Tenir un sketchbook

par Patchacha
tenir un sketchbook

Carnets à malice, livres de recettes, recueils d’échantillons, carnets de dessin, compte rendus divers, carnets d’inspiration, herbiers… Autant l’avouer, j’ai un certain nombre de cahiers ! Et comme si cela ne suffisait pas, je viens de démarrer un nouveau sketchbook. Après tout, ce ne sera jamais que le 5ème…

Tenir un sketchbook

Bien sûr, j’aime garder des traces de mes essais, mais ce n’est pas pour le simple plaisir de « conserver ». A vrai dire, il y a plein de bonnes raisons de tenir un sketchbook.

  • Tout d’abord, on peut faire ce que l’on veut dedans. Cela paraît aller de soi, mais s’autoriser à tâtonner, à produire des choses « immontrables » ou totalement décalées, c’est quand même très agréable ! Et qui sait ce qui peut advenir en laissant totale liberté à la créativité ?
  • Il est possible, par ailleurs, d’explorer plusieurs directions en même temps. Une page ou deux par idée, on colle, on crayonne, on agrafe, on ajoute un échantillon… Pas compliqué, tout est rassemblé. Peut-être que ces essais serviront demain, plus tard, ou jamais. Mais les conserver pour pouvoir éventuellement s’en inspirer, c’est vraiment un plus.
  • Pour finir, l’avantage le plus important à mes yeux : détailler son processus de travail. Pour ne pas refaire deux fois la même erreur, pour ne pas rester dans ses habitudes, pour laisser venir de nouvelles idées, bref pour aller plus loin…

Mon premier oiseau (réalisé d’après une image trouvée sur le Net) n’était pas parfait, loin de là… J’ai noté ce qui ne me plaisait pas.

Essai de collagraphie.

Un peu de collagraphie…

Les premières pages de ce qui est une sorte de carnet de recherches accueillent des travaux de collagraphie. C’est un procédé qui permet d’obtenir une estampe à partir d’une plaque sur laquelle on colle des matériaux.

Le projet de m’y remettre refaisait surface chaque été, sans que je ne trouve ni le temps, ni l’énergie, et encore moins le « je ne sais quoi » indispensable pour me lancer. Mon dernier travail remonte à environ deux ans, et je n’en étais guère satisfaite… Mais le temps était peut-être tout simplement venu.

Pour changer des chats, j’ai choisi les oiseaux. Ils s’invitent souvent dans mon atelier à cette saison…

Le premier essai, présenté plus haut, a attiré mon attention sur la nécessité de faire mon propre dessin et de l’affiner. Qu’à cela ne tienne…

Esquisse oiseau

Des premiers tirages très décevants, mais soigneusement annotés : encre utilisée, degré d’essuyage de la plaque, pression… Tenir un sketchbook demande quand même un peu de temps… Finalement une estampe, loin d’être parfaite, mais qui va dans le sens de ce que je cherchais. Dans le carnet aussi !

collagraphie, oiseau

Un autre essai ensuite, avec une plaque conçue assez différemment et un motif plus stylisé.

technique d'impression

A vrai dire, j’ai besoin d’oiseaux pour un projet à venir, et j’avais envisagé d’imprimer celui-là sur du tissu. Mais j’ai renoncé, je crois que cela n’est pas exactement ce qu’il me faut pour le travail envisagé. Je garderai néanmoins le contour : facile, il est dans le carnet !

J’ai fait de nombreux essais de tirages : rien d’abouti, mais des jalons pour la suite…

Impressions, différents tirages

Collagraphie, aller plus loin

Je n’avais pas prévu d’écrire ce paragraphe, mais le procédé étonne et intrigue.

Alors voici quelques informations pour celles qui voudraient en savoir plus sur le sujet.

Pour revenir au sujet du jour, je ne sais si tenir un sketchbook fait partie de vos habitudes, mais je suis sûre que vous faites aussi des essais et notez des choses par-ci par-là !

Dans le mien, aujourd’hui, il y avait des travaux d’impression. Mais je compte y consigner tous les essais des prochains temps : teintures, dessins, broderies… Pour le plaisir d’une petite création, ou pour préparer un travail plus complexe.

Et à défaut de pouvoir vous convier dans mon atelier, je vous inviterai de temps à autre dans mon carnet. Ca vous dit ?

patchacha

Vous aimerez aussi

42 commentaires

Albine 14 février 2019 - 7 h 17 min

Admiratiive…Je le suis comme toujours…..biz

Répondre
Patchacha 14 février 2019 - 14 h 37 min

Trop gentille avec moi, comme toujours !

Répondre
la tulipe 14 février 2019 - 7 h 47 min

Oui, oui, je suis ravie de suivre tes essais et tes oiseaux. Quelle organisation! Une comptine me revient en mémoire : « mon petit oiseau a pris sa volée, sa volée, à la volette…. ». Les tiens sont bien sur leur branche! Bisous

Répondre
Patchacha 14 février 2019 - 14 h 39 min

Ca y est, je vais chantonner « le petit oiseau… » toute la journée !!! Mais après tout, c’est raccord avec mes travaux 😉 , alors c’est bien !

Répondre
mara29 14 février 2019 - 8 h 29 min

Une belle organisation….Je les trouve déjà très beaux ces oiseaux, je m’en contenterais !!!!
Mais l’exigence est la clé de la perfection…. Bonnes recherches,bizzzzzzz

Répondre
Patchacha 14 février 2019 - 14 h 42 min

L’organisation, c’est totalement obligatoire quand on « cumule » comme moi, tant les boulots que les envies !!! Et ce n’est pas à toi que je ferai découvrir que l’effort est une des clés…

Répondre
Marie Claire 14 février 2019 - 8 h 34 min

Belle organisation !! Je ne peux que confirmer l’intérêt de ce genre de book , à bientôt de te retrouver dans tes essais fort réussis , bises

Répondre
Patchacha 14 février 2019 - 14 h 46 min

Des cahiers, j’en tiens depuis si longtemps ! Peur d’oublier, amour du dessin, envies diverses… Et puis les cahiers, c’est beau.
Avez-vous eu l’occasion de refaire un peu de collagraphie ? J’étais en panne sur le sujet depuis un moment, j’avais besoin de me renouveler, mais pour le coup, j’ai ré-ouvert la boîte, et les congés ne suffiront pas !

Répondre
Marie Claire 14 février 2019 - 22 h 33 min

Non on n’a pas fait d’autres collagraphie, on est plutôt dans les teintures. Mais je suis bien d’accord, chaque technique ouvre tellement de possibilités !… d’où l’importance des cahiers. Quant au temps… Même à la retraite on n’en a pas assez…. Lol !

Répondre
Patchacha 15 février 2019 - 10 h 23 min

Les teintures, c’est addictif aussi ! Et le printemps qui arrive, avec toutes ses belles feuilles…

Répondre
Liochka 14 février 2019 - 8 h 56 min

Comme j’aimerais les voir tes carnets !!
Pour ma part, je n’arrive y a tenir ce genre d’ouvrage. Et pourtant, j’adore les feuilleté.

Répondre
Patchacha 14 février 2019 - 14 h 47 min

Il y a autant de façons de faire que de personnes, heureusement !!! Pour ma part, je crois que je suis autant tactile que visuelle, alors les cahiers, j’aime ça…

Répondre
MIP 14 février 2019 - 9 h 17 min

OOOOOOH Un truc de plus à expérimenter… j’adore.. et en plus, les oiseaux, j’adore encore plus….
je vais étudier la question … Merci ma belle..
Bonne journée à toi.. les bisous envoyés par le vent fou vont arriver très vite!!!

Répondre
Patchacha 14 février 2019 - 14 h 48 min

Ils sont arrivés, merci !!! Démarre avec le dernier lien, pas besoin de matériel compliqué et ça marche « tout de suite » !

Répondre
Anne 14 février 2019 - 9 h 21 min

C’est passionnant, ce carnet personnel (je me méfie un peu des mots anglais…) j’adore voir tes essais et surtout lire ce que tu écris dans le 1° point:
Quant du écris que  » s’autoriser à tâtonner, à produire des choses « immontrables » ou totalement décalées, » je pense à une citation d’un basketteur: Mickael Jordan
« Je peux accepter l’échec ; tout le monde échoue un jour.
Mais je n’accepte pas de ne pas essayer. »
C’est ainsi qu’on progresse et on n’arrête pas d’évoluer, de changer; c’est à l’image de la vie, de la création, chez toi infinie, toujours surprenante! C’est un bonheur de venir te visiter!

Répondre
Patchacha 14 février 2019 - 15 h 05 min

Je pensais à toi en écrivant ce billet, parce que je sais que nous procédons toutes deux un peu de la même façon, en essayant encore et toujours de nouvelles choses !
Quant au carnet, ou cahier, ou tout autre nom/objet, j’aime vraiment en tenir un (plusieurs d’ailleurs en fait…) : par amour des traces, des dessins, des erreurs… Du chemin, tout simplement !

Répondre
Mary 14 février 2019 - 9 h 25 min

Est-ce que cela s’apparente à la linogravure?

Répondre
Patchacha 14 février 2019 - 14 h 52 min

C’est une forme de gravure, mais il s’agit plutôt d’ajout de matière que de travail en creux, alors pas besoin de gouge. Ce que j’apprécie dans la technique, c’est la possibilité de trouver « la ligne » autant que le creux. Le lien n°2 propose une vidéo assez courte (et tu peux sauter les 40 premières secondes de présentation) ; les détails sont bien sûr passés sous silence, mais cela donne une idée quant à la façon de procéder.

Répondre
Pascaline 14 février 2019 - 10 h 45 min

Je suis trop instinctive pour réaliser un book ,j aimerais vraiment mais je me connais , il faut que je fasses tout de suite ce qui passe dans ma tête ..
Mais j adore les oiseaux et les chats et j aime vous suivre dans votre démarche , merci de partager.
BEAU TEMPS pour vous et vous protégés.

Répondre
Patchacha 14 février 2019 - 14 h 53 min

C’est un plaisir d’échanger Pascaline, et de la diversité naît la richesse !

Répondre
BETYLE 14 février 2019 - 12 h 22 min

Comme j’aimerais être aussi organisée que toi !!! Des cahiers et des carnets j’en ai déjà une bonne collection …en général je ne vais pas plus loin que les trois premières pages 😉 Je ne parviens pas à prévoir ce que je vais faire, je pars, je me laisse prendre par mon projet et j’adapte au fur et à mesure… Je me demande toujours si c’est par manque de temps que je fonctionne ou si c’est parce je suis impatiente du résultat … Bisous et bonne journée

Répondre
Patchacha 14 février 2019 - 14 h 55 min

On a toutes des fonctionnements différents ! Je crois que je suis organisée de nature, mais l’organisation est devenue obligatoire à cause du cumul des activités : création, blog, boulot, famille, maison, chats… Pourtant, je suis impatient aussi !

Répondre
anja 14 février 2019 - 14 h 51 min

très bien, ton article avec les liens. ce que tu fais est vraiment joli. Tu utilise un printing presse comme vu dans les vidéos? C’est un superbe technique avec des résultats très beaux, mais ça demande beaucoup d’études encore pour moi.

Répondre
Patchacha 14 février 2019 - 14 h 59 min

Je t’avais promis quelques liens, contente qu’ils t’aient plus !
On peut démarrer juste en collant du carton sur du carton, on obtiendra déjà des choses intéressantes. Et en choisissant correctement son papier, on peut imprimer sans presse. Mais sans la presse, je n’aurais pas obtenu les détails sur l’aile du 2ème oiseau, et ce serait mentir que de dire que c’est facile et immédiat !

Répondre
TIFFANY 14 février 2019 - 19 h 11 min

très intéressant ton article, comme toi j’ai besoin de tenir des carnets de croquis et d’essais et notes, , très utiles, et source d’inspirations, merciiiii , Tiffany

Répondre
Patchacha 14 février 2019 - 19 h 38 min

Je suis contente qu’il t’ait intéressée ! Et puis, les carnets, d’une part c’est joli, et d’autre part cela permet de se libérer la tête en toute tranquillité !

Répondre
CLAIRE 14 février 2019 - 22 h 08 min

Eh bien j’admire … Perso, je suis incapable de tenir un sketchbook, alors même que je trouve ça génial !
Lorsque je fais quelque chose, je pars au hasard … et c’est bien vrai que si je voulais refaire, je ne pourrais pas !
Merci pour les liens sur la collagraphie. Pas le temps d’y aller ce soir, mais c’est sûr, je reviendrai voir ça de près car c’est toujours aussi tentant de voir tes « exercices » !!!
Bises

Répondre
Patchacha 15 février 2019 - 10 h 20 min

On a chacune nos façons de faire, et c’est bien ainsi ! Mais pour des activités comme la teinture, végétale ou « chimique », il est dommage de ne pas noter parce que c’est toujours un peu délicat de reproduire. Et puis les bonnes recettes, autant les garder !!!

Répondre
TIC tics 14 février 2019 - 23 h 44 min

Je ne sais pas garder des traces de mon travail, pourtant j’en rêve quelque fois !
Il me semble que les essais sont trop sérieux en fait.
Je pars le nez au vent et je défais pour refaire parce que je me trompe beaucoup !
Je suis admirative de ta façon de faire !

Répondre
Patchacha 15 février 2019 - 10 h 21 min

Tout n’a pas besoin d’être noté, heureusement !!! Mais les bonnes recettes, que ce soit en cuisine ou ailleurs, autant les conserver 😉 !

Répondre
Claudine G 15 février 2019 - 9 h 15 min

Il m’arrive de faire quelques croquis et essais que je garde précieusement mais ce n’est pas systématique… Je suis bien loin de ton organisation… cela dit je fais moins de recherches que toi !
C’est toujours un grand plaisir de découvrir tes articles et tes recherches…
Bonne continuation

Répondre
Patchacha 15 février 2019 - 10 h 24 min

Le croquis d’un montage, une association de couleurs, un dessin de quilting… C’est bien d’avoir ne serait-ce qu’un petit carnet pour garder quelques traces !

Répondre
solange b 15 février 2019 - 11 h 38 min

Il est superbe, c’est vrai que le dessin et la création n’ont plus de secret pour toi.
Deux ans que j’en ai un. Un seul où je note les pas à pas des ouvrages, matériaux échantillon, mais en même temps tous les temps forts: sorties, voyages, lectures, dédicaces avec une ou deux photos ou dessins pour illustrer. Finalement en le suivant régulièrement cela ne prend pas trop de temps et cela éloigne le stress, pas besoin que cela soit parfait car c’est intime. C’est coloré et bien utile.

Répondre
Patchacha 15 février 2019 - 11 h 53 min

C’est une belle idée que d’ajouter les temps forts ! Il y a plein de choses dont on a envie de se souvenir, et griffonner sur un pense-bête qui finira perdu, c’est dommage. Et ta remarque est vraiment juste, inutile d’avoir un cahier parfait, ce qui compte c’est vraiment le plaisir de créer !

Répondre
Mimiblue 16 février 2019 - 18 h 44 min

Bien sûr, moi aussi je tiens un ou des sketchbooks…. J’en ai au moins un de terminé et je crois deux en route. J’y note ce que je croise d’intéressant sur le net, les idées qui me viennent, des couleurs et j’y fais quelques petits essais…. J’ai quelques échantillons de teintures naturelles faites à partir d’écorces, de feuilles et de fleurs, en un mot j’y note les résultats de mes expériences afin qu’en cas de succès je puisse retrouver la recette. Je dessine mes projets et je fais tout autre chose…. Mais c’est le plaisir du sketchbook : l’ouvrir de temps en temps pour se rappeler ce qu’on y avait noté ou pour y puiser de quoi rebondir sur un nouveau projet…. J’aime beaucoup le tien et tous tes essais de collagraphie d’oiseaux. J’ai l’impression d’y voir mes moineaux ! Entre la voisine et nous il y a une clôture que nous avons doublée de panneaux de bois peints. Les moineaux ont pris l’habitude de s’y tenir en rang d’oignons. On en compte souvent une douzaine au moins et à la moindre alerte, ils plongent littéralement dan le troène taillé juste à côté. Pour nicher ils ont l’habitude de se glisser dans les alvéoles des tôles du toit de la voisine alors, d’année en années, sont-ce les mêmes parents qui restent ou bien sont-ce les enfants qui prennent la place des adultes ? Voilà près de 7ans qu’ils sont une bonne douzaine…. Je doute qu’il s’agisse des mêmes ? ….

Répondre
Patchacha 19 février 2019 - 16 h 23 min

Carnet ou pas carnet, les avis sont partagés, mais je crois bien que nous n’avons pas toutes les mêmes besoins. Pour la teinture, je pense quand même que c’est incontournable !
Et puis, comme tu le soulignes, il y a le plaisir de « l’objet ».
Des moineaux en rangs d’oignons, cela ferait un beau sujet, en impression ou en piqué libre. Envoie-moi tes oiseaux, que je fasse une photo !!!

Répondre
Miryl 21 février 2019 - 17 h 15 min

Déjà de beaux tirages me semble-t-il…
Des sketchbooks, oui, j’en ai eu, mais j’ai un peu laissé tomber car comme tu dis, cela demande quand même du temps. Dommage, ce peut être bien utile pourtant.
J’admire ton organisation

Répondre
Patchacha 22 février 2019 - 11 h 20 min

Une première étape que ces tirages, j’avais envie d’évoluer dans mes techniques de collagraphie ! Mais cela demande à être approfondi…
Pour les sketchbooks, je crois que je pourrais difficilement m’en passer (à moins d’avoir des bouts de papier partout 🙂 !), mais c’est certainement parce que j’ai toujours différents projets en parallèle…

Répondre
mélilotus 23 février 2019 - 21 h 18 min

Un régal, tous ces pious « -« 

Répondre
Patchacha 24 février 2019 - 12 h 01 min

Des essais, pour des projets à venir… Enfin, quand j’aurai le temps !

Répondre
pascalinette 28 février 2019 - 11 h 02 min

beau travail,pour toi ce sont des essais mais ta méthode est au point,il faut toujours persévérer et noter les problèmes te permet d’avancer et de trouver ce que tu veux réellement;j’admire tes oiseaux,ils inspirent beaucoup

Répondre
Patchacha 28 février 2019 - 22 h 05 min

Un de ces jours, j’écrirai « quelque chose » pour permettre à celles qui en ont envie de démarrer avec ce genre de techniques. En attendant, je continue à dessiner des oiseaux, je voudrais réaliser des tableaux tissus avec ce genre de motifs…

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience ou à des fins statistiques. Naviguer sur ce site implique un accord avec nos conditions. Accepter En savoir plus

close

​Créations textiles, teintures, ecoprint... Lancez-vous !

  • angle-double-right
    ​Abonnez-vous à la Newsletter pour recevoir les derniers articles.
  • angle-double-right
    ​Démarrez tout de suite en téléchargeant le guide "Piqué libre ludique" offert !