Tableau textile en 4 étapes

Encore un peu de thé, oui, ça me fait toujours du bien… Et un chat farceur pour un tableau textile facile !

chat piqué libre

Un mini tableau textile facile, parce que cet été, je bricole « simple »…

Tableau textile facile

Un tableau en 4 étapes, pas plus… Voilà comment je m’amuse :

  • D’abord je griffonne mon motif sur du papier de soie, je fixe mon motif au dos de mon tissu…

tuto-piqué-librePour un motif aussi « basique », cette étape n’est pas indispensable, on peut piquer directement sur le tissu. Cette technique est surtout  utile pour des dessins élaborés : c’est plus simple de faire des essais sur papier que sur tissu !

  • Ensuite j’abaisse les griffes de ma machine, je monte le pied piqué-libre, je brode en suivant le dessin puis j’enlève le papier à l’arrière. Attention à la couleur du fil de canette (c’est le fil qui sera visible à l’endroit) !

méthode piqué libre simple

  • Etape suivante : appliqués et embellissements. Je découpe mes appliqués à main levée, je les place au bon endroit, je brode à nouveau, au besoin je redécoupe un peu autour de mes tissus.  On peut aussi ne pas enlever son papier à l’arrière après l’étape 1, placer son tissu à appliquer sur l’endroit du travail, repiquer sur le motif une 2ème fois à l’envers, retourner l’ouvrage, recouper ensuite le tissu appliqué et seulement enlever le papier à ce moment-là. J’ai sorti aussi les tampons… Quelques points de broderie main, quelques perles…

embellissements textiles

  • Je passe enfin aux finitions. J’ai choisi de doubler mon travail, en me souvenant d’une technique apprise avec Janet Bolton il y a longtemps. Une vieille chemise dans mon placard… J’utilise des points visibles et irréguliers pour assembler doublure et tableau, parce que je trouve que l’irrégularité donne un intérêt visuel supplémentaire, mais on peut aussi bien assembler les 2 en faisant une couture endroit contre endroit, et en laissant une ouverture pour retourner, c’est juste une question de goût !

finition tableau textile

J’aime assez ce mode de finition, alors j’ai ressorti l’oiseau du mois dernier

Oiseau en piqué libre et dentelle

4 étapes… A peu près 2h… Rapide, simple, ludique et on peut varier les motifs à l’infini, pour une carte textile ou un mini tableau.

On peut s’arrêter là, ou fixer les ouvrages en les cousant sur du carton.

tableau textile comment faire

Et voilà, les 2 font la paire… Maintenant vous savez à quoi j’ai occupé un peu de mon après-midi d’hier ! Et vous, qu’avez-vous fait ?

patchacha

68 thoughts on “Tableau textile en 4 étapes

  1. Très joli, comme d’habitude ! C’est vrai que l’irrégularité des points donne un plus, un côté encore plus poétique, enfin pour moi… Et en plus, tu nous redonnes toute la démarche à suivre, merci.
    Bonne journée et bon week-end.

    1. Merci Mary ! Finalement, ce n’est pas très différent de tes jolis « tambours brodés » : c’est seulement carré au lieu d’être rond, et les couleurs diffèrent ! Tu prépares tes motifs sur papier de soie avant ?

  2. grâce à toi, c’est avec un éclat de rire que je commence ma journée !!! un chat qui prend un bain de « siège » !!! Alors je vais te nommer désormais « encorechacha » et plus « patchacha « ! Biz

    1. C’est en cherchant un moyen de faire ressortir mes mini-tableaux sur le fond en carton que j’ai repensé à cette histoire de doublure : une technique que j’avais laissée de côté depuis un moment, et qui finalement est plutôt utile pour les petits ouvrages que je réalise souvent. contente qu’elle te plaise aussi.

  3. Très sympa c’est deux cartes, j’adore aussi broder directement à la machine…pour moi, c’était pose d’un biais pour terminer un patch, moins amusant, mais une fois fait je pourrai attaquer autre chose.

    1. Biais ou broderie main, il faut toujours un peu de temps pour finir un ouvrage, mais une fois que c’est fait, c’est bien ! J’ai essayé de deviner de quel panneau il s’agissait en regardant ton blog, mais j’attendrai pour en savoir plus…

  4. La broderie machine est un exercice auquel je me prête rarement mais j’avoue que tu me donnes envie d’essayer….
    Tes petits tableaux sont vraiment très mignons !!
    Bonne création et bel été Bisous

  5. je me posais une question:pourquoi mettre le dessin sur l’envers et non pas directement sur l’endroit?à cause du papier je suppose
    en tout cas le résultat est génial
    j’aime aussi le côté irrégulier,c’est plus original
    bises

    1. En bricolant hier, il m’est revenu une autre bonne raison pour laquelle on met le dessin à l’envers : c’est pour l’appliqué. Si tu poses ton papier à l’endroit, tu vas le déchirer pour mettre ton tissu à appliquer sur ton fond et tu n’auras plus forcément les contours puisque ton tissu va les cacher. Tandis qu’en laissant le papier à l’envers et en posant ton appliqué à l’endroit, tu es sûre de suivre parfaitement ton motif !

      1. je crois que tu appliques le tissu et que tu brodes à la machine autour de ton appliqué?sur l’envers
        je fais différemment (il y a plein de méthodes pour appliquer,on a chacune nos habitudes)
        j’essaye de m’imaginer ta méthode,je crois avoir compris ce que tu veux dire

        1. Oui, il y a sûrement plein de méthodes, l’essentiel est d’avoir trouvé celle qui nous convient. a l’occasion, je traduirai sûrement ce post en tuto, et j’essayerai de mettre plus de photos, ce sera plus parlant que mes explications !

  6. Tes petits tableaux sont très sympa il faut que j’essaie ! Comme pascalinette je me demande pourquoi tu brodes à l’envers. ..
    avec le temps automnal qu’il a fait hier j’ai lu. Bonne journée

    1. Météo automnale chez toi ? Ensoleillée mais fraîche ici ces jours-ci ! J’ai fait une petite balade à la plage hier aussi, mais j’ai vite enfilé mon pull ! Je brode à l’envers pour ne pas être embêtée par le papier qui reste coincé… On peut faire à l’endroit aussi, c’est plus facile pour positionner le dessin sur l’ouvrage !

  7. C’est vraiment magnifique (un gros coup de coeur pour l’oiseau posé sur cette jolie tasse)!!! Un jour peut-être j’aimerais bien m’y essayer… Mais chaque chose en son temps!! 🙂 Bises et bonne création!!

  8. J’adore ton chat farceur et ton piou piou malin. Ils sont vraiment adorables. Et tes explications sont on ne peut plus claires.
    Hier, j’ai patouillé sur un carton toilé, j’ai regardé une vidéo de feutrage et une autre sur la teinture épaissie… tout un programme. Ah oui, j’oubliais, j’ai découpé dans mes chutes de tissu des dizaines d’hexagones en vue d’un prochain patch…..

    1. C’était un jeudi actif on dirait ! La teinture épaissie, c’est sympa (le feutre aussi d’ailleurs)… Tu me donnes envie de m’y remettre, comme toujours d’ailleurs quand je vois tes travaux ! Mais je ferai l’impasse sur les hexagones, cela me semble une tâche trop « lourde ». Je changerai peut-être d’avis quand tu montreras ton patch 😉 !!!

  9. coucou bonsoir, je suis très admirative, j’aime beaucoup ce que tu fais, la simplicité de tes sujets , le choix des matières et les délicates façons de tout assembler, Oh! J’aime!
    Merci pour ce « quatre étapes », j’espère trouver cinq minutes pour au moins essayer d’en faire un, quant à moi hier après midi j’ai fini cinq sacs que je trouve très beaux (Patch/appliqués) pour ma prochaine expo, mercredi 5 à l’hôtel Koniambo à Koné sur la côte ouest de l’île, je vais faire des photos demain et les mettre sur mon blog , amicalement mamiedesiles

  10. vraiment je n’ai pu des excuses pour tarder un joli projet textile après tes explications. j’ai également suivie tous les liens…si inspirants! merci ! j’adore tes petits tableaux!

      1. mon problème est que je reste à réfléchir trop longtemps avant de me mettre en action. et c’est vrai que actuellement je suis dans la peinture et gelli printing….mais j’ai envie de projet textile pour me poser et avancer lentement ‘ stitch by stitch ‘

  11. Ta technique d’encadrement me plait bien et donne un plus à tes tableaux (pas le carton,le tissu rouge!). Merci pour tes explications. Hier après-midi, je faisais des légumes d’automne en tissu en vu d’un tuto que je publierai début octobre. Cet été, je patche en complet décalage saisonnier.
    Bises et supercontente de voir que tu retrouves avec bonheur le chemin de ton atelier et l’envie de t’amuser.

    1. On n’est pas obligée d’être en phase avec la saison pour s’amuser ! Les grands chagrins ont du mal à s’effacer, mais j’ai en effet retrouvé avec bonheur l’atelier… Et je compte bien persévérer.

  12. Oh merci, c’est gentil et la tentation est grande… Je remets cet essai à mon retour de vacances ! Je suis contente de te voir reprendre tes jolis ouvrages… simples, je ne sais pas mais adorables, ça, je sais et je n’ai aucun doute là-dessus !!! Bisous !

      1. J’emporte un sac style Mary Poppins rempli à ras bord… mais hélas sans le claquement de doigts pour venir à bout de tous mes encours ;)… Et puis, par expérience, je sais aussi que je n’avancerai guère là-bas ! Bisous !

  13. Quand on aime les chats et le thé , c’est évident ,on met le chat dans la tasse ! J’ai une photo de la minette dans la corbeille à fruits qui y ressemble beaucoup sauf qu’elle débordait de tous les côtés … ». Trop  » mignons ces petis tableaux! Bizzzzzzzzzzz

  14. Comme je les trouve toujours aussi adorables tes carrés … c’est gentil à toi de donner l’envie de s’y mettre aussi …
    L’envie y est … mais pas encore de vacances pour moi, alors point de grand ouvrages …
    Ici, c’est petite broderie (main) en cours, divers coutures sans intérêt, et une boite à « sous » pour une invitations où je dois me rendre à midi … bref, toujours du rapide !!!
    Bonne continuation à toi, je me régale toujours autant à venir te voir.
    Bises

  15. Extra!!! J’adore!! en plus, tu donnes le savoir-faire!! On en a déjà parlé, je n’ai pas de pied possible sur ma machine, mais je fais un peu de piqué-libre, je me sens nulle à côté de ta pratique si élaborée, pleine de charme!!
    J’aime le thé, jamais je n’aimerais y voir un chat barboter!!! sinon, évidemment, c’est TOP!!! bisous!

    1. Rassure-toi, mon chat se contente de tourner autour de la tasse !!! Quant au piqué libre, je sais bien que tu fais mieux que te débrouiller, de toute façon, c’est une simple question de pratique…

  16. c’est peut être simple (ça c’est toi qui le dit) mais très joli, j’aime bien cette façon de faire….je n’ai hélas presque plus le temps de faire et ça me manque

  17. Moi j’ai fait plein de choses cette semaine, dont passé une journée chez Irma avec Elisabeth (patouillage garanti !)…. on n’a pas obtenu de grands résultats avec nos expériences de stencils pour sérigraphie mais on a passé une bonne journée. Sans compter l’exposition de Claudine Janik que nous sommes allées voir et qui vaut VRAIMENT le déplacement à Brandérion, près de Hennebont. Enfin, j’avais un « fils de coeur » avec sa femme et sa fille pour la fin de semaine…. Alors pas vraiment bossé mais j’apprends beaucoup de ton pas-à-pas. Belle idée que le motif de l’autre côté. Au moins, si le papier laisse des morceaux, même pas grave !!! Bises et bravo pour cette création en doublette. C’est superbe !!! Tout un style…

    1. Tu as dû t’amuser chez Irma, et c’est tellement plus porteur de patouiller à plusieurs, même si les résultats ne sont pas toujours ceux que l’on souhaiterait (je connais ça !). Je n’ai pas encore vu cette expo, mais j’espère pouvoir y passer, Brandérion n’est pas si loin…

      1. Je fais une visite guidée demain à 15h (mercredi 5), alors, si le coeur t’en dit…
        Sinon., présentation du shibori traditionnel dimanche prochain, 15 h aussi.
        Et surtout, présente toi, ce sera l’occasion de faire connaissance!
        Claudine

        1. Merci Claudine pour cette invitation ! Je ne suis pas dans le coin demain, dommage, mais je passerai, c’est sûr ! Et promis, je me présenterai, en espérant que tu y sois aussi.

        2. Tiens, tiens…. comme l’on se retrouve !!! Bon, décidément, on ne se croise qu’aux bonnes adresses !!! (Sauf celle de ta crêperie qui ne voulait plus servir… Mais on était vraiment trop tard !! Alors, faute d’autre chose : Mc Do…et retour à la Tisserie pour les démo de tissage et revoir ton expo)…. Bon courage pour la suite et encore bravo !!

      2. Des amis viennent de nous quitter à l’instant donc, tu comprends, pas de bidouillage mais ça démange à un point, tu ne peux que bien imaginer…. Bonne et belle journée, ma Belle !

          1. Cette fois c’est moi qui étais partie chez des amis mais, du coup, toujours pas de bidouillages…. Néanmoins, j’ai emporté de la laine et un crochet et je rentre avec une trentaine de petites fleurs qui pourraient bien venir se coller sur une branche un de ces jours prochains…

  18. Bonsoir,

    Je découvre ton blog par hasard, et je suis charmée par ton univers, tes tableaux textiles, et tous ces petits objets en divers matériaux que tu créées (combien de « e » faut-il ???).

    Bravo, car il est difficile, à une époque où chacun s’inspire des autres, de trouver une inspiration fraiche et inédite …

    Laetitia.

  19. j’aime bien tes histoire de chat,
    et avec de belles explications très détaillées en plus de ça,
    de ça, de chat et d’oiseau aussi,
    des fois ils se cherchent,
    et parfois ils se trouvent,
    je les vois dans mon jardin,
    assez proches et jamais trop loin,
    mais c’est paisible chez toi,
    et ils ont l’air de bien s’entendre,
    l’un a gouté ,
    l’autre a fini le thé
    Merci Patch à chat

  20. Bonjour Patchacha!! Je viens d’envoyer un message mais ca n’a pas fonctionné alors je recommence (désolée s’il y avait un doublon…)…
    J’ai découvert ton blog et ce billet il y a plusieurs jours et c’est exactement ce que je cherchais pour faire un joli cadeau à ma mistinguette qui va fêter ses 5 ans dans 2 jours!! Je viens donc de tester le piqué libre pour la toute première fois et c’est vrai que c’est une sensation un peu « bizarre » par rapport aux autres pieds plus classiques car en cousant j’ai l’impression que « rien ne tient »! Mais j’imagine que c’est pour justement avoir cette lliberté, cette aisance lors de la couture et de pouvoir ainsi « dessiner » librement?! En consultant le mode d’emploi de ma machine (Janome Memory Craft 5200), j’ai lu qu’il fallait mettre une tension entre 1 et 3, mais je trouve que le fil de canette est un peu « lâche » et « large »…Est ce normal? Cela m’embête car c’est le côté qui se verra une fois l’ouvrage retourné…Comment faire? D’autre part j’adore moi aussi les irrégularités dont tu parles!! Tu parles de points visibles et irréguliers pour assembler la doublure et le tableau – peux tu nous en dire davantage stp sur la facon de procéder? Concernant le dessin en soi, comment fais tu pour dessiner les différentes parties – je m’explique: si tu dessines le coutour de la tête de ton chat (trooop choupinou, au passage!), comment fais tu ensuite les oreilles (ou le reste)? Repasses tu sur ce que tu as déjà fait ou bien stoppes tu avec point d’arrêt et tu reprends autre part? Merci beaucoup de ton aide, en espérant que tu pourras peut être me répondre très rapidement…J’avais bien prévu tout ca à l’avance, mais sans jamais avoir eu le temps, et là c’est en m’exercant ce matin pour la 1ere fois que me sont venues les questions ci-dessus! Merci encore et bonne couture! Laurence

    1. Bonjour Laurence ! Tant qu’une adresse de messagerie n’est pas enregistrée, les messages n’apparaissent pas (je dois d’abord valider), mais pour les prochains, il n’y aura plus de souci.
      Le piqué libre est vraiment une technique agréable, mais il faut parfois passer par quelques essais d’abord. Sur ma machine, il me suffit de relâcher la tension supérieure (mais c’est une Pfaff). Si le fil de canette est un peu lâche, il faut : soit diminuer la tension de l’aiguille, soit resserrer un peu la canette. A essayer…
      Pour mes assembleges, les points visibles sont des points lancés vers le côté extérieur, de taille variable et espacés irrégulièrement.
      Pour le dessin, en général, je repasse sur les traits… surtout pour le Chat. Je marque par contre des points d’arrêt quand je dessine les visages.
      Bon, je ne sais pas si j’ai été assez rapide dans ma réponse ;-), mais difficile d’entrer dans ces considérations quand je suis au boulot ! Et moi aussi, je démarre souvent un peu en retard ! Mais je suis sûre que le cadeau sera top !!!

      1. Coucou Patchacha! Oui oui merci de ta rapidité, je vais m’y remettre ce soir…. Merci pour tes réponses, même si je n’ai pas tout compris – mais ca, c’est mon côté quiche qui ressort!! Je n’ai aucune idée de comment on relâche la tension supérieure, ni comment on diminue la tension de l’aiguille ou resserrer la canette???!! Pour les assemblages: comment lances tu les points visibles sur le côté? et de taille variable et espacés…? Arghhh
        Je vais essayer de trouver des explications sur le net mais je ne vois pas du tout pour l’instant ce qu c’est ni comment faire… Si jamais tu connais des tutos – ou bien tes lecteurs et lectrices – je serais super intéressée de les connaitre!!! MERCI mille fois pour tout!! Laurence

        1. Dans mes projets, il y a la réalisation de tutos vidéos… Mais il me faudrait plus d’heures dans mes journées !
          Relâcher la tension de l’aiguille (ou tension supérieure), c’est avec le tableau de commande de ta machine (tension minimum souvent, c’est 0, tension élevée, c’est 9, le réglage habituel de couture est au milieu, mais c’est fonction des machines et des tissus). Pour ce qui est de la canette, c’est en desserrant directement le boîtier. Ca se fait pour des besoins particuliers. Des infos techniques éventuellement là : https://machine-a-coudre.ooreka.fr/fiche/voir/371899/regler-la-tension-du-fil-de-la-machine-a-coudre
          Quant aux assemblages, j’aurais dû préciser que je travaille à la main, donc c’est assez simple d’obtenir des points irréguliers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *