Pochettes brodées, pochettes à secrets

par Patchacha
étui à talisman

De la pluie, du vent, du gris… Les jours se suivent et se ressemblent depuis un moment ici ! J’aurais aimé utiliser le reste de mon mélange à cyanotypes, mais le soleil se montre bien trop rare ! Et les premières feuilles, si tentantes pour la fan d’empreintes que je suis, se feront attendre encore un peu… Alors je prépare des pochettes à secrets et autres bricoles.

Parce que c’est bien de broder le soir au coin du feu !

Petit sac à trésors.

Côté broderie, je démarre toujours sans schéma. J’ai bien sûr en tête ce que je veux coudre : pour ces pochettes à secrets, ce sera un modèle inspiré par un magazine américain (Quilting Arts). Mais je ne sais jamais d’avance à quoi ressembleront les motifs que je vais réaliser.

Je commence par choisir la couleur « de base » et je sélectionne ensuite les fils.

Pas besoin d’acheter des fournitures, il me suffit de piocher dans mes tiroirs. J’ai de jolis tissus teints par mes soins au fil des ans… Et des chutes de coupons de patch pour les doublures. Quantité de fils en tout genre aussi !

matériel à broder

Je ne suis pas une « vraie brodeuse », je l’avoue ! Je n’utilise que des points simples, et je laisse courir l’aiguille sur le tissu. Superpositions, transparences, points variés, de préférence irréguliers… Je construis ma surface au fur et à mesure.

J’ai commencé par un étui, puis deux, puis trois, histoire d’essayer de nouvelles associations de couleurs.

pochettes à secrets

Petits sacs à trésors, pochettes à bijoux ? Je ne sais pas… Mais j’ai tant aimé que j’ai poursuivi l’expérience sur du « plus grand ».

J’avais dans un de mes tiroirs un morceau de laine feutrée préparé il y a plusieurs années. Il attendait patiemment, certain qu’un jour il finirait par devenir « Quelque Chose ». Et bien l’heure a fini par sonner ! Un peu de soie sari, des fils assortis, ou contrastants, des perles également…

slow-stitching

Un ruban par-ci, un autre par-là… Un espace trop vide rempli par quelques points… Encore trop vide, alors un autre ruban… C’est forcément un peu plus compliqué de construire quelque chose au fur et à mesure, sans modèle, sur du plus grand. Mais tout aussi agréable !

pochette d'artiste

Je n’ai pas brodé autant cette pièce, parce que je voulais laisser apparaître la matière dessous.

En tout cas, voilà le morceau devenu protège-carnet, façon trousse d’artiste. Qui sait, le calepin glissé à l’intérieur contiendra-t-il lui aussi des secrets ?

Et ce dernier travail a fait ressurgir une envie que j’avais enfouie par manque de temps : replonger mes mains dans les laines en mèches qui dorment, elles aussi, dans mes tiroirs à merveilles… La laine, c’est de saison. Alors, un épisode à écrire avant de reprendre les teintures ? Qui sait ?

patchacha
60 commentaires
10

Vous aimerez aussi

60 commentaires

berenice 18 février 2020 - 7 h 26 min

J’aime, j’aime, évidemment et sans réserve… avec peut-être une tendresse particulière pour le dernier, le plus grand, sur laine feutrée…le graphisme est différent, plus dynamique avec ces zones non brodées justement… Il y a un moment que je n’ai pas fait de choses de ce genre, (dans l’esprit et la démarche je veux dire, ce n’était évidemment pas la même chose), tu me donnes envie de m’y remettre… Belle journée à toi.

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 28 min

Deux styles différents, oui… Que je continuerai sûrement à explorer. Cela demande du temps… Tout comme ton « encore non nommé » a dû en demander ! J’étais époustouflée par le résultat. Très admirative aussi devant l’album FB « Broder le minéral ».

Répondre
Greenye 24 février 2020 - 23 h 03 min

Que j’aime ta description de »pas vraie brodeuse » car je me vois de la même façon et c’est cela que j’aime, laisser aller l’aiguille sans vraiment connaître le résultat final qui chez toi est toujours superbe !

Répondre
patchacha 27 février 2020 - 16 h 19 min

Ah, c’est rigolo ! Moi je trouve que tu fais toujours des merveilles !!!

Répondre
Greenye °° 27 février 2020 - 17 h 39 min

merci 😉

Répondre
Albine 18 février 2020 - 7 h 53 min

Ce sont les pochettes qui ont marqué ma préférence. ..nids douilles pour garder au chaud des tresors…Des couleurs douces à ton image…
Vive le vent qui permet de faire de belles choses !
Biz

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 30 min

J’ai adoré réaliser ces petits nids comme tu dis !
Le vent a été impressionnant, mais j’ai toujours pensé que toute chose avait un bon côté 😉 !!!

Répondre
Christine CESAR 18 février 2020 - 8 h 07 min

Le mauvais temps te donne de si belles idées…..j’en serais presque à souhaiter qu’il dure ….
De bien jolies choses! 🙂

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 31 min

S’il avait fait très beau comme l’an dernier à pareille époque, j’aurais travaillé dans mon jardin, c’est sûr !!!

Répondre
Christine 18 février 2020 - 8 h 28 min

Tu me donnes un belle idée ! J’ai plusieurs morceaux de laine feutrée que je n’ai jamais utilisé, faute d’inspiration. Je vais les ressortir. Les petites pochettes sont adorables,, à te lire on pourrait croire qu’elles se sont faites d’un claquement de doigts

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 36 min

On fabrique parfois des « choses » par envie d’essayer, et c’est bien agréable, mais c’est encore mieux quand l’objet réalisé trouve une destination. Mon morceau de laine feutrée a bien une quinzaine d’années, il aura attendu longtemps l’inspiration. J’espère que les tiens sont moins anciens 😉 ! En attendant, je suis ravie si, d’une façon ou d’une autre, je peux aider à diminuer le volume de ta caisse « à utiliser » !!!

Répondre
marie-annick UNVOAS 19 février 2020 - 18 h 50 min

Juste bravo !

Répondre
Patchacha 27 février 2020 - 17 h 27 min

Merci !

Répondre
Liochka 24 février 2020 - 21 h 55 min

C’est toujours un plaisir de découvrir ces merveilles. J’admire !!!
Ah ! Les tiroirs a merveilles ! Hâte de voir ce qui va en sortir !
Je ne sais plus, si je l’ai fait ou pas. Merci pour la belle surprise dans ma bal.
Bonne soirée.

Répondre
patchacha 27 février 2020 - 16 h 20 min

Contente que la carte t’ait plu ! Et j’espère que tu vas bientôt pouvoir ressortir tes merveilles à toi de tes cartons 😉 !

Répondre
Marivero 18 février 2020 - 8 h 47 min

Tout plein de poésie dans ces pochettes! J’admire moi qui ne sait que -suivre un patron- broder avec un modèle-, mais l’idée de la laine feutrée me ravit. J’ai justement un grand carré de laine outrageusement feutrée (erreur de passage à la machine à laver) dont je ne sais que faire, mais une belle pochette bien sûr!Le projet idéal en ce moment, je suis souvent en déplacement.

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 39 min

L’idée parfaite pour se consoler d’avoir feutré quelque chose par accident alors !!! Et comme c’était un accident, c’est peut-être aussi le moment de broder librement ? Plein de petits points partout, une bonne façon de ne pas s’ennuyer quand on bouge en tout cas.

Répondre
heleneb 18 février 2020 - 9 h 09 min

Tout est beau ! Bravo

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 40 min

Merci Hélène. Broder est toujours très apaisant pour moi…

Répondre
Pascaline 18 février 2020 - 9 h 13 min

Je n aime pas le vent ,mais je dois dire qu il est bénéfique , au vu de ces petites merveilles
merci pour le partage.
Bonne journee

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 41 min

Un peu de vent ne m’a jamais dérangée, je trouve que cela aère mon esprit 😉 ! Mais quand il est trop fort, je reste à l’intérieur…

Répondre
Claudine G 18 février 2020 - 9 h 58 min

Une jolie façon de profiter du mauvais temps et de laisser aller son inspiration

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 42 min

Trois tempêtes en une semaine… Il me fallait bien ça pour arriver au bout de mes travaux !!!

Répondre
pascalinette 18 février 2020 - 10 h 04 min

bravo pour ces belles créations,j’aimerais bien ne pas savoir broder comme toi!!

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 43 min

Ah ah, je te retourne la pareille !!! Ton jardin de Shalimar était magnifiquement brodé si je me souviens bien…

Répondre
irma 18 février 2020 - 10 h 31 min

je suis une inconditionnelle de ce genre de pochettes, j’aime. C’est quel n° de Quilting art? J’ai été abonné longtemps, mais je trouvais qu’on tournait un peu en rond. Ces petites pochettes j’en ai fait beaucoup mais plutôt feutré et rebrodé après. J’aime particulièrement ta dernière pour ce coté morceau de lainage à bord vif et points de broderies rustique.

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 48 min

Ah, j’ai été abonnée aussi il y a longtemps, mais c’est « trop patch » pour moi 😉 ! J’ai cependant été attirée par l’aperçu du numéro de décembre2019/janvier2020, mais si je savais qu’il n’y avait qu’un modèle à m’intéresser, celui des petites pochettes à secrets ! La grande pochette bordeaux est en revanche un modèle personnel.

Répondre
caroline csm 18 février 2020 - 10 h 36 min

de bien jolies creations

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 48 min

Merci Caroline !

Répondre
miryl 18 février 2020 - 11 h 00 min

J’adore le principe et le résultat, cette superposition de matière est magnifique

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 49 min

Un travail relaxant ! Assez long, mais intéressant réaliser…

Répondre
Tiffany 18 février 2020 - 11 h 07 min

Absolument adorables ces broderies et pochettes, bravooo Tiffany

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 50 min

Merci Tiffany ! J’aime bien essayer de nouvelles textures !

Répondre
Miss Marple 18 février 2020 - 11 h 58 min

Mais c’est génial de broder sans schéma ni contrainte et laisser les mains courir sur la matière! Je trouve cette activité en toute liberté sensationnelle.
Bravo pour tes ouvrages tout moelleux.
Bises en mode soleil (ouf!)

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 52 min

J’ai toujours eu du mal à rentrer dans un cadre 😉 !!! Je ferai sûrement d’autres petits travaux dans ce genre, je vais me préparer du matériel à glisser dans mon sac à projets pour les prochains coups de vent. Mais en attendant, je vais profiter de l’éclaircie – ouf, oui – pour aller me balader !

Répondre
Line ETAVARD 18 février 2020 - 12 h 01 min

Bravo toujours aussi beau et créatif. Je dirais vive le vent…

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 14 h 53 min

Merci Line ! Le vent est tombé enfin, alors pour l’heure, je vais laisser mes broderies de côté pour profiter d’une balade au bord de l’eau !!!

Répondre
CLAIRE AVOINETTE 18 février 2020 - 17 h 46 min

Oh comme ils sont beaux ces sacs à secrets !!! Je trouve aussi que c’est très agréable à faire ce genre de broderie, où tu laisses aller ton imagination … c’est de la vraie création … sinon, on a très envie que ça ressemble au modèle, et on n’a pas l’impression d’avoir vraiment fait quelque chose …
J’adore le petit morceau de coquillage de la pochette écrue !
N’étant pas fan de la laine feutrée, la couverture du carnet m’interpelle moins sur la forme, mais bien plus sur le fond … toujours très créatif !
Vive les jours de grand vent … où les doigts peuvent s’exprimer librement !
Bises

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 19 h 13 min

Tu n’apprécies pas la laine feutrée ? Moi, je n’ai qu’une envie, développer davantage le sujet !!! Et même, et surtout, en volume… Mais ce n’est pas pour tout de suite, ma liste de projets est longue.
En tout cas, vent ou pas, il y aura certainement d’autres petits sacs à trésors, en écru et en bleu je crois !

Répondre
Miss T 18 février 2020 - 18 h 32 min

Pour une non-brodeuse c’est super chouette et inspirant. Plus qu’à continuer à explorer, se laisser guider par son envie, le hasard.

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 19 h 44 min

Certains travaux de broderie, tout en finesse, sont sublimes ! Mais côté réalisation, les petits travaux au gré de l’inspiration me conviennent largement 😉 !

Répondre
Mimiblue 18 février 2020 - 18 h 50 min

En voyant l’alignée de pochettes à secrets, j’ai tout de suite pensé à Irma. C’est effectivement son style de travail mais sur un support feutriné à la machine à puncher le plus souvent. Elle en a parlé elle-même sur son commentaire et j’ai un bel exemple à portée de main au moment où je commente ! C’est un travail de non précision qui se termine dans un style indéniable. On reconnait la patte de chacune dans les pochettes. J’aime particulièrement tes couleurs et, bien sûr, en particulier …..le bleu !!! Bravo pour ces surfaces recomposées, brodées et rebrodées. C’est magnifique. Continue bien !!! Le temps s’essouffle, on finira bien par en voir le bout de ces tempêtes…. Pas de dégâts ? Ici on a eu des balustrades arrachées par la mer. La vague a dû faire dix bons mètres pour les atteindre !!!

Répondre
patchacha 18 février 2020 - 19 h 52 min

Les pochettes d’Irma ont beaucoup de style !
Je n’ai, pour ma part, pas utilisé, la machine à feutrer, même si l’idée m’a effleuré parce que le travail aurait sûrement été plus rapide 😉 ! Mais l’envie de feutrer, à l’eau ou à sec, me titille. Il faudra maintenant trouver le temps…
J’ai vu ton antenne toute de travers… Pas ce genre de dégâts chez nous, heureusement. Et la mer n’est pas si proche…

Répondre
Mimiblue 19 février 2020 - 17 h 29 min

Si tu avais employé la machine à feutrer pour intégrer tes soies et tes fils, le travail aurait été certes plus rapide mais aussi bien différent tout comme le rendu. Je sais que j’aime bien me poser, parfois, avec un peu de broderie. Reprendre l’aiguille, le tissu et le geste fait aussi beaucoup de bien. Un rien de slow life détend beaucoup et mérite de ne pas tomber dans l’oubli. Voir tes points et suivre le trajet de l’ajout est très agréable. Pour ma part, j’aime beaucoup retrouver du « fait main » au coeur du « fait machine ».
Pour ce qui concerne mes antennes, nous allons de charybde en scylla, On nous a fixé les antennes à nouveau pour sécuriser la toitures mais l’arrachement a fait jouer les câbles et l’installation de sorte que cet après-midi le dépanneur est revenu (et à passer près de deux heures) pour finalement déclarer forfait : impossible de coupler les fils (anciens). Donc il faut choisir entre râteau (une télé) et parabole (l’autre télé) en attendant qu’il vienne nous relancer un fil sur le toit afin que chaque télé soit alimentée par sa propre réception et non plus un couplage. Compliqué mais surtout cher et frustrant, il ne peut revenir que la semaine prochaine. Donc une huitaine sans télé dans la salle à manger, je sens qu’on va pique-niquer sur une petite table d’appoint. C’est que j’ai un taiseux à table, alors déjeuner en dix minutes vaisselle comprise, je n’y tiens pas tout de même…. Ajoute à cela que nous n’avions plus internet depuis hier (la 4G vient de revenir) et, du coup, nous n’avions plus de téléphones portables non plus : le réseau mobile a dû souffrir ou une antenne-relais a dû tomber quelque part…. Quand ça veut pas, ça veut pas !!!

Répondre
patchacha 19 février 2020 - 19 h 24 min

Oui, slow-stitching, c’est exactement ce dont j’avais envie. Mais sur 3 ou 4 pièces, ce fut très slow 😉 ! Je ne voulais pas intégrer le tissu du dessus dans le fond de toute façon. Mais sans doute que je testerai avec un peu de tissu de dessus « digéré » par le support, et un peu moins de points…
En attendant, on dirait que la tempête a vraiment fait des siennes chez toi, ce doit être assez contrariant !!! Je crains toujours un peu aussi que l’antenne râteau que nous avons conservée ne soit abimée par le vent… Enfin, il resterait Internet (normalement).
Bon pique-nique à vous 😉 !

Répondre
marylaure 18 février 2020 - 21 h 37 min

je craque pour les petites pochettes ! elles me donnent envie !Envie de me lancer, d’explorer aussi, j’ai mis tant de « choses » de côté pour broder ou perler ou les deux !
ton travail est magnifique et tellement inspirant !!! Merci au grand vent !!!
bises
ml

Répondre
patchacha 19 février 2020 - 19 h 25 min

Tu feras sûrement des merveilles, on a tellement de trésors dans nos tiroirs !

Répondre
Véronique Morel 19 février 2020 - 2 h 57 min

J’aime vraiment vos créations. Le grand sac en laine feutrée me plaît bien. Pour les petits sacs, je préfère celui écru, tout en dentelle. Il fait conte de fées. J’adore!

Répondre
patchacha 19 février 2020 - 21 h 30 min

Moi j’aime bien aussi le petit dans les tons neutres, j’en ferai sûrement d’autres dans ce genre !

Répondre
Mara29 19 février 2020 - 7 h 16 min

De bien jolies choses sortent de tes mains ! La magie continue …..Bzhhhhh

Répondre
patchacha 19 février 2020 - 21 h 28 min

C’est l’effet du vent, un vent rempli d’étoiles peut-être ???

Répondre
patricia 19 février 2020 - 10 h 22 min

Tu fais courir les fils, les points et un ouvrage prend naissance au gré de ton imagination, tu es une vraie artiste. Mara29 a raison, la magie continue. Félicitations.

Répondre
patchacha 19 février 2020 - 21 h 29 min

Merci pour ce gentil compliment !!!

Répondre
Dilou91 19 février 2020 - 12 h 11 min

C est franchement superbe !! Puis je te demander lorsque tu parles de tissus ou autres matières que tu teints, est ce à la base des matières blanches ou écrues que tu achètes pour teindre?
Merci!!!

Répondre
patchacha 19 février 2020 - 19 h 27 min

Je teins des matières claires, indifféremment : entre l’écru et le blanc, il n’y a pas des tonnes d’écarts !
Je sens qu’il va y avoir des pots dans la baignoire chez toi prochainement en tout cas !!!

Répondre
Dilou91 20 février 2020 - 11 h 25 min

Merci pour ta réponse mais est ce que tu recycle style vêtements ,…., ou est-ce systématiquement des matières neuves quiète tu achètes en magasin,

Répondre
patchacha 20 février 2020 - 11 h 51 min

En général, je teins des draps blancs de récupération ou des tissus anciens comme du chanvre, du lin… Mais cela dépend de l’usage que je veux faire de mes tissus teints ! Dans certains tableaux, il me faut de la soie que j’achète. Pour ces pochettes, la base est réalisée dans des restes de tissus vestimentaires.

Répondre
Dilou91 6 mars 2020 - 13 h 04 min

Merci!

Répondre
momobert 20 février 2020 - 16 h 12 min

Je suis toujours aussi admirative de ton travail et de ton énergie créative. Tout est toujours très beau, très délicat et raffiné.
Pour le moment je suis en mode « pause », pour quelle raison?? je ne peux même pas l’expliquer 😉 Il faut dire que le temps dans le midi invite plutôt à aller randonner que de rester à l’intérieur — pourtant nous aimerions bien un peu de pluie, le sol, la végétation ont soif.
J’ai quand même acheté mon kit cyanotype, il n’y a plus qu’à ;-)) Je verrai cela fin mars à mon retour d’un petit séjour parisien.

Répondre
patchacha 27 février 2020 - 16 h 18 min

Si j’avais la même météo que chez toi, je crois que je laisserais tomber pas mal de choses pour aller me remplir de soleil et de paysages fantastiques ! Ce matin, dans l’allée du jardin, mes chaussures faisaient « schouïf, schouïf », le sol était comme spongieux 😉 ! Bah, il faudrait une meilleure répartition des éléments…
En tout cas, tu ne seras pas embêtée pour tester ton kit ! Bon séjour parisien…

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience ou à des fins statistiques. Naviguer sur ce site implique un accord avec nos conditions. Accepter En savoir plus

close

​Créations textiles, teintures, ecoprint... Lancez-vous !

  • angle-double-right
    ​Abonnez-vous à la Newsletter pour recevoir les derniers articles.
  • angle-double-right
    ​Démarrez tout de suite en téléchargeant le guide "Piqué libre ludique" offert !