Cartes textiles pour Noël en 3 étapes

Décembre avance… Et moi, je prends mon temps côté bricolage ! Je n’ai plus tant de choses que cela à finir : la nappe est prête et j’ai trouvé une très jolie guirlande lumineuse, avec des boules en fil, simple et sobre comme j’aime. J’ai même terminé mes cartes textiles pour Noël !

S’il y a, pour moi,  beaucoup de superflu autour de cette période de fin d’année, les cartes de voeux n’en font pas partie. J’en prépare chaque année… La série 2015 est simple, je me suis inspirée des motifs que je vous ai présentés la semaine dernière. Une recherche avec « ours Noël », ou « lutins », et c’est encore des dizaines de dessins qui peuvent servir de points de départ (les sites pour enfants sont très pratiques).

J’aime coudre le papier, aussi ai-je décidé d’associer ce dernier à mes tissus chouchous du moment.

carte Noêl en papier et tissu

Trois étapes, vraiment ? Et bien oui :

  • je commence par griffonner 3 ou 4 fois le dessin que je souhaite réaliser sur une feuille, histoire de l’avoir bien « au bout des doigts », de trouver la taille qui me convient et de le simplifier si nécessaire,

cartes textiles pour Noël

  • ensuite je le reproduis sans forcer le trait sur ma carte, découpée dans un papier un peu fort, et je coupe les pièces en tissu dont j’ai besoin,

cartes de Noël

  • je pose ces pièces (avec un point de colle au dos, pour les maintenir en place) sur mon papier et je pique librement, toutes griffes abaissées !

Pas plus compliqué que cela ! Inutile de savoir dessiner… On peut travailler sur du papier, sur du tissu ou sur du carton. De toute façon, quand on crée, on a le droit de faire exactement comme on a envie.

Je fignole en doublant mon travail avec un papier plus fin, et mes cartes textiles pour Noël sont prêtes (je ne peux pas tout vous montrer…) !

cartes postales textiles

Ah, j’allais oublier : une étape facultative, mais recommandée quand même ! Choisir un disque que vous aimez, avec des airs qui vous inspirent et vous rendent joyeuse, de sorte que les destinataires reçoivent aussi le bonheur que vous avez ressenti au moment de la réalisation de ces cartes.

patchacha

 

66 thoughts on “Cartes textiles pour Noël en 3 étapes

  1. Tes cartes sont très jolies ! Je vais peut être expérimenté avec le petit zouave de 5 ans et demi… Ce sera certainement une petite voiture 😉 ! Je te souhaite de très bonnes fêtes Patchacha ! Gros bisous !

    1. Joli nom pour cette nappe, j’ai hâte de la sortir ! Après les fêtes, elle sera souvent sur la table. Quant aux cartes, j’ai établi ma liste des destinataires, mais je ne sais pas encore qui va recevoir quoi. Il y a aussi des sapins… Et tout autre chose !

  2. Très jolies tes cartes. Cela me donne des idées. Je te souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année et merci pour le partage de tes réalisations.

  3. J’adore tes cartes , naïves et cependant abouties ! Si j’osais …..Je te copierais …..Rentre tes griffes maintenant, c’est Noël ou presque !
    Bizzzzzzzz

    1. Ne t’inquiète pas pour les griffes, elles demeureront abaissées pendant toute la période des fêtes : mes prochains travaux demandent tous du piqué libre ! Et tu peux « copier » à loisir, il n’y a pas de droits d’auteur, tout au contraire !!!

  4. Tu le sais, je suis fan de tes personnages en piqué libre. Que de jolies cartes, tu va faire des heureux(ses). Je confirme, on ressent bien le plaisir que tu prends à les créer.
    Tu me donnes une idée, j’ai envie d’essayer 🙂
    Passe de très bonnes fêtes
    Bisous

  5. très mignonnes tes cartes , j’aime aussi l’idée des cartes textiles : je suis en train d’en faire et j’aime aussi la musique quand je suis dans ma pièce à  » bidouiller  » , passe de joyeuses fêtes , bises

  6. Que l’on observe tes dessins de cartes de vœux, tes oiseaux en 3 D ou ta participation au défi d’Albine, on retrouve une même « personnalité » à tes personnages. Ce que je veux dire c’est que, quand tu dis qu’il ne s’agit pas de savoir BIEN dessiner pour faire les dessins de cartes, il y a tout de même un « coup de patte Patchacha » que l’on reconnaît bien ! Une signature, en quelque sorte.

    1. « Bien dessiner », c’est sans doute une idée, une projection. Quand on n’est plus dans l’attente d’un résultat précis, c’est peut-être une partie de sa personnalité qui peut ressortir, et c’est sûrement pour cela que c’est reconnaissable !

  7. Elles sont magnifiques et avec la description de ton travail, étapes par étapes, on s’aperçoit qu’il y a du boulot.
    Je bave d’envie sur tes piqués libres, mais je ne peux pas abaisser les griffes de ma machine et je n’ai pas les pieds de biche spéciaux qui vont avec.

    1. Les pieds de biche, ce n’est pas vraiment un problème (on peut faire avec le pied à repriser, ou sans pied), mais il faut vraiment pouvoir abaisser les griffes de la machine… C’est vraiment dommage que tu ne puisses pas le faire ! En tout cas, le jour où tu voudras en changer, je suis sûre que c’est une des premières options que tu voudras avoir.

      1. J’ai 2 machines à coudre (dont l’une de moins d’1 an) et aucune des deux ne me permet de le faire. J’ai cherché partout sur les brochures et lu le mode d’emploi en entier, mais je n’ai rien trouvé.
        J’ai essayé le piqué libre sans pied, mais le tissu n’est pas maintenu et bouge, saute sans arrêt . Le résultat est affreux.
        Vraiment, ce n’est pas mon truc.

        1. Zut alors ! Sur certaines machines, on ne peut pas abaisser les griffes, mais il y a une plaque pour les couvrir, et la possibilité de monter un pied à repriser est une bonne indication, mais je suppose que tu as exploré toutes les options déjà. Si d’aventure tu trouvais « le truc pour », tu peux stabiliser ton tissu dans un cercle !

  8. Ah ! je voulais pourtant faire mon papier maison pour essayer un peu quelques trucs et cette fois c’est encore raté ,mais l’idée fait son chemin quand même ………!!je ne désespère pas !!Bravo pour tes créations si originales ,j’adore .Que prends tu comme aiguilles ,des usagées sans doute pour les épaisseurs ?? Merci pour tout le temps que tu nous donnes ,tu es simplement très généreuse et c’est bien rare aujourd’hui .

    1. Il te reste encore un peu de temps avant la fin de l’année, tu ne pourras vraiment pas essayer ? Je suis sûre pourtant que ton papier ferait merveille… Bon, tu feras sans doute partie de celles qui vont demander une boîte à temps pour Noël ! Le papier, comme le carton, sont faciles à piquer, je peux utiliser aussi bien une aiguille basique qu’une Topstitch, mais je la mets de côté et je la réserve à ce type de couture (elle dure très très longtemps). Et je suis ravie de partager !!!

  9. Trop mimis (ies ???) toutes tes cartes… On sent qu’elles sont passées sous ta Pat ! J’aimerais en faire autant… C’est une autre histoire 😉 !!!… et pourtant la mélodie me trotte dans la tête, va-t-elle gagner mes doigts et surtout me donner des ailes pour me lancer 🙂 ! Bisous et bons préparatifs !… Le chat a-t-il fait sa liste au moins ?

    1. Si la mélodie est là, le reste ne devrait pas tarder !!! Le Chat hiberne un peu en ce moment, il ronronne sur le fauteuil, devant la cheminée. Heureusement que j’ai des idées pour tout le monde !

  10. Coucou, tes cartes sont A-DO-RA-BLES!!
    Je pique des textes à la machine pour un cahier textile; je n’ai pas le pied ad hoc, alors…je n’en mets pas, et ça marche!!!
    rien de parfait, loin de là, mais j’aime le charme de ces écritures enfantines alors qu’à la main, ce serait parfait…
    Bref, unpeu d’imperfection ajoute du charme; ceci dit, toi, les imperfections du piqué, je les cherche….

    1. Contente que ces cartes te plaisent Anne ! Je sais bien que nous partageons le même avis sur les « imperfections », elles ajoutent ce petit quelque chose qui fait la différence entre un « truc » en série et un travail personnel.

  11. Oh, encore une création que j’adore …
    Tu as raison, c’est tout simple, mais ça demande tellement d’imagination, et de création !
    Perso, je crois encore que cette année, je ne vais pas arriver à faire mes cartes comme j’aurais aimé … c’est pourtant tellement plus agréable …
    Bravo à toi et bisous

    1. J’ai trouvé un peu de temps pour les cartes, mais heureusement que tu ne vois pas tout ce qui s’est accumulé partout dans la maison !!! Bon, c’est bientôt les vacances… A propos de cartes, je ne crois pas avoir ton adresse ?

    1. J’espère ! Mais il y a une « destinatrice » qui a déménagé il y a peu, et qui ne m’a pas donné sa nouvelle adresse. Les lutins facteurs vont avoir du mal à la trouver, embêtant non ? Un indice, elle habite en Suisse 😉 !

  12. Bonsoir, Non, je ne pense pas que ti aies mon adresse. Mais je te la donnerai l’an prochain … lorsque moi aussi j’aurai fabriqué mes cartes à envoyer …. pas fait cette année et grande honte pou r cela ….
    Mais grand merci à toi d’y avoir pensé.
    Bises de Noël.

    1. J’espère bien que tu me la donneras avant… Un jour, comme ça, sans prévenir et sans raison. Et de mon côté, un jour, comme ça, sans prévenir, je t’enverrai une carte. Sans raison, et sans avoir besoin d’un retour ! Cela me plairait bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *