Un tablier… Et pourquoi pas ?

Le tablier…

Pièce incontournable des garde-robes féminines des années 50, des années 60 aussi, et peut-être même après. Quelles images vous viennent quand vous lisez ces mots ? Pour ma part, je vois ma mère et ma grand-mère qui portaient des blouses, sortes de chasubles-tabliers boutonnées devant, à longueur de journée. Inutile de dire que ce n’était pas le genre d’article que j’avais envie de réaliser.

Non, moi, j’avais envie d’un tablier en lin. Et pas pour porter tout le temps, évidemment, mais juste pour l’atelier ou le jardin. En plus, je voulais qu’il ait une forme particulière, qu’il s’enfile par la tête et que les bretelles se croisent à l’arrière. Qu’il ait presque une allure de robe. En fait, c’est un tablier japonais que je voulais ! J’ai mis un moment avant de trouver le modèle qui me convenait. Un moment aussi avant de trouver le temps de le coudre

tablier en lin

Il a suffi d’un dimanche pluvieux, et le voilà enfin réalisé ! Je peux le porter comme une robe un peu évasée, simplement sur un caleçon et un T-shirt. Juste ce que je voulais.

tablier à coudre

Peut-être qu’il me faudrait décorer un peu le haut de mon tablier en lin ? J’avais envisagé de l’éco-print mais peut-être que ce sera de la broderie… ou rien, je ne sais pas encore.

J’utilisais bien sûr déjà une blouse, pour la collagraphie notamment ; je la réserverai désormais aux travaux les plus salissants. Et dans ma « collection » de tabliers, je compte aussi deux jolies petites pièces…

tabliers d'enfants

Décidément, c’est un vêtement qui fait ressurgir les souvenirs : le rayé à col blanc, je le portais quand j’étais au CP ! Une vraie petite fille modèle… Quant à l’autre, le petit jaune à carreaux, mes souvenirs sont plus flous, je sais juste que je l’adorais… Je n’ai jamais eu le cœur de m’en séparer !

Pour revenir à aujourd’hui et pour conclure ce billet, je vous propose des liens vers des tutoriels qui ont attiré mon attention lorsque je cherchais un patron.

Tutos tabliers

De gauche à droite :

Juste pour le cas où l’une ou l’autre aurait aussi envie d’un tablier en lin…

patchacha

 

Enregistrer

49 thoughts on “Un tablier… Et pourquoi pas ?

  1. Très sympa , ce tablier ! J’ai un exemplaire de ce tablier dans une petite taille , il faudra que je le fasse pour ma petite- fille !
    A l’école, étant enfant, je portais des sarraus que ma mère cousait dans des cotonnades à carreaux ….Mais je n’ai pas gardé de modèle …Tant pis ! Bizhhhhhhhhhhh

    1. Certaines d’entre nous ont porté tabliers ou sarraus à l’école. C’est là qu’on voit que les temps ont vraiment changé !!! Je suis sûre que ta petite fille préfèrera un tablier croisé plutôt qu’un sarrau…

  2. Quelle bonne idée ! Je vais m’y mettre lors du prochain we pluvieux. Pour ma part j’ai profité de ce dimanche de pluie pour me coudre un chemisier dans un vieux tissu à fleurs que m’a donné une amie. Il y avait encore une étiquette en francs dessus …

  3. J’ai fait souvent ce tablier dans un patron pour enfants, mais le tien, en lin, est superbe. Mais tu n’oseras jamais le salir!! Ce serait trop dommage et il faudra un tablier pour protéger le tablier!!
    Bises admiratives!

    1. C’est toujours sympa un joli tablier. Et pas si long à faire : une 1/2 journée tranquille, et le tour est joué. Mais je sais bien que les 1/2 journées tranquilles ne sont pas si fréquentes…

  4. il y a longtemps que je veux en faire un….et comme toi je cherche un bon tuto, tu as choisi lequel ? à moins que tu ne fasses comme moi tu mixtes un peu tout….

    1. A vrai dire, j’ai fait le mien avec un patron acheté sur Etsy (je voulais vraiment des pans qui se recouvrent bien à l’arrière, pour pouvoir le porter en robe). Mais je n’ai souhaité vous présenter que des modèles gratuits. Celui que se rapproche le plus du mien est le dernier, il est justement assez « couvrant » à l’arrière.

  5. Trop beau ce tablier… trop beau pour être sali… ou bien tu décides de t’essuyer les doigts plein de peinture ou d’encre…et au final tu peux obtenir un tableau abstrait sur toile, une véritable oeuvre d’art.
    Tu es conservatrice. Je me souviens vaguement de quelques tabliers que je portais à l’école, mais ils étaient trop moches, je n’aurais jamais voulu les garder 😉

    1. Je penche pour l’œuvre d’art à la fin… On peut rêver !
      Quant à mes petits tabliers, ils ont longtemps été conservés par ma mère. Ce n’est que lorsqu’il a fallu vider la maison familiale que je les ai retrouvés, et là, il m’a été impossible de les jeter. Un jour ou l’autre, ils seront intégrés dans une réalisation…

  6. la forme, le lin bistre, il me plaît ce tablier. Je ne me souviens pas d’un tablier particulier de mon enfance, en revanche j’avais cousu en cours à l’école un tablier dans un tissu à carreaux.

    1. Les tissus à carreaux… Parfaits pour ce genre de pièce ! Celui-là ira aussi bien au jardin que dans l’atelier, à cause des poches. Peut-être que j’en ferai un autre, plus court, pour la cuisine…

  7. Trop beau tablier à la japonaise !
    Que de cordes à ton arc ! que de diversité dans ton travail …
    je reste admirative et je découvre plein de nouvelles techniques, écoprint, collagraphie et autres … peut-être qu’un jour j’essaierai.
    Je suis très contente d’avoir fait ta connaissance à Plomelin et ton carnet m’accompagne .

    1. Je trouve que je traîne déjà trop souvent avec de vieilles fringues… Ce tablier me sert déjà pour éviter à tous les fils qui m’aiment trop de se coller à moi ! Par contre, il n’est pas encore sorti, il a fait trop froid, mais je compte sur un été chaud 😉 !

  8. j’adoooore !! moi aussi je veux un tablier de la sorte… mais pour le porter en robe !!! Merci pour les liens.. qui sait, je vais peut être reussir à remettre la MAC en route !

    1. Si j’ai cherché un modèle si longtemps, c’est aussi parce que je voulais le porter en robe ! Le dernier patron te décidera peut-être à relancer la machine. Ou le second, que tu peux faire pour tes filles aussi… Mais là, il faudra porter un petit short dessous 😉 !!!

  9. Ah les blouses!!! J’en ai portées jusqu’en 3e! Et bien contente de m’en défaire au lycée! Dès que j’ai vu ton titre, il m’a interpelée… je coud en ce moment un tablier pour l’anniversaire de la belle-mère de ma fille qui est crêpière; je le personnalise …un peu breton… je le montrerai prochainement.
    Le tien n’a rien d’un tablier classique, mais beaucoup plus élégant et chic!!! Je dis comme les filles, n’auras-tu pas peur de le salir?…en tout cas BRAVO !

    1. Les tabliers ne sont pas allés au-delà du CP dans mon école, alors je les regarde d’un œil attendri. Et j’ai retrouvé des photos de l’époque, c’est drôle…
      Un tablier sali, c’est un tablier qui a une histoire, alors peu importe si cela lui arrive. Je vais le refaire en robe de toute façon…

  10. J’aime bien les tabliers. J’en ai porté un chaque jour jusqu’à ma retraite. Il a sauvé pas mal de mes vêtements de la peinture, la colle, le feutre, etc…
    Depuis que je suis à la retraite, je n’en porte plus jamais, même pas pour la cuisine.
    J’ai le patron de ce modèle croisé pour un enfant mais je n’ai jamais osé me lancer.
    Bises

    1. C’est particulièrement rageant de salir ses vêtements au boulot avec colles et peintures, alors j’imagine aisément que les tabliers t’ont rendu service ! Et j’imagine bien aussi que tu aies eu envie de passer à autre chose…
      Les modèles croisés sont assez faciles à réaliser en tout cas.

  11. Super ce modèle, j’aime bien les tabliers, les miens ressemblent au dernier modèle. Ils restent dans mon atelier car je les utilise lorsque je fais de la peinture, du rangement, ou du bricolage.

    1. Ce genre de modèles est vraiment sympa, pas étonnants que tu en aies plusieurs. Je crois d’ailleurs que j’en ferai d’autres, que je laisserai dans différents endroits : un dans la serre, un au potager… Enfin, je rêve un peu. Ils sont simples à réaliser, mais le temps file trop vite !

  12. J’ai toujours vu ma Maman porter un tablier lorsque nous étions petits( famille nombreuse oblige), et ma belle-mère toute sa vie (les bons vieux tabliers vintage à fleurs). Et puis j’en ai porté toute ma scolarité … et lorsque j’ai commencé à travailler aussi, ma Maman m’en avait fait de jolis, avec une belle bande brodée sur le devant … Lorsque j’ai changé d’employeur, le suivant m’a dit que ma blouse faisait danseuse, et m’a donné un truc horrible, informe, avec une ceinture qui me donnait l’air d’une montgolfière !!!
    A ce jour, je ne sais pas cuisiner sans tablier, et j’ai une blouse de coton (de laboratoire) dans mon atelier, que j’utilise pour les travaux salissants. J’aime essuyer dessus mes doigts pleins de peinture, car elle ressemble à un tableau !
    Du coup, je trouve ton tablier bien plus sympa, bien qu’il ne protège pas le bas des manches ! Tu as eu raison de le faire en lin, matière qui te plaît et que tu porteras d’autant plus agréablement. Y’en a marre d’être sage, économe, raisonnable, etc … il est bon de se faire ce petit plaisir, doublé de la fierté de l’avoir réalisé toi-même. Non mais !
    PS : Ta petite blouse est adorable, mais la grande me fait penser à un drapeau … heureusement que le col blanc est là !!!
    Bises

    1. J’aime bien lire les souvenirs des unes et des autres autour de ce vêtement ! Bien sûr, les plus jeunes d’entre nous n’ont pas porté de tablier à l’école… En ce qui concerne mon tablier rayé, je crois qu’il allait bien avec l’élève sérieuse que j’étais alors !
      Pour le bas des manches, tu as raison, il faudra les retrousser. Mais c’est un tablier que je porterai surtout pour éviter les fils et remplir mes poches. Ou comme robe aux beaux jours. Au moment des grandes peintures, je ressortirai peut-être la blouse. Enfin, on verra…

  13. Ton tablier est très élégant, j’aime sa coupe. Oh la la , que de souvenirs as-tu remués? J’avais droit à un tablier neuf tous les ans et je mesouviens du moment où j’allais l’acheter avec ma mère. Elle s’en achetait un pour elle aussi (instit en maternelle, c’était pratique!!!) Je me souviens particulièrement de deux tabliers. J’aurais adoré les retrouver comme tu as retrouvé les tiens. J’ai eu deux derniers tabliers bleus l’année de seconde où j’étais en internat. Ca a été la dernière année où les tabliers étaient obligatoires, ils l’étaient juste pour les internes, nous étions repérées! Ces deux là, je n’en ai pas la nostalgie…
    Mon stage à Pont l’Abbé est du patchwork improvisé, le rêve pour moi!!! Et nous poursuivons par une autre semaine de vacances tout près, donc FORCEMENT, nous nous verrons :-))) Bisous

    1. Étonnant ce qui revient en mémoire quand on évoque les tabliers !
      Et pour le stage, tu vas sûrement te régaler, en effet… Et j’aurai la chance de te rencontrer, ça c’est très chouette aussi.

  14. Ton tablier ressemble un peu à celui que j’avais voilà de nombreuses années : il était en coton vichy bleu turquoise et le long des bretelles courait un petit volant bien pénible à repasser après chaque lavage. C’est peut-être cela qui m’a fait ôter définitivement ! J’en ai tout de même un accroché dans l’arrière-cuisine pour les cuissons particulièrement éclaboussantes sinon je n’en porte plus et c’est un tort (ça c’est mon joli pull qui le dit !)…. Dès que je me remets à la couture, je reviens visiter tes liens car ton modèle me plait énormément…. sans ceinture, sans noeud, sans bouton…

  15. Très joli…. et bien pratique !!!
    Je me suis souvent arrêtée devant ce style de tablier que j’aime beaucoup… mais je ne jamais allée plus loin !!!
    Belles créations
    Bizzzhhhh

  16. j’adore ton tablier(qui n’a rien à voir avec les blouses de nos grands mères,je confirme!!ma mère avait un magasin et elle en vendait beaucoup!!)j’adore en lin et çà fait vraiment plus une robe,tu n’as pas peur de la salir avec tes patouilles??elle est trop belle!!

    1. Alors tu es bien placée pour connaître l’histoire des tabliers ! Non, je n’ai pas peur de salir, pour les peintures, je mettrai mon autre blouse. Celui-là servira surtout pour les fils… Et au jardin, lorsqu’il fera beau et chaud !

  17. C’est vrai que c’est un vêtement que l’on porte et dont on ne parle peu, peut-être par habitude, on l’enfile dans un réflexe, un geste automatique, ça fait partie de nous.
    Ton tablier a une forme sympa, j’en avais fait à mes enfants pour faire de la peinture ou pâte à modeler ou pour m’aider à la cuisine, c’était facile à enfiler, rien à régler, ça leur allait, c’est tout.
    Je pourrais peut-être m’en faire une à mon tour, c’est une belle idée.
    Je pense justement que j’ai une vieille blouse dans les tons rouges et gris pour aller au jardin, une éternelle qui me protège des épines de tous côtés. Je pourrais peut-être en faire une nouvelle, dis donc, parce que justement, j’ai vu que je m’étais fait accrochée par un coude un peu trop violemment.
    Merci

    1. Même pas besoin d’avoir abimé un tablier pour en faire un autre… Celui-là a en effet une forme facile, à faire comme à porter, et je compte bien m’en servir en jardin : il est ample et léger, avec de grandes poches. J’attends les beaux jours avec impatience !

  18. Il est super classe ton tablier ! j’adore l’inspiration japonaise, les robes, les tops, et ton tablier.. et puis j’aime aussi les tabliers, j’en ai une jolie collection, je ne sais pas cuisiner sans, ni manger d’ailleurs :), et ton modèle me fait de l’oeil
    pour le souvenir d’école, et bien, je me souviens que je me cachais derrière le canapé pour enlever ma blouse avant d’aller à l’école (souvenir de maternelle) je détestais ça, je ne sais pas pourquoi car les blouses étaient mignonnes comme tout, elles sont toujours chez mes parents… une en vichy rose avec un petit col claudine avec du croquet au bord, une bleu ciel avec un joli col blanc et les poignets blancs, les 2 cousus par maman qui était tailleur… mais bon j’étais une rebelle mdr ! toujours d’ailleurs 😉

    1. On dirait bien qu’on n’avait pas envie d’entrer dans le cadre ! Bah, je crois que c’est un signe de bonne santé…
      Et avec tous les voyages, tu as le temps d’enfiler un tablier ?

      1. Ho oui j’adore cuisiner, quelques uns de mes tabliers sont des souvenirs de vacances  » tiens aujourd’hui je vais faire une poutine avec le tablier de Barcelone, ou une paëlla avec celui de London  » 😉
        j’ai aussi un job hors cadre qui colle tout à fait à ma personnalité ;)..

  19. Oh la la ! C’est sympa… J’aimerais bien avoir le même 😉 !
    J’ai porté avec grand plaisir des tabliers pendant mes années en maternelle… mine de rien, c’est pratique pour éviter les taches et pour transporter des petites choses utiles !!! … Et j’imagine qu’elle va bien te rendre service autour de tes mystérieux chaudrons !!! Bon WE Patchacha et encore BRAVO pour cette création couture !

    1. Ces petits tabliers d’enfants… Souvenirs amusants, un peu émouvants aussi. Les années ont filé à toute allure…
      Et tu as vu juste, des chaudrons vont mijoter ce week-end… Pour préparer du tissu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *