Tuto impressions végétales

Ecoprint, teinture, peinture

tuto empreintes végétales

Sur un chemin de table, un foulard ou un sac, les impressions végétales sont une jolie manière de laisser entrer un peu de nature dans son quotidien. Les techniques pour obtenir des empreintes ne manquent pas, j’en parle régulièrement sur le blog. J’ai choisi de rassembler dans un même article non pas un tuto impressions végétales, mais 5 mini-tutoriels, histoire d’avoir « tout » sous la main, ou plutôt sous les yeux, avant de se décider. Nouveautés ou rappels, j’espère que cela vous permettra de créer facilement avec des feuilles !

Mini-tuto #1 – Tuto impressions végétales à partir de feuilles peintes

Il est assez simple de réaliser des motifs de feuilles sur du tissu à partir d’un matériel plutôt basique.

Matériel

  • de la peinture pour tissu (ou de l’acrylique + un medium pour tissu)
  • du tissu (à laver au préalable s’il est neuf)
  • des feuilles
  • des barquettes pour la peinture
  • un rouleau dur et une éponge
  • de quoi protéger son plan de travail (papier journal par exemple)
  • un fer à repasser pour fixer la peinture

Comment faire ?

Choisir des feuilles de différentes tailles et formes et les essuyer délicatement. Disposer sur un petit bac ou une barquette la peinture, ou un mélange de peinture. A l’aide d’une éponge, enduire uniformément le dessous des feuilles. Poser la feuille face peinte délicatement sur le tissu, la recouvrir d’un peu de papier essuie-tout et passer le rouleau sur l’ensemble. Il faudra appuyer plus ou moins selon l’épaisseur de la feuille choisie. Retirer ensuite le papier et la feuille, et recommencer jusqu’à ce que vous soyez satisfaite de votre travail ! Laisser sécher, puis repasser la peinture en suivant les instructions du fabricant.

impressions végétales

Le travail présenté ci-dessus a été réalisé avec de l’acrylique bleue mélangée à un médium pour tissu. Ce dernier évite à la peinture de durcir le tissu.

Mini-tuto #2 – Ecoprint

Vous le savez, j’affectionne particulièrement cette méthode qui permet d’obtenir une empreinte sur du tissu par simple contact. Pour faire ses premiers pas, la soie est parfaite.

Matériel :

  • des feuilles
  • de la soie
  • un rouleau et la ficelle
  • une grande casserole.

Comment faire ?

Disposer les feuilles sur le coupon de soie. Enrouler le tout autour d’un morceau de bois, ficeler serré et mettre dans une casserole d’eau. Amener doucement jusqu’au point de frémissement, laisser chauffer ainsi environ 1h30. Sortir le bundle, attendre que cela refroidisse un peu et dérouler.

bundles ecoprint

Cette première approche sur la soie est archi-basique (attention, pas sur coton), simple à mettre en œuvre et donne plutôt de bons résultats sans matériel ni connaissances particulières. Ne vous en privez pas !

réalisations eco print

Il y a de nombreuses façons d’obtenir des empreintes par contact. Alors si vous accrochez et que vous souhaitez aller un peu plus loin dans la connaissance des feuilles à utiliser comme dans la façon de faire avec des tissus moins « faciles » comme le coton, le lin, le chanvre, c’est là :

Je veux aller plus loin en ecoprint

Mini-tuto #3 – Tataki zomé

Le tataki zomé est la technique qui consiste à frapper des feuilles avec un marteau pour obtenir des empreintes. Je vous en ai souvent parlé aussi, j’ai même écrit un guide sur le sujet, parce que ça marche encore mieux quand on fait les choses dans les règles de l’art. Surtout avec les fleurs !

Un bref rappel quand même…

Le matériel

  • des feuilles,
  • du tissu,
  • un marteau
  • du sulfate de fer.

Le procédé

Marteler les feuilles posées sur le tissu avec un marteau, tremper dans du sulfate de fer pour révéler l’empreinte.

tataki zomé sur lin

La première approche est facile. Plus délicat est le sujet des fleurs, comme je l’ai dit plus haut. Mais elles donnent de jolis résultats. Quant aux feuilles, à condition de bien les choisir et de doser ses bains correctement, elles peuvent donner lieu à de nombreux projets !

Je veux en savoir plus

Mini-tuto #4 – Monotypes

Le monotype est une technique d’impression qui permet d’obtenir une œuvre unique.

Le matériel

  • une plaque rigide : verre, plexiglass, ou gelli plate
  • de la peinture acrylique (+ medium si on travaille sur du tissu)
  • un rouleau
  • des feuilles

Méthode

Étaler finement la peinture sur le support avec un rouleau. Poser les feuilles, puis le tissu en évitant les plis. Passer ensuite un rouleau propre sur le tissu, soulever délicatement : c’est fait !

Personnellement, ce sont surtout les empreintes fantômes que j’apprécie (échantillons au premier plan sur la photo). Quand on enlève les feuilles de la plaque après la première impression, il reste de la peinture sur le support : les feuilles ont en effet agi comme « écran » entre le tissu et la plaque. Il suffit alors de poser un nouveau morceau de tissu, de passer le rouleau, et on obtient une impression des feuilles « en plein ».

monotype feuilles

Mini-tuto #5 – Cyanotypes

Le cyanotype est un procédé ancien qui utilise une solution photosensible. Appliquée sur tissu ou papier, elle donne un bleu lumineux.

Matériel :

  • végétaux divers
  • du citrate d’ammonium ferrique et du ferricyanure de potassium (il existe des kits)
  • du tissu ou du papier
  • un peu de soleil

Comment faire ?

Mélanger les produits, étaler la solution sur le tissu (opérer dans une pièce sombre) , poser les végétaux choisis sur le tissu, et exposer au soleil. Au bout de quelques minutes, retirer les feuilles et rincer.

La méthode, ainsi que divers essais, ont été détaillés dans un article précédent.

cyanotype

Voilà, non pas un tuto impressions végétales, mais cinq mini-tutos pour réaliser des empreintes… J’aurais pu aussi mentionner la peinture-soleil qui consiste à exposer un tissu enduit d’acrylique sur lequel on pose des végétaux, un peu à la façon des cyanotypes.

Et peut-être ajouter aussi l’utilisation possible de pochoirs ou tampons, mais là, on n’utilisera plus directement le végétal.

Alors, quelle technique choisir pour ses empreintes végétales ?

Cela dépendra de l’effet recherché, de l’usage que l’on souhaite faire du tissu imprimé et du matériel que l’on a à portée de main !

La méthode la plus simple pour moi ? Le tataki zomé, qui demande très peu de matériel. Juste derrière, les feuilles peintes posées sur le tissu.

Ces deux techniques permettent de créer facilement des petites pièces à broder.

Obtenir du bleu, du rouge, de l’orange ? Feuilles peintes et monotypes, forcément. Mais pour des pièces un peu grandes, l’utilisation de peinture demande des précautions pour conserver un fond propre.

Ma technique préférée ? L’ecoprint bien sûr ! Pour la douceur des coloris obtenus, pour la profondeur des motifs que l’on peut obtenir, parce que c’est la feuille qui intervient directement dans le processus… Pour le plaisir de ramasser des végétaux aussi et pour la joie de porter les pièces réalisées ainsi !

T-shirt ecoprint

Superpositions, surimpressions, zones plus ou moins foncées : je suis plutôt fan de mon dernier T-shirt. L’ecoprint est une technique de choix en matière d’upcycling. Pour cette pièce, je suis en effet partie d’un T-shirt blanc à l’origine, mais qui avait trop grisé à mon goût. Là, il est vraiment reparti pour un tour !

Pour finir, un petit récapitulatif…

infographie empreintes végétales

Alors, quel « tuto impressions végétales » vous tente ? A vous de choisir désormais !

26 Commentaires

  1. Silvia

    Merci beaucoup! Tutos très clairs, j’irai essayer

    Réponse
    • Patchacha

      A essayer sans hésiter, les multiples techniques permettent de choisir en fonction du temps dispo, du matériel, de l’envie…

      Réponse
  2. mariekafer

    wahou j’adore et pour moi ce sera la méthode la plus simple avec un grand MERCI pour les tutos c est déjà un cadeau!!!
    bises et bonne journée!

    Réponse
    • Patchacha

      On démarre par le facile, on accroche et trop tard… On a mis le doigt dans l’engrenage… 😉

      Réponse
  3. Mara29

    Tu es la magicienne de la teinture ! Serais-tu tombée dedans quand tu étais petite ? Un grand
    merci pour le partage…. et bravo pour tes réalisations pleines de douceur !
    Bizous

    Réponse
    • Patchacha

      Y’a un truc avec les teintures, tu as remarqué !!! Mais va savoir quoi…

      Réponse
        • Patchacha

          En tout cas si c’est un virus, il ne contamine que si l’on veut bien être contaminée !!! C’est déjà ça…

          Réponse
  4. Christine

    Super ce récapitulatif ! J’ai réalisé un tableau avec des empreintes de feuilles peintes à l’acrylique, c’est une technique que j’aime beaucoup, pour sa simplicité. Mais il est vrai que toutes les techniques me plaisent en fonction du temps dont je dispose.
    Je pense approfondir la technique du cyanotype et peut-être la proposer à mon groupe d’art textile quand les beaux jours seront revenus

    Réponse
    • Patchacha

      Le cyanotype, ça vaut le coup d’être tenté au moins une fois, et je crois que dans le cadre d’un groupe, c’est parfait parce qu’on achète les produits à plusieurs. Si on n’accroche pas, pas de gaspillage. Et on a toutes des idées différentes sur ce qui peut être en contact avec le tissu, c’est motivant et enrichissant !

      Réponse
  5. Rome Christine

    Merci pour toutes ces belles créations.
    Juste envie d’essayer la nature nous offre la matière première qu’elle générosité !

    Réponse
    • Patchacha

      Ah oui, il faut essayer, c’est le moment ! Et il y a tellement de possibilités…

      Réponse
  6. pascalinette

    merci pour le tuto bien détaillé,çà doit te prendre un temps fou;j’admire ton tee shirt ;très bonne semaine

    Réponse
    • Patchacha

      Les tutos, oui ! C’est bien pour cela que j’ai décidé de fonctionner différemment côté blog désormais ! Quant aux T-shirts, je compte bien ne pas m’arrêter là, j’en ai plusieurs des défraîchis !

      Réponse
  7. Anne G

    C’est un gros travail de résumé que tu nous offres; je vais relire en détail pour peut -être glaner des trucs; récemment j’ai donné on lien te citant car tu disais arrêter l’impression de rouille en rinçant au bicarbonate de soude.
    Ce sont ces riens partagés qui nous font avancer.
    Quant à tes photos, ton travail, SUPERBE!!
    Encore, merci!

    Réponse
    • Patchacha

      Merci Anne pour ta visite, et tes encouragements ! Je continue à travailler, même si je publie moins. Et l’ecoprint me fascine toujours autant !

      Réponse
  8. Mimiblue

    J’aime beaucoup le classement par thème, on retrouve bien plus facilement le ou les articles que l’on a en mémoire. Tes tutos sont clairs et faciles à suivre, la débutante s’y retrouvera très aisément. En un mot tu as bien travaillé. Je reviendrai me promener dans tes pages, c’est évident. Mais là je me sauve, je dois aller chercher de la nourriture pour mon chat : il faut qu’il mange à tout prix alors je fais tout et plus encore pour y arriver. La nouveauté à l’air de lui plaire, je vais aller acheter tout un éventail de choses nouvelles…. Il est très malade et je veux qu’il survive : la maladie des reins tellement redoutée qui n’arrive jamais chez les jeunes chats… Nelson n’a que trois ans mais le voilà insuffisant rénal chronique. Un truc mortel redoutable. Il semble remonter une vilaine pente depuis deux jours : je suis optimiste le matin et démoralisée le soir.

    Réponse
    • Patchacha

      Je suis contente de te lire, je m’inquiétais pour Nelson, je sais bien que les reins, c’est sérieux ! Tant mieux s’il mange à nouveau. De notre côté, on lui envoie de bonnes pensées !

      Réponse
  9. la tulipe

    Quel beau récapitulatif! Je ne sais pas si je m’y essaierai un jour mais c’est un bonheur de lire tes explications et de voir tes teintures et ce que tu en fais. Ton petit carnet est toujours dans mon sac. Même au temps du téléphone où on peut notre tout dessus! Bises à toi et caresses aux Chats

    Réponse
    • Patchacha

      La teinture en général, et les impressions végétales en particulier, c’est un monde à part entière… On a envie, ou pas (le temps, ou pas…). Si un jour tu veux essayer, peins des feuilles à l’acrylique, il faut peu de matériel, et le succès est garanti ! Après, si tu veux recycler des T-shirts, il faudra passer aux marmites secrètes 😉 !

      Réponse
  10. CLAIRE AVOINETTE

    Qu’il est beau ton tee-shirt !!! Eblouissant même !
    Pour moi, ce serait l’écoprint qui me plairait, mais je ne savais pas que c’était sur de la soie (ou bien c’est sur ce support que ça fonctionne le mieux ?) … Sinon, les feuilles peintes me semblent faciles à faire, et je découvre l’utilisation du médium pour tissu …, le tataki zomé a déjà été essayé mais je n’ai pas utilisé le sulfate de fer, donc résultat fade … ,le monotype semble facile à essayer, le cyanotype bien sûr me fait envie depuis longtemps, mais le produit vu sur le Net est assez onéreux …
    Bref, tu l’auras compris, j’aime bien tout essayer, et tes conseils précieux me seront utiles le jour où je me déciderai .. et parfois, cela prend du temps !!!
    Merci à toi pour tout ça …
    Bises

    Réponse
    • Patchacha

      L’ecoprint, ça marche sur tous les tissus naturels, mais c’est sur la soie que cela fonctionne le plus facilement. Voilà pourquoi j’ai préconisé ce tissu dans le tuto. Pour travailler sur coton (ou lin, ou chanvre), il faut préparer ses tissus, c’est une autre histoire, mais le jeu en vaut la chandelle !
      En tout cas, tu peux peindre des feuilles facilement, c’est rapide à faire et tu as sûrement des restes de peintures pour tissus. En attendant de te lancer dans l’ecoprint !!!

      Réponse
  11. Liochka

    je suis comme toi, le rendu de l’ecoprint me fascine !!!
    mais si j’avais à me lancer, je prendrais la première qui me parait plus abordable pour mon niveau.
    En tout cas, merci pour toutes ces explications.

    Réponse
    • Patchacha

      J’aurais tendance à dire que c’est un bon début, mais rien n’empêche de démarrer avec l’ecoprint : un rouleau, un peu de tissu, des feuilles et une marmite… Et le plaisir de la découverte ! On ne peut pas être déçue.

      Réponse
  12. Arlette

    Bonsoir,
    Articles super intéressants, le tataki zomé marche bien chez moi, et je vais me mettre à faire la suite. Merci pour toutes ces petites aides, y a plus qu’à
    Bon weel-end

    Réponse
    • Patchacha

      C’est toujours bien de pouvoir varier les techniques ! Et on finit par avoir sa préférée…

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai toujours adoré les fleurs. Les tissus aussi !

Associations de matériaux, superpositions en tout genre, un peu de broderies main, un rien de piqué-libre… J’aime jouer avec les formes et les matières. Et j’aime partager mon univers.

Téléchargez les ateliers « Teinture facile/piqué libre !