Coudre des cailloux…

« Tiens, elle a sorti le nez de ses marmites ? »

A vrai dire, non, mais je ne voulais pas vous montrer une énième empreinte de feuille, enfin pas tout de suite… Et même si la teinture absorbe une partie de mon temps cet été, je n’ai pas interrompu mes autres activités.

Dans le moment, je m’occupe de coudre des cailloux. Sur du papier… Curieuse idée ? Je ne sais pas, peut-être…

coudre des cailloux
Des cailloux, sur des papiers…

J’aime travailler le papier, vous le savez. Aussi avais-je décidé d’amener avec moi en vacances quelques morceaux, pour le cas où les doigts me démangeraient.

pochette voyage
Ma trousse pour les vacances…

Un peu de fils, des aiguilles, mais ma pochette était presque vide et c’est tout naturellement que j’ai ramassé feuilles et petites pierres autour de moi.

eucalyptus cousu
Feuilles d’eucalyptus cousues à grands points

En vacances, je fais rarement la sieste (le reste de l’année non plus d’ailleurs !). Mais je reconnais qu’aux heures chaudes de la journée, des activités calmes sont les bienvenues. Alors coudre des cailloux, sur un petit balcon, à l’ombre, était une façon bien agréable de me reposer un peu en début d’après-midi.

Papier cousu
Le troisième collage-nature

Même si ce dernier travail de la série a été terminé chez moi, à l’intérieur, j’ai eu le même plaisir à rassembler petites pièces de papier, fils et morceaux de nature.

Je ne suis ni la première, ni la seule à aimer travailler avec des éléments naturels.

Des feuilles cousues de Suzanna Bauer aux compositions végétales du plasticien Duy Anh Nhan Duc, en passant par les tableaux fleuris de Flora Forager et les fabuleuses robes de MooMooi, on se rend bien compte que la nature est une source d’inspiration infinie !

De mon côté, il s’agissait surtout de jouer un peu, le temps d’un après-midi ou deux…

Alors trois petits collages et puis s’en vont ? Non, j’ai une idée derrière la tête… Et puis j’ai rassemblé aussi une jolie collection de coquillages.

coquillages
Collection de coquillages

Certains ont des trous, il y a également des morceaux de nacre brillants… Je compte bien les mettre en valeur, sinon à quoi bon les avoir empruntés à leur milieu naturel ?

patchacha

48 thoughts on “Coudre des cailloux…

  1. La Nature, notre grande amie …Point besoin de courir les boutiques de fournitures…Il suffit de baisser les yeux et les trésors sont à notre portée.
    Alors le Petit Poucet …transforme cailloux en bijoux. Biz ++++

  2. c’est très sympa……je connaissais les feuilles brodées…..je me demande comment elles ne s’effritent pas avec le temps
    je suis en train de tester l’ecoprint, mais sans livre pour l’instant…du biens* et du moins bien…..lol

    1. Et bien on verra la durée de vie de mes feuilles d’eucalyptus ! J’ai bien une idée pour les « aider » un peu, mais je n’ai pas encore testé…
      Quant à l’ecoprint, rien ne vaut les essais : c’est comme cela que l’on trouve les végétaux de chez nous qui fonctionnent vraiment !

  3. J’adore ces tableaux nature ! Je profite aussi de l’été pour mettre en livres-textile les bons moments de cette dernière année. Eh oui ! Je fonctionne toujours en année scolaire…

  4. comme t’es occupée! Ici il fait trop chaud mais moi aussi j’ai une collection de coquillages qui me regarde: « fais quelque chose avec nous! » J’aime beaucoup les panneau brodé et je me demande quelle idée mijote…..

    1. En vacances, la chaleur me pèse rarement ! Et ici, il y a toujours de l’air… Et puis coudre le papier, j’aime vraiment.
      Pour tes coquillages, ne t’inquiète pas, ils finiront par te souffler une idée et tu ne pourras pas résister 😉 !

  5. Ah, ces coquillages qu’on ne peut pas s’empêcher de ramasser ! C’est bien de leur trouver une utilité … si en plus elle est belle …
    Les petits cailloux aussi méritent qu’on les expose …
    J’aime bien tes pages, avec un faible pour la dernière.
    Bises

    1. Tu en as aussi des coquillages ? A ajouter sur une page de ton livre textile ? Ou pour un collier de poupée (j’ai enfin trouvé le moment pour te rendre visite, les journées remplies de vide sont déjà loin !) ?

      1. J’en ai mis sur la page textile d’Hossegor. Mais j’en ai aussi plein dans une boîte !
        Prends ton temps pour visiter mon univers … je sais que le temps de travail mange beaucoup de la liberté !!!
        Bises

    1. Je ne sais pas comment les feuilles se conserveront. Bien je suppose, l’eucalyptus donne des feuilles épaisses, et comme elles seront peu manipulées…
      J’ai vu que toi aussi, tu emmenais en vacances des mini-bricolages !

  6. Décidément, la nature t’inspire, et de belle façon. J’aime l’idée des cailloux cousus. L’artis’Anne, autre amie de la nature et de ses trésors les brode aussi d’une belle façon.
    Je me demande d’où vient l’expression « avoir une idée derrière la tête ». En fait, les idées, nous les avons dans la tête 🙂 . Je découvrirai avec bonheur les tiennes.
    Bisous

    1. Anne réalise toujours de très belles choses !
      Quant à l’expression, elle semble se baser sur « une métaphore topographique de l’esprit » (je viens de chercher sur Google 😉 !). Le plus simple sera quand même que je montre le résultat le plus rapidement possible !!!!

  7. Quand j’étais gamine, je ramassais les coquillages sur la plage et je les collais pour faire des poupées. A présent que j’habite près de la mer, je m’aperçois que le sable ne contient quasiment plus de coquillages. On ne trouve plus que des coquilles d’huîtres, des coques parfois seulement et beaucoup de crépidules. Trop. Mais ces petits moreaux de nacre qui brillent au soleil, il y en a encore. Et beaucoup. Un dans la poche et mes doigts glissent délicieusement sur la coquille toute douce, geste abrité au fond de la poche. Toutefois, comme toi, je ramasse aussi les petits galets. Les ronds, les lisses, les zébrés, et, souvent, les plus petits possible. Ton idée de les coudre sur le papier est une belle idée. J’imagine des fils de couleurs diverses ou bien couleur de lin, d’argent ou encore invisibles….. Amuse-toi bien et montre-nous ton travail estival à la fin…. et puis, surtout, profite bien de tes vacances !!!

    1. Tiens, moi aussi je trouvais plus de coquillages étant enfant ! Y en a-t-il moins ? Ou savions-nous mieux les repérer autrefois ? Sur les plages de Penmarch, il y en a par contre des tonnes, des petits comme j’aime… Je ne sais pas si j’aurais le temps d’y faire un tour prochainement, les vacances filent si vite !

  8. J’adore la chaleur (je suis née au Cameroun!) mais j’adore ton article; il est très beau, toujours plein de bonnes idées….. Je me régale de tes photos et de ton activité! .Bises!

    1. Ah oui, tu dois en effet aimer la chaleur… J’ai besoin moi aussi de soleil l’été, pour nourrir mes gènes peut-être ?
      Pour ce qui est des idées, tu n’en manques jamais… Je me régale aussi de tes travaux !

  9. Jolie composition végétale et minérale! Coudre des cailloux, il fallait y penser! Je reviens aussi rarement bredouille de mes balades… et cet été, j’essaie de transmettre le virus à mes petites filles, à la plage, en forêt… aucun problème, la relève est assurée! Belle journée créative ! Bises

  10. Comme toi je ne peux pas m’empêcher de ramener 1 ou 2 jolis coquillages, galets blancs ou émeraudes de mer… ils sont dans des vases en verre, je ne désespère pas de les broder un jour … ceux de Penmarch s’y prètent bien car ils sont souvent percés …
    Tes tissus à empreintes leur vont merveilleusement bien : un joli tableau souvenir !

  11. Vraiment sympa tes collections ainsi arrangées , j’aime bien ;
    Et c’est vrai que la nature offre de petits riens qui font merveille quand on prend le temps de regarder autour de soi.
    Belles vacances bises

  12. Quand on est hors de chez soi et qu’on ne peut pas emporter beaucoup de matériel, il faut faire avec ce que l’on trouve, récup ou autre et quelquefois le fait de se concentrer sur peu d’éléments peut favoriser l’inspiration … J’aime beaucoup ce que tu as créé à partir d’éléments de la nature!
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *