformer en quelque chose. Vivement la suite…

Répondre
Patchacha 29 mai 2019 - 14 h 31 min

C’est toujours bien d’avoir des petites choses qui dorment dans les tiroirs : on a grand plaisir à les retrouver !

Répondre
CLAIRE 29 mai 2019 - 17 h 04 min

Tu m’amuses à dire que tu as des piles de tissus partout … Moi, je les trouve toute petites tes piles à côté des miennes !!!
D’ailleurs, ce n’est pas bien d’en avoir trop car on ne trouve plus ce que l’on cherche à force d’entasser … pffff …
Très réussis tes tableaux, avec une préférence pour le premier avec l’avant du bateau (en jean je suppose).
Le tataki zomé rend parfaitement sur tes coussins … comme les autres, j’admire la netteté.
Mes essais sont restés en attente après le marteau … je ne sais trop comment fixer tout ça pour l’instant.
Merci pour toutes ces belles choses.
Bises

Répondre
patchacha 29 mai 2019 - 19 h 06 min

Tu sais, mes piles vont avec le projet du moment, et comme je veux rester dans une même palette pour mes tableaux, il ne me faut pas tant de tissus que cela ! Heureusement… Moi aussi, je préfère mon bateau (2 bandes de jean seulement). Il me faut cependant faire différents essais avant d’arrêter la technique que je vais choisir pour ma série de tableaux d’été !

Répondre
TIFFANY 29 mai 2019 - 20 h 00 min

que de petites merveilles, superbes les impressions sur tissus, très artistiques tes créations, vraiment belles, merci de partager avec nous tes passions, bon weekend à la rallonge,Tiffany

Répondre
Patchacha 30 mai 2019 - 12 h 28 min

Merci pour ton gentil commentaire Tiffany ! Heureusement qu’il y a des week-ends à rallonge pour les passions dévorantes comme celles qui nous animent !

Répondre
Christine 30 mai 2019 - 13 h 26 min

J’aime beaucoup ce genre d’impression et j’attends ton guide avec impatience.
Je suis à l’aiguille en Luberon et j’en prends plein les yeux!

Répondre
patchacha 30 mai 2019 - 15 h 24 min

Quelle chance tu as ! Mais c’était trop loin pour moi, même pour un week-end un peu allongé… Profites-en bien !

Répondre
gina de prato 30 mai 2019 - 14 h 51 min

j adore ces couleurs et ces impressions j attends ton guide aussi avec impatience en tout cas merci pour tout ce que tu nous apportes bonne journee a tres bientot

Répondre
Patchacha 30 mai 2019 - 15 h 26 min

Mon enthousiasme me dépasse un peu parfois, tant mieux en tout cas s’il est contagieux !!!

Répondre
Miryl 1 juin 2019 - 11 h 35 min

Ah les feuilles de Patchacha!
je suis toujours en admiration devant tes feuilles, que ce soit de l’ecoprint ou des feuilles frappées. Les teintes de tes tissus sont vraiment belles dans leur douceur, et les tableaux qui en résultent aussi. Particulièrement beau le bateau.
Hier j’ai malmené un T-shirt en tentant du Tataki-zomé, mais je n’avais plus de sulfate de fer, donc les teintes sont trop pâles. Du coup j’ai mis des clous à « infuser ». Je pense continuer avec quelques essais de cette technique qui exige moins d’espace que la teinture proprement dite.
Bravo aussi pour tes coussins, magnifiques!

Répondre
patchacha 1 juin 2019 - 18 h 58 min

Et les feuilles de Miryl !!! Je me souviens d’une de tes impressions avec cette technique, pour un défi… Il y a un moment déjà !
La teinte pâle n’est pas forcément liée à un manque de sulfate : tu avais déjà testé les végétaux que tu as utilisés ? Enfin, l’avantage, c’est qu’on peut toujours re-teindre…
Il est vrai en tout cas que le tataki zomé est un moyen simple, bien plus « léger » que l’écoprint pour obtenir de belles empreintes !

Répondre
Miryl 1 juin 2019 - 21 h 30 min

Oui, c’était de la sauge, cela marche très bien avec cette plante. Cette fois-ci, j’ai pris des feuilles de figuier, elles impriment bien aussi, mais peut-être que le tissu du T-shirt est moins adapté que mon tissu d’essai (vieille nappe blanche récupérée). A suivre.
Bon dimanche

Répondre
patchacha 9 juin 2019 - 16 h 13 min

Ton impression était très belle ! Mais c’est vrai qu’il y a pas mal de « facteurs » qui entrent en jeu pour une impression réussie. J’en sais quelque chose avec tous les tests réalisés pour le guide en projet !!!

Répondre
Anne 3 juin 2019 - 17 h 42 min

J’ai toujours plein d’idées…En attente.
Les tissus, n’en parlons pas!
ET toi, la différence, c’et que tu passes à l’action, à la belle création; on te sent heureuse de t’y adonner et on l’est pour toi!

Répondre
patchacha 9 juin 2019 - 16 h 16 min

Alors là, je suis étonnée, je trouve que tu réalises tellement de belles choses !!! Je peine à publier régulièrement alors que toi, tu nous montres des merveilles plusieurs fois par semaine… Parfois, je me dis que j’aimerais connaître ton secret 😉 ! Comme quoi, la réalité est différente pour chacune…

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience ou à des fins statistiques. Naviguer sur ce site implique un accord avec nos conditions. Accepter En savoir plus

close

​Créations textiles, teintures, ecoprint... Lancez-vous !

  • angle-double-right
    ​Abonnez-vous à la Newsletter pour recevoir les derniers articles.
  • angle-double-right
    ​Démarrez tout de suite en téléchargeant le guide "Piqué libre ludique" offert !