Avec des chutes de tissus….

Et en guise de clin d’oeil au défi « Vidons nos poubelles textiles » , j’ai travaillé avec des chutes de tissus pou réaliser cette petite fantaisie !

piqué-libre sur papier/textilePiqué-libre sur fond textile/papier

C’est plus grand que le timbre-poste prévu initialement, mais cela reste de dimensions modestes (10x16cm) parce que ma poubelle d’atelier n’était guère remplie ! Evidemment, je trie avant…

Avant de me lancer, j’ai d’ailleurs dû en étaler soigneusement le contenu, pour avoir une idée plus précise de mes richesses :

contenu poubelle textile

Des bandes de papier, déchirées autour de mes cartes-oiseaux, et des bandes de tissus découpées autour de l »Heure du thé », en cours de finition… Du fil aussi, provenant d’un tissu en lin neuf dont la bordure s’est effilochée au premier lavage (bizarre d’ailleurs qu’il se soit retrouvé dans ma poubelle, souvent je garde ce fil de lin…).

Mes bandes étaient minces.

C’est sûrement pour cela que j’ai eu envie d’entrelacer celles en papier, mais c’était difficile à maintenir… Alors j’ai fouillé un peu dans mes tiroirs pour trouver une idée qui me faciliterait la vie, et je suis tombée sur quelque chose dont j’avais totalement oublié l’existence : du Filmoplast !

bandes sur filmoplastfils-melesBandes de tissus, papier et fils posés sur Filmoplast

Cet intissé autocollant a 2 avantages (et je ne suis pas sponsorisée ! ) : il permet d’une part de positionner ses morceaux (essais possibles, la colle n’est pas forte), et d’autre part, il sert de stabilisateur pour une broderie éventuelle.

Je m’en suis servie pour le fond, et aussi pour les fils que je voulais utiliser pour la robe de ma poupette. Il suffit de poser les matériaux sur l’intissé, et de faire quelques piqûres à la machine.

Pratique n’est-ce pas ? Et elle n’est pas mignonne ma petite robe ?

Mais revenons à nos moutons chats. Mon premier était légèrement hésitant, heureusement que je me suis un peu entraînée avant de broder sur mon fond !
piqué libre sur drapMa famille-chats en piqué-libre

Je pensais ne pas pouvoir tirer grand-chose de ma maigre poubelle, et finalement il me reste encore tout un tas de trucs dedans… Comme quoi, avec des chutes de tissus… Mais je m’arrête là pour cette fois !

patchacha

51 thoughts on “Avec des chutes de tissus….

  1. C’est craquissime! Et tout plein de trouvailles terribles! Quelle super idée ce fond de robe en fils piqués. Et le tissage de gauche est sensas! Bravo pour cette merveille!

    Bises ensoleillées (youpi!)

  2. Et dire qu’au départ, je trouvais qu’il n’y avait pas grand-chose à tirer de ma poubelle ! Alors que c’était super rigolo à faire… En tout cas, heureusement que tu m’envoies un peu de soleil, ici, il pleut des cordes…

  3. Je n’ai pas encore lu ce que t’on dit les autres copines. Moi, je suis ébahie devant ce que tu as fait. Cette petite fille et le chat que tu as rajouté, c’est vraiment trop mignon et l’idée pour remplir la robe !!! il fallait y penser.
    Bravo à toi. Bizzzzzzzzzzzz

  4. Tout-à-fait charmant ce petit assemblage de tissus, papiers et fils! bravo pour ce joli travail…à propos de piqué libre, je n’y arrive pas, Je pense que quelque chose m’échappe dans la technique. Est-ce qu’on peut le faire avec toutes les machines?
    Bisous

  5. Tu t’en es super bien tiré, félicitation. Quant au "filmoplast" c’est un produit très utile et même indispensable pour pour patcheuse qui pratique un tant soit peu l’art textile.
    Encore une fois bravo

  6. As-tu un pied à repriser dans tes accessoires ? Si oui, il y a fort à parier que tu puisses baisser tes griffes, et dans ce cas, libre court à ton imagination !!! Il y a plein de vidéos sur le net pour tester (chez Emma par exemple).

  7. Dans le même temps, je retournais ma poubelle de fils sur un morceau de tissu, histoire d’initier les membres de mon club de patch aux bonheurs de l’art textile. A présent, je dois terminer ce qui deviendra des cartes : un contour au point de bourdon, quelques embellissements, un objet figuratif pour démontrer que sur pareil fond abstrait on peut faire quelque chose de très figuratif, une cartonnette à coller au dos pour terminer le projet "cartes" et en faire un objet utile pour plaire à tout le monde. Tu as fait dans le tissu, j’ai fait dans le fil…. Tu as juste fait nettement plus vite que moi !

  8. Ta poubelle serait-elle un puits sans fond ? Certainement, car à la vitesse où tu travailles, tu auras toujours de chutes, et des chutes de chutes !!!
    Je suis toujours épatée par ton piqué libre que tu maîtrises fort bien … mais je n’avais pas pensé que tu faisais aussi de l’entrainement … et là encore, il va falloir utiliser les brouillons … un puits sans fond je te dis !!!
    Bisous

  9. Plus vite peut-être parce que je me suis simplifié la vie avec le Filmoplast, et je n’ai pas fait de bourdon autour… Pas de cartonnette non plus. Bref, j’

  10. C’est la première fois que je fais un brouillon, parce que là, c’était quelque chose de carrément figuratif, et il fallait que je vois par quel bout commencer…. Mais je te rassure, je n’ai rien gardé de ma poubelle de l’autre jour !

  11. Et moi, je ne sais pas travailler les perles, ni d’ailleurs faire bien coïncider les morceaux pour réaliser d’aussi jolis patchs que les tiens ! Mais tout est question d’entraînement, alors peut-être que je verrai bientôt des coeurs en piqué-libre chez toi !!!

  12. Waouh !!! Je suis admirative… cette fillette au chat a tellement de caractère… Quelle jolie patte d’artiste tu as !!! Ce n’est pas donné à tout le monde une telle réalisation avec une maigre poubelle d’atelier !!! J’adore visiter ton blog, je me régale chaque fois ! Belle journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *